Génie de Conception

Énergie Nouvelles
La transition énergétique passe par l’hydrogène


6 mai 2019
Par GC Staff

En Allemagne, l’initiative GET H2 regroupe des sociétés comme RWE Generation SE, Siemens, ENERTRAG, Stadtwerke Lingen, Hydrogenious Technologies, Nowega, Forschungszentrum Jülich et l’Institut IKEM pour la protection du climat, l’énergie et l’énergie Mobilité. Cette initiative a pour objectif la promotion de l’hydrogène. C’est ainsi que les partenaires de GET H2 envisagent de mettre en place une infrastructure à l’hydrogène dans l’Emsland (en Basse-Saxe, dans le nord-ouest de l’Allemagne) qui relierait les secteurs de l’énergie, de l’industrie, des transports et de la chaleur.

 

Le projet consisterait à construire une centrale à gaz d’une capacité de 105 MW doit convertir l’électricité d’origine éolienne en « hydrogène vert ». Le transport et le stockage d’hydrogène pur se feraient en utilisant des infrastructures déjà en place, dont le réseau de gazoducs existant. Le consortium GET H2 a présenté un aperçu de son projet au ministère fédéral allemand de l’Économie le 5 avril dernier. Une décision à ce sujet est attendue d’ici la fin juin. Si la réponse est favorable, les entreprises veulent se lancer dans la mise en œuvre concrète du projet dans deux ans.

Advertisment

« Énergies renouvelables, réseaux de gaz et d’électricité, stockage de gaz et infrastructure de combustible liquide classique pour les clients d’hydrogène et de chaleur résiduelle dans l’industrie chimique: tout cela existe déjà dans la région, de sorte que les conditions idéales pour cette technologie innovante et la mise en œuvre rapide du projet sont données sont. À Lingen [site envisagé pour la construction de la première centrale de conversion à l’hydrogène], nous pouvons démontrer l’ensemble de la chaîne de valeur à l’échelle industrielle », soutien Roger Miesen, le président-directeur général de RWE Generation.

Aux yeux des partenaire du consortium GET H2, « l’hydrogène est un élément essentiel d’une transition énergétique réussie. L’électrolyse basée sur les énergies renouvelables est la clé. L’électricité produite par le vent et le soleil devient de « l’hydrogène vert » lors de la scission de l’eau, une source d’énergie pouvant contribuer de manière significative à la réduction des émissions de CO2 bien au-delà du secteur de l’électricité, par exemple dans les industries de l’acier ou de la chimie ».
https://news.rwe.com/en/


Imprimer cette page

À propos



Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*