Génie de Conception

En Vedette Nouvelles générales
Pour prédire des événements sans précédent

Une méthode de calcul permettant de prédire les événements écologiques extrêmes.


8 août 2020
Par GC Staff

Des chercheurs de l’université Stanford, en Californie, ont développé une méthode pour prédire des événements sans précédent. À cette fin, ils ont combiné la physique des avalanches avec les données des écosystèmes pour créer une méthode de calcul permettant de prédire les événements écologiques extrêmes. La méthode peut également avoir des applications en économie et en politique. Cette méthode de calcul pour prédire des événements extrêmes sans précédent est connue sous le nom d’événements de « cygne noir ».

De tels événements peuvent être trouvés, par exemple, dans l’économie, la politique et l’écologie. La méthode de prévision que les chercheurs ont développée est basée sur des systèmes naturels et pourrait être également utilisée dans les soins de santé et la recherche environnementale. 

« En analysant les données à long terme de trois écosystèmes, nous avons pu montrer que les fluctuations qui se produisent dans différentes espèces biologiques sont statistiquement les mêmes dans différents écosystèmes, a constaté Samuel Bray, assistant de recherche dans le laboratoire de Bo Wang, professeur adjoint de bioingénierie à Stanford. Cela suggère qu’il existe certains processus universels sous-jacents dont nous pouvons tirer parti pour prévoir ce type de comportement extrême. »

Advertisment

« Ce travail est passionnant, car c’est une chance d’utiliser les connaissances et les outils de calcul que nous développons en laboratoire et de les utiliser pour mieux comprendre – voire prévoir – ce qui se passe dans le monde qui nous entoure », souligne-t-il.

Au cours des années d’étude des communautés microbiennes, Samuel Bray a remarqué plusieurs cas où une espèce subissait un boom démographique imprévu, dépassant ses voisins. En discutant de ces événements avec Bo Wang, tous deux se sont demandé si ce phénomène s’était également produit en dehors du laboratoire et, dans l’affirmative, s’il pouvait être prédit.

Ces derniers aimeraient étendre l’application de leur méthode à d’autres systèmes dans lesquels les événements du cygne noir sont également présents, tels que l’économie, l’épidémiologie, la politique et la physique. À l’heure actuelle, les chercheurs espèrent collaborer avec des scientifiques de terrain et des écologistes pour appliquer leur méthode à des situations du monde réel où ils pourraient faire une différence positive dans la vie d’autres personnes et de la planète.
www.stanford.edu