Génie de Conception

Aérospatiale Nouvelles
La Société en commandite Avions CSeries est créée et Québec injecte 1 milliard $ US


28 juin 2016
Par Eric Cloutier
L'avion C Series de Bombardier aux couleurs de SWISS et dont la livraison du premier exemplaire est imminente. (Photo: site Web de Bombardier-archives)

Québec a annoncé, voilà quelques jours, la création de la Société en commandite Avions CSeries afin d’appuyer la réalisation du programme CSeries de Bombardier.

 

Le ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, Jacques Daoust, la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Dominique Anglade, et le ministre des Finances, ministre responsable de l’Administration gouvernementale et de la Révision permanente des programmes et président du Conseil du trésor, Carlos Leitão, ont fait cette annonce le 23 juin.

Advertisment

Dans la foulée d’une entente avec Bombardier, la création de cette société en commandite confirme l’investissement d’un montant de 1 milliard de dollars américains annoncé en octobre 2015 par le gouvernement du Québec. Du même coup, cette somme à l’État québécois de posséder 49,5 % d’Avions CSeries. Deux versements de 500 millions de dollars américains seront effectués, les 30 juin et 1er septembre prochains.

«Par cet investissement majeur qui se concrétise aujourd’hui, notre gouvernement participe aux bénéfices de la Société en commandite Avions CSeries et à la plus-value de l’action de Bombardier en tant qu’actionnaire. Il s’agit donc d’une relation gagnant-gagnant qui bénéficiera à tous les Québécois et à l’ensemble de notre secteur aéronautique. Par ailleurs, grâce à notre partenariat avec Bombardier, jusqu’à 2 500 employés pourront à terme travailler au sein du programme CSeries», a déclaré Jacques Daoust.

«Cette entente vient consolider véritablement notre soutien à Bombardier, un fleuron de l’industrie aérospatiale québécoise, et permettra au Québec de tirer pleinement profit des retombées du programme CSeries. D’ailleurs, je peux vous confirmer que la Société en commandite Avions CSeries conservera son siège social et maintiendra ses activités au Québec pendant vingt ans, et ce, même si notre gouvernement cessait d’être actionnaire», a ajouté, quant à elle, Dominique Anglade.

Tous les produits du programme CSeries, notamment les avions CS100 et CS300, seront désormais couverts partout dans le monde par cette société en commandite en vertu de cette entente.

«Rappelons que le projet de la CSeries représente le plus important projet en recherche et développement au Canada et nous sommes fiers de le soutenir afin de poursuivre le développement de notre secteur aérospatial», a souligné, de son côté, Carlos Leitão.

www.bombardier.com