Génie de Conception

Aérospatiale Nouvelles
Décollage et vol inaugural réussis pour le CS300 de Bombardier


2 mars 2015
Par Eric Cloutier
L’avion de ligne CS300 s’est envolé sans problème, le vendredi 27 février 2015, à Mirabel lors de son vol inaugural dans le cadre du programme d’essais des appareils de la CSeries. (Photo : site Web de Bombardier, www.bombardier.com, www.cseries.com) (Photo : site Web de Bombardier, www.bombardier.com, www.cseries.com)

L’avion de ligne CS300 du programme d’essais en vol CSeries de Bombardier, a effectué avec succès son décollage pour son vol inaugural, le vendredi 27 février, à l’aéroport international Montréal-Mirabel.

 

 

Advertisment

Plus de 2000 employés de Bombardier, ainsi que des membres du conseil d’administration, des partenaires, des fournisseurs et des clients du manufacturier d’avions commerciales et d’affaires ont assisté au vol à son usine de Mirabel malgré un froid mordant ce jour-là. 

 

L’appareil a décollé de l’aéroport international de Montréal–Mirabel à 11 h (Heure normale de l’Est) pour y revenir à 15 h 58, atteignant une altitude de 41 000 pieds (12 500 mètres) et une vitesse de 255 nœuds (470 km/h). Le capitaine Andris (Andy) Litavniks, qui était copilote du vol inaugural historique du plus petit modèle CS100 le 16 septembre 2013, était, cette fois, le commandant du vol du CS300. Le capitaine Litavniks était assisté, cette fois, du copilote Christophe Marchand et des responsables techniques des essais en vol Anthony Dunne et Mark Metivet.

 

«Ce fut un réel privilège d’être aux commandes de l’avion de ligne CS300, et c’est avec fierté que j’ai constaté que l’avion présentait les performances prévues par nos simulations.  L’avion est tout simplement un bijou à piloter», a déclaré le capitaine Litavniks.

 

«Les pilotes trouveront facile de passer de l’avion CS100 à l’avion CS300 ou vice-versa, ce qui réduira grandement les coûts de formation des exploitants qui utiliseront les deux modèles», a-t-il renchéri.

 

«Notre programme d’avions CSeries progresse bien, avec des résultats d’essais conformes aux prévisions, sinon meilleurs. L’avion de ligne CS300 se joindra maintenant aux cinq véhicules d’essais en vol CS100 qui ont accumulé plus de 1 000 heures d’essais en vol jusqu’à maintenant», a, pour sa part affirmé Rob Dewar, vice-président, Programme CSeries.

 

«Nous sommes convaincus que l’avion CS100 recevra son homologation au second semestre de 2015, qui sera suivie rapidement de son entrée en service. L’avion de ligne CS300 devrait suivre environ six mois plus tard», ajoute M. Deware

 

«Nous continuons de constater un intérêt croissant pour cet avion dans le monde entier et, à mesure que les objectifs de performance sont validés, nous espérons voir une augmentation de l’enthousiasme pour la gamme d’avions CSeries», a indiqué Mike Arcamone, président, Bombardier Avions commerciaux.

 

Selon le manufacturier, l’avion CS300 présente les meilleurs coûts par siège-kilomètre dans sa catégorie et s’avère le plus rentable pour les marchés desservis par des avions intermédiaires de moins de 150 passagers par vol et risque d’intéresser différents transporteurs couvrant plusieurs marchés, aussi bien ceux effectuant des liaisons court-courriers que offrant des vols transcontinentaux.

 

Il est possible de suivre la progression du programme d’avions CSeries sur le site Web de Bombardier et via les médias sociaux sur Twitter (www.twitter.com/bombardier_aero) et Facebook (www.facebook.com/BombardierAero).

 

Les avions de ligne de la CSeries sont spécialement conçus pour le marché des avions monocouloirs de 100 à 149 places. En date du 27 février 2015, Bombardier avait enregistré des commandes et engagements pour 563 avions CSeries, dont 243 en commande ferme. www.bombardier.com, www.cseries.com