Génie de Conception

Aérospatiale Nouvelles
CAE construira un nouveau simulateur d’hélicoptère pour la Garde côtière canadienne


7 mars 2016
Par Eric Cloutier
L’objectif de ce simulateur de vol complet consiste à appuyer la formation des pilotes qui utiliseront la nouvelle flotte d'hélicoptères de transport léger et de transport moyen de la GCC. (Photo : gracieuseté de CAE)

La compagnie montréalaise CAE a décroché, le 25 février, un contrat de 17 millions $ pour la construction d’un simulateur d’hélicoptère de vol complet dans le cadre du Plan de renouvellement de la Flotte de la Garde côtière canadienne (GCC).

 

L’annonce a été faite à Ottawa par Hunter Tootoo, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Judy Foote, ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, et Jody Thomas, commissaire de la Garde côtière canadienne.

Advertisment

L’objectif de ce simulateur de vol complet consiste à appuyer la formation des pilotes qui utiliseront la nouvelle flotte d’hélicoptères de transport léger et de transport moyen de la GCC. Ces pilotes prennent part à une multitude d’opérations, notamment la surveillance des déversements d’hydrocarbures et de l’état des glaces. La GCC a également recours aux hélicoptères à des fins d’entretien et de construction d’équipement d’aide à la navigation et de télécommunications, ainsi que pour le transfert de personnel et de marchandises entre les navires et la terre.

Les pilotes participent également à des opérations dans le cadre de travaux scientifiques, en veillant au bon déroulement de ces travaux, et à l’application de la législation sur les pêches.

«La Garde côtière tirera profit du simulateur de vol complet, qui améliorera la sécurité globale et réduira les risques pour les pilotes et les aéronefs. Les heures de vol des hélicoptères et l’entretien requis seront également réduits, ce qui permettra de faire des économies sur les coûts de formation. Les exigences en matière de formation et de certification pour les pilotes d’hélicoptère sont actuellement respectées au moyen de la formation théorique au sol et de la formation sur les opérations aériennes. La majeure partie de la formation des pilotes de la GCC sera réalisée sur le simulateur, une fois qu’il sera opérationnel», lit-on dans un communiqué émis par le ministère des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne (MPO).

«Nous sommes ravis que CAE a été sélectionnée pour cet approvisionnement extrêmement compétitif en vue de concevoir et d’élaborer son tout premier simulateur de vol complet. La société CAE mettra sur pied un système de formation supérieur et de pointe en matière de formation, ce qui améliorera de manière significative la capacité de formation de la Garde côtière pour toute une variété de missions, et lui permettre d’intégrer au simulateur une grande quantité des entraînements requis. L’environnement synthétique étendu que nous comptons livrer avec ce simulateur repousse les limites de la création d’un monde virtuel réaliste et immersif pour les besoins en formation de vol d’hélicoptère de la Garde côtière», a affirmé Mike Greenley, vice-président et directeur général de CAE Canada.

Dans le cadre de ce projet et afin de loger le nouveau simulateur, des travaux ont déjà été amorcés et confiés à des entreprises de construction locales afin d’agrandir le hangar du centre de formation de Transports Canada à l’aéroport international d’Ottawa. Le gouvernement prévoit que l’agrandissement sera normalement complété d’ici septembre prochain. Le contrat attribué à CAE devrait générer 85 emplois pendant les deux années de construction, soit 75 postes en ingénierie et dix emplois liés à la fabrication au Canada.

«Le Plan de renouvellement de la Flotte de la Garde côtière canadienne décrit la marche à suivre pour l’acquisition de nouveaux navires et hélicoptères. Le remplacement de la flotte vieillissante d’hélicoptères du Canada et l’acquisition de ce nouveau simulateur de vol permettront de garantir que la Garde côtière canadienne continue d’assurer la sécurité maritime et une capacité d’intervention environnementale pour les générations futures à l’aide de la technologie la plus récente», ajoute le MPO.

«Le simulateur d’hélicoptère n’est qu’une des nombreuses mesures prises pour renouveler la flotte d’hélicoptères de la Garde côtière canadienne. Cette technologie du 21e siècle permettra d’offrir une meilleure formation à un coût moindre, tout en générant des emplois», a déclaré Hunter Tootoo, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne.

www.dfo-mpo.gc.ca, www.ccg-gcc.gc.ca