Génie de Conception

Nouvelles Nouvelles générales
Québec réduira de 8% à 4% le taux d’imposition pour les PME manufacturières


9 juin 2014
Par Eric Cloutier

Dans le cadre du budget du Québec 2014-2015 dévoilé le 4 juin, le ministre des Finances, Carlos Leitão, a annoncé une réduction de 8 % à 4 % du taux d’imposition pour les PME manufacturières. Cela signifie qu’environ 7 500 PME bénéficieront immédiatement de cette mesure.

 

 

Advertisment

Du même coup, le ministre Leitão accordera une déduction additionnelle au PME manufacturières en régions éloignées pour leurs coûts de transport. Cette déduction vise à leur permettra d’améliorer leur compétitivité en dépit de leur éloignement géographique par rapport à leur marché.

 

«Par ailleurs, un montant de 20 millions de dollars sur trois ans sera accordé à Export Québec, qui aide les entreprises québécoises à développer, à consolider et à diversifier leurs marchés hors Québec», indique le ministère des Finances par voie de communiqué.

 

«Le Québec se doit d’accroître ses exportations pour renforcer la relance de l’économie. C’est en exploitant davantage les possibilités sur les marchés extérieurs que les entreprises arriveront à élargir leur bassin de consommateurs, favorisant ainsi leur croissance et leur prospérité à long terme», a déclaré le ministre Leitão.

 

Celui-ci a annoncé la mise en place du programme Créativité Québec qui comprendra une enveloppe budgétaire de 150 millions de dollars sur trois ans pour soutenir l’innovation et la performance au sein des PME par le financement de projets innovateurs. Québec consentira également aux PME embauchant des travailleurs spécialisés pour encourager l’innovation un congé de cotisation au Fonds des services de santé sur le salaire.

 

En matière de soutien au démarrage d’entreprises, M. Leitão a annoncé une augmentation de 25 millions de dollars de la capitalisation du fonds Anges Québec Capital, pour une capitalisation totale de 100 millions de dollars. De plus, le gouvernement du Québec prendra part à la création d’un nouveau fonds de capital de risque en partenariat avec le secteur privé et le gouvernement fédéral; un fonds dont les capitaux devraient normalement s’élever à environ 375 millions de dollars.

 

Québec autorise également le report, jusqu’au 31 décembre 2015, des remboursements de prêts consentis au PME en région par les Centres locaux de développement (CLD) via leurs Fonds locaux d’investissement (FLI) afin d’assurer le maintien de leurs interventions en région.

 

«L’entrepreneuriat et la relève d’entreprises sont des éléments essentiels à la pérennité de l’économie. Afin de favoriser l’entrepreneuriat au Québec, le budget 2014-2015 prévoit des actions totalisant plus de 2,3 millions de dollars en moyenne par an au cours des trois prochaines années», a également lancé le ministre lors de la présentation de son budget.

 

En ce sens et pendant trois ans, Québec bonifiera de 500 000 $ annuellement l’enveloppe prévue pour les centres d’entrepreneuriat universitaire, qui sensibilisent les étudiants à l’entrepreneuriat, dans le but d’appuyer la mise en place et le développement d’accélérateurs de création d’entreprises technologiques.

 

«Le Programme Entrepreneurs et le Programme Investisseurs, qui soutiennent l’immigration d’entrepreneurs et d’investisseurs étrangers, seront révisés pour favoriser les meilleurs candidats. Enfin, pour soutenir l’entrepreneuriat féminin, le gouvernement appuiera le renforcement du Réseau Femmessor par une contribution de 9,5 millions de dollars sur cinq ans», indique-t-on encore au ministère des Finances.

 

Québec entend également poursuivre son travail pour réduire la paperasserie et le fardeau administratif des entreprises, afin de réduire de 20 % le coût des formalités administratives imposées aux entreprises, et cela d’ici la fin de 2015.

 

«À cet effet, j’annonce un comité de suivi pour mettre en place les recommandations du rapport du Groupe de travail sur la simplification réglementaire et administrative», a conclu le ministre.