Génie de Conception

En Vedette
Un nouveau navire de charge polyvalent

Utilisant un carburant bas carbone.

mai 10, 2022  By GC Staff


(Photo credit: Energy Observer)

Pour atteindre d’ici 2050 les objectifs de réduction de gaz à effet de serre (GES) fixés lors de la Conférence de Paris de 2015 sur les changements climatiques, il faut entre autres innover et inventer des navires, plus performants, plus intelligents, pouvant exploiter les énergies présentes en mer telles que le vent, et se tourner vers des carburants bas carbone n’émettant pas de GES lors de leur combustion.

Le choix du carburant se doit d’être un équilibre entre son faible impact environnemental, sa densité énergétique et son volume de stockage, pour ne pas compromettre la capacité de charge utile du navire et générer un nombre plus élevé de bateaux (ou de voyages) pour transporter la même quantité de marchandise.

C’est dans un tel contexte que Energy Observer s’est tourné vers l’hydrogène liquide – produit sans émission de CO2 – pour son futur cargo polyvalent. Un kilogramme d’hydrogène liquide équivaut, en énergie, à trois kilogrammes de pétrole ; parmi les freins à lever pour le maritime, le volume est crucial, car l’hydrogène demande un volume 4,3 fois plus important que le diesel maritime pour son stockage.

Advertisement

Il faudra donc compenser cet écart avec une optimisation de tous les paramètres de consommation, poids, hydrodynamique, rendement de la propulsion et aussi le recours à un mix d’énergies renouvelables.

Le cargo polyvalent du futur possèdera ainsi quatre ailes de propulsion véliques (type Oceanwings, comme celles développées à bord du premier navire Energy Observer) d’une surface totale de 1 450 mètres carrés pour réduire la consommation énergétique de 15 à 30 % suivant l’angle et la force du vent.

Doté d’une rampe d’accès de 15 mètres de large, ce cargo long de 120 mètres et d’une largeur de 22 mètres a un tirant d’eau de 5,5 mètres, pour une surface d’aile de propulsion vélique de 1450 mètres carrés. Il peut embarquer 240 conteneurs EVP (Équivalent vingt pieds).

Son pont Ro-ro mesure 480 mètres linéaires (camions, véhicules et conteneurs). Sa vitesse commerciale : est de 12 nœuds, pour une autonomie jusqu’à 4 000 milles nautiques, grâce à des réservoirs d’hydrogène liquide de 70 tonnes (1 000 mètres cubes)
https://www.energy-observer.org/fr/


Print this page

Advertisement

Stories continue below