Génie de Conception

Automatisation En Vedette
Un robot collaboratif

Un robot doté d’un sixième sens


4 décembre 2020
Par GC Staff

À l’usine Driveline de FPT Industrial à Turin, où sont produits transmissions et essieux pour les véhicules lourds, AURA (Advanced Use Robotic Arm) travaille dans le département de montage des axes d’essieux lourds. AURA est un robot conçu et construit par Comau et utilisé dans le cadre du projet HuManS (Human-centered Manufacturing System), créé dans le cadre de l’appel à propositions de la région du Piémont (Italie) consacré à la plate-forme d’usine intelligente et auquel ont collaboré FPT Industrial, Comau et 17 autres entreprises spécialisées dans le secteur.

Ce projet met l’homme au centre du système de production, entouré de machines qui l’aident et avec lesquelles il partage l’espace en toute sécurité. Haut de près de trois mètres et pesant environ trois tonnes, AURA est un robot industriel collaboratif, capable de travailler aux côtés de l’homme, sans barrières et au même poste de travail, pour l’aider à effectuer les tâches les plus fatigantes et répétitives et, si nécessaire, prêt à être guidé manuellement par lui.

Plus précisément, AURA prélève en toute autonomie une pièce du chariot d’approvisionnement et la remet doucement à l’opérateur avec lequel il partage le poste de travail. Et c’est l’opérateur humain qui prend, à ce stade, le commandement des opérations, en guidant le robot à l’aide d’un guidon spécial, de sorte que le bras mécanique approche la pièce de l’établi où elle est couplée à un levier. Une collaboration et une synergie parfaites, où chacun des sujets impliqués est en mesure de donner le meilleur de soi.

Advertisment

Ce robot, qui effectue le travail lourd de manière méthodique et sans effort, est le seul robot collaboratif sur le marché capable de soulever jusqu’à 170 kg, tandis que la phase délicate de l’assemblage est contrôlée par l’homme, qui exploite ainsi sa capacité d’adaptation aux situations opérationnelles et aux stratégies d’assemblage qui varient parfois beaucoup d’un modèle à l’autre.

En outre, AURA est capable de percevoir une présence, qu’il s’agisse d’une autre machine ou d’une personne réelle, dans l’espace dans lequel il fonctionne et de moduler son comportement en conséquence. Pour ce faire, il fait le meilleur usage de ses sens. Tout d’abord, une sorte de peau sensible, souple et inspirée de la peau humaine, qui lui permet de décider de réduire la vitesse à laquelle il se déplace ou de s’arrêter complètement.

Puis la vision sous la forme d’une caméra 3D que le robot utilise pour numériser la pièce à prélever pour comprendre dans quelle position elle se trouve. Enfin le toucher qui s’exprime à travers une pince, capable de soulever le composant à déplacer avec une prise ferme, mais en même temps délicate.

Mais il y a plus : AURA a été doté d’un véritable sixième sens : un système de balayage laser avancé et complexe qui étudie et contrôle l’espace de travail lorsque le bras est en fonction.
https://www.fptindustrial.com/global/fr


Imprimer cette page

À propos



Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*