Génie de Conception

Aérospatiale Nouvelles
Québec octroie plus de 491 000 $ pour la formation des employés de Premier Aviation


11 novembre 2013
Par Eric Cloutier

Ce sont plus de 491 000 $ que la ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, ministre du Travail et ministre responsable de la Condition féminine, Agnès Maltais, a octroyé, le 1er novembre, pour  soutenir l’entreprise Premier Aviation de Trois-Rivières dans la mise en place d’un plan de formation de sa main-d’œuvre.

Advertisment

 

Cet appui s’ajoute à un investissement équivalent de l’entreprise. L’aide financière d’Emploi-Québec, entérinée par la Commission des partenaires du marché du travail, permettra à Premier Aviation de former 130 employés, dont 80 nouveaux travailleurs qu’elle prévoit embaucher au cours des deux prochaines années.

 

«Le plan de formation soutenu par le gouvernement du Québec permettra à Premier Aviation d’avoir la main-d’œuvre nécessaire pour soutenir son projet d’expansion et de se démarquer dans le secteur de l’aéronautique. Dans une industrie où les standards sont élevés et où la compétition est forte, l’entreprise doit pouvoir maintenir un haut niveau d’expertise. Il est donc impératif qu’elle puisse compter sur une main-d’œuvre compétente et qualifiée. Le gouvernement du Québec considère important d’appuyer un employeur qui investit dans la formation de son personnel et qui contribue à l’essor de l’industrie aéronautique», a déclaré la ministre Maltais.

 

Premier Aviation a investi d’importantes sommes au cours des dernières années pour améliorer sa capacité de production et diversifier ses opérations.

 

«En effet, les installations situées à l’aéroport de Trois-Rivières ont récemment été agrandies et les hangars comptent désormais suffisamment d’espace pour entretenir sept avions à la fois. Ces améliorations vont lui permettre d’élargir sa clientèle, de développer de nouveaux projets, d’élargir l’offre de services de maintenance et de recevoir de nouveaux appareils de plus grande envergure tels que les Airbus 310 et 320, et le Boeing 767» peut-on lire dans un communiqué.

 

«Depuis le début de nos opérations en 2002, nous avons toujours bénéficié du soutien d’Emploi-Québec pour le développement de notre main-d’œuvre. Ce partenariat de longue date a largement contribué au succès de notre entreprise et nous en sommes fiers. Cette aide financière additionnelle est la preuve que le gouvernement du Québec croit en l’avenir de Premier Aviation comme joueur majeur de l’industrie aéronautique. D’ailleurs, les améliorations apportées à nos installations vont nous permettre, dans un avenir rapproché, de répondre aux besoins de maintenance de gros porteurs », affirme le directeur de la maintenance de Premier Aviation, Stéphane Rochette.

 

Créé en 2002, Premier Aviation constitue un centre de révision et d’entretien d’avions spécialisé dans la maintenance et les réfections majeures de plusieurs types d’appareils tels que Boeing, Airbus, Bombardier, DeHavilland, Embraer et ATR. L’entreprise offre également des services d’avionique, de peinture, de matériaux composites, de graphisme et de rénovation intérieure de moyens et de gros porteurs. www.premieraviation.ca