Génie de Conception

En Vedette Énergie Nouvelles générales
Le rôle essentiel du bioéthanol

Pour réduire les émissions de CO2 de l’automobile.

novembre 11, 2022  By GC Staff


(Photo credit: IFPEN)

Alors que commencent les ultimes négociations européennes sur les règles concernant les émissions CO2 des voitures neuves jusqu’en 2035, une étude démontre que des véhicules hybrides rechargeables fonctionnant au Superéthanol-E85 sont aussi bénéfiques pour le climat que le 100% électrique.

L’étude réalisée par le Département Économie et Évaluation Environnementale de l’IFPEN a mesuré et comparé les émissions de gaz à effet de serre de trois types de voitures compactes : des véhicules thermiques fonctionnant à l’essence fossile, des hybrides rechargeables utilisant du Superéthanol-E85 et des voitures 100 % électriques, en analyse de cycle de vie.

Cette méthode prend en compte toutes les émissions des gaz à effet de serre dues aux véhicules et à la batterie (de la fabrication au recyclage) ainsi que celles des énergies utilisées (de la production à l’utilisation). L’étude a couvert à la fois les cas des  mix électriques français et européen.

Advertisement

Cette comparaison effectuée pour 2022 avec des projections sur 2040 démontre que des véhicules hybrides rechargeables utilisant le Superéthanol-E85 et parcourant 40 % des distances en mode électrique sont au moins aussi bénéfiques pour le climat que les véhicules 100 % électriques correspondants, avec le mix électrique français et a fortiori avec le mix européen plus carboné.  

Ces résultats sont essentiels au moment où commencent les négociations en « trilogue » entre le Parlement européen, le Conseil et la Commission sur le règlement CO2 des véhicules légers qui déterminera les types de véhicules neufs vendus à partir de 2035.

Le bioéthanol produit en Europe atteint 77% de réduction des émissions de gaz à effet de serre en moyenne selon le bilan publié par l’association européenne ePURE pour 2021. Il s’améliore chaque année pour tendre vers la neutralité carbone.

En France, il existe déjà du bioéthanol qui réduit de plus de 100% les émissions de gaz à effet de serre par rapport à l’essence fossile. De plus, le Superéthanol-E85, qui contient 75 % de bioéthanol en moyenne, peut être rendu 100 % renouvelable en remplaçant la part moyenne de 25 % d’essence fossile par d’autres carburants renouvelables (essence synthétique issue d’énergies renouvelables…).
https://www.ifpenergiesnouvelles.fr/


Print this page

Advertisement

Stories continue below