Génie de Conception

Nouvelles Nouvelles générales
Stratégie du gouvernement du Québec à l’égard de l’Europe, 2012-2015 – MEQ approuve la vision intégrée de la stratégie gouvernementale pour la progression du commerce Québec-Europe


14 février 2012
Par PiQ

MONTRÉAL, le 7 févr. – La volonté du gouvernement de mieux cadrer les relations entre le Québec et l’Europe pour les développer est une bonne initiative que Manufacturiers et exportateurs du Québec (MEQ) souhaite souligner. « Dans le monde actuel, les efforts qui seront posés pour améliorer l’internationalisation du Québec seront déterminants dans sa compétitivité et sa prospérité », a souligné Simon Prévost, président de MEQ, en marge du dépôt de la Stratégie.

La Stratégie du gouvernement du Québec à l’égard de l’Europe propose une série d’actions, qui, combinées, peuvent permettre de tisser des relations internationales solides et durables et ouvrir ainsi la voie à la croissance des échanges commerciaux. À cet égard, MEQ souhaite rappeler que le solde du commerce international du Québec est déficitaire depuis plusieurs années et qu’il est urgent, pour assurer la prospérité du Québec, d’augmenter le volume des exportations et de diversifier nos expéditions, que ce soit en terme de produits ou sur le plan géographique. Nous avons pu observer au cours des dernières années une légère progression des exportations québécoises dans un certain nombre de pays européens. C’est le moment d’encourager cette tendance, et ce malgré les difficultés économiques que traversent actuellement certains pays d’Europe. « L’Europe est et restera un important marché qui offre des débouchés importants et croissants pour les entreprises québécoises», d’ajouter M. Prévost.

Bien que tous les secteurs d’activités aient le potentiel de se renouveler et de participer à la croissance du Québec, MEQ considère que l’approche régionale et sectorielle contenue dans cette stratégie permet de concentrer les efforts du gouvernement sur des cibles stratégiques bien définies. Il s’agira donc d’ici 2015 de mesurer l’atteinte de ces objectifs. Il est mentionné dans la Stratégie qu’une attention particulière sera portée à la conformité des produits et services québécois aux normes européennes. « MEQ est très heureux de la sensibilité du gouvernement sur la question des normes de produits, car c’est un enjeu de premier plan pour nos membres exportateurs », souligne Simon Prévost.

Advertisment

Par ailleurs, l’insistance de la Stratégie sur la coopération en matière de recherche et d’innovation est tout à fait appropriée. « La mondialisation concerne également l’information, la recherche et le savoir et il convient de réorganiser notre potentiel d’innovation dans un espace économique élargi », a précisé Audrey Azoulay, directrice, recherche et relations gouvernementales pour MEQ.

Néanmoins, cette vision manifestement intégrée des relations Québec-Europe reste selon MEQ trop floue sur la nécessité d’harmoniser les conditions générales d’affaires et d’investissement, en particulier au niveau des régimes fiscaux et des systèmes réglementaires. Cette convergence est suffisamment importante dans le succès de la Stratégie pour que davantage d’attention y soit portée selon MEQ.  « L’intensification de la mondialisation exige un niveau d’intégration plus élevé entre les économies et cela doit nécessairement passer par la fiscalité et la réglementation », de conclure M. Prévost.

www.meq.ca