Génie de Conception

Nouvelles Nouvelles générales
Un nouveau partenariat entre EDC et MEC contribuera à la réussite des exportateurs sur les marchés


12 mars 2013
Par Bruce Homan

OTTAWA, le 4 mars 2013 – Manufacturiers et exportateurs Canada (MEC), la plus grande association industrielle et commerciale au pays, en partenariat avec Exportation et développement Canada (EDC), l’organisme de crédit à l’exportation du Canada, a aujourd’hui dévoilé une nouvelle entente stratégique qui fera la promotion de l’assurance crédit.

L’assurance crédit aide les entreprises à accroître leurs ventes en garantissant qu’elles seront payées. L’outil de réduction des risques peut permettre aux petites et moyennes entreprises d’offrir de meilleures modalités de paiement à leurs clients et d’augmenter leur fonds de roulement de façon à pouvoir accepter plus de transactions.

« Le paysage économique mondial évolue; les manufacturiers canadiens doivent explorer activement de nouveaux marchés s’ils veulent maintenir leur croissance et demeurer concurrentiels », explique Jayson Myers, président et chef de la direction de MEC. « Mais ce contexte s’accompagne d’un certain risque, et la bonne assurance pourrait vous permettre un jour d’éviter la faillite. »

Advertisment

Aux termes de ce partenariat, les frais d’acceptation liés aux nouvelles demandes d’assurance crédit seront pris en charge pour les membres de MEC. En outre, les titulaires de police actuels sont admissibles à un crédit porté à leurs frais de renouvellement. EDC améliorera ainsi l’accès à une importante ressource pour les entreprises canadiennes.

« L’assurance crédit est monnaie courante en Europe. Les entreprises y gagnent notamment un avantage concurrentiel en assouplissant les modalités de paiement qu’elles offrent à leurs clients », souligne Stephen Poloz, président et chef de la direction d’EDC. « Pour que les entreprises canadiennes soient sur le même pied d’égalité, nous voulons encourager les membres de MEC à souscrire une assurance crédit qui les protégera contre un éventail de risques commerciaux et leur permettra d’accroître leurs ventes à l’étranger. »

qc.cme-mec.ca