Génie de Conception

Énergie Nouvelles
Québec prête 245 000 $ à Atelier Gomex de Trois-Rivières


9 octobre 2014
Par Eric Cloutier
Le logo d’Atelier Gomex. (Photo: Site Web d'Atelier Gomex)

Le gouvernement du Québec a annoncé, le 3 octobre, le consentement d’un prêt de 245 000 $ à l’entreprise d’usinage Atelier Gomex, de Trois-Rivières, par le biais du Fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie.

Ce prêt a été accordé pour aider l’entreprise à réaliser un projet totalisant près de 950 000 $ pour convertir ses installations et y permettre la fabrication de boîtiers destinés aux transformateurs aériens. 

 

Advertisment

Pour voir le jour, le projet de l’entreprise passe plus précisément par l’acquisition d’équipements informatiques et spécialisés, dont un robot-soudeur, nécessaires afin de produire les boîtiers de transformateurs aériens pour la compagnie Siemens. 

 

Le ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, à l’Allègement réglementaire et au Développement économique régional, ministre responsable de la région de la Mauricie et député de Trois-Rivières, Jean-Denis Girard, et le député de Champlain, Pierre Michel Auger, ont conjointement annoncé l’attribution de ce prêt. 

 

«Notre gouvernement est fier d’appuyer des projets structurants, comme celui de l’Atelier d’usinage Gomex, qui permettent de conquérir de nouveaux marchés et de diversifier notre industrie manufacturière. De tels projets renforcent notre économie régionale, en plus d’accroître la compétitivité de nos entreprises», a déclaré le ministre Girard. 

 

«L’Atelier d’usinage Gomex fait partie de nos entreprises qui se distinguent auprès de grands donneurs d’ordres des secteurs de l’énergie et de la machinerie d’automatisation des processus. Ce projet consolidera donc sa réputation d’excellence, en plus de créer cinq emplois, lesquels s’ajoutent aux vingt emplois actuels», a ajouté, pour sa part, le député Auger. 

 

L’entreprise Atelier Gomex, qui fabrique des produits sur mesure et des pièces mécanosoudées, en plus de faire de l’usinage par commande numérique et de l’assemblage mécanique, a été fondée en 1980 par Jean-Denis Goulet. Cependant, selon ce qu’on a pu lire sur le site Web du quotidien trifluvien Le nouvelliste en date du 3 octobre, celle-ci a été passablement écorchée par trois fermeture importantes d’usines donneuses d’ouvrage qui lui ont fait respectivement fait perdre des sommes de 1 million $ (Aleris), 1,2 million $ (Norsk-Hydro) et 750 000 $ (Gentilly-2) au cours des dernières année, et cela sans tenir compte de différentes autres fermetures de papetières de la région qui ont eu un impact sur les revenus de l’entreprise d’usinage. 

 

Sans ce prêt, l’entreprise aurait peut-être envisagé une fermeture définitive. 

 

«Ça devenait très difficile, mais là, c’est hors de question. Nous sommes en développement avec de nouveaux clients qui eux exportent», a indiqué M. Goulet au Nouvelliste. 

 

L’implantation du nouvel équipement sera terminée en 2015.

www.ateliergomex.qc.ca