Génie de Conception

Nouvelles Nouvelles générales
Québec injecte 382 500 $ pour moderniser l’entreprise EPP Métal de Plessisville


10 février 2014
Par Eric Cloutier
Il s’agit d’un projet évalué à 1,53 million de dollars et visant l'agrandissement d'une partie de l'usine, ainsi que l'acquisition d'équipements technologiques tels qu'une rouleuse à plaques et une découpeuse au laser (photo). (Photo : Site Web d’EPP Métal) (Photo : Site Web d’EPP Métal)

Québec a annoncé, le 4 février, qu’un prêt sans intérêt de 382 500 $ a été consenti à l’entreprise manufacturière EPP Métal de Plessisville pour la modernisation de ses installations.

Cette aide a été accordée dans le cadre du Fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie pour permettre la création de 4 nouveaux emplois, en plus d’en consolider 28 autres déjà existants. 

 

Advertisment

Depuis 1983, l’entreprise EPP Métal se spécialise dans la fabrication en série de produits métalliques à forte valeur ajoutée qui requièrent des procédés de transformation successifs. Il s’agit d’un projet évalué à 1,53 million de dollars et visant l’agrandissement d’une partie de l’usine, ainsi que l’acquisition d’équipements technologiques tels qu’une rouleuse à plaques et une découpeuse au laser. 

 

«Grâce au soutien du gouvernement du Québec, nous avons acquis de nouveaux équipements à la fine pointe de la technologie, à l’aide desquels nous pourrons élargir notre offre de services auprès de nos clients», déclare la directrice des opérations de l’entreprise EPP Métal, Karine Gouin, par voie de communiqué. «Parallèlement, l’agrandissement de notre usine nous permettra d’augmenter notre production et d’intensifier notre diversification, en plus d’assurer notre compétitivité dans le secteur de la métallurgie», renchérit-elle.

 

La nouvelle découpeuse au laser a officiellement été mise en fonction le 6 février.

 

 «C’est avec enthousiasme que nous procédons à l’annonce de la mise en opérations d’une nouvelle découpeuse au laser équipée d’une tour d’alimentation automatisée et de l’agrandissement de notre usine de 10 500 pieds carrés», indique EPP Métal sur son site Web. 

«Entre-autres, cette  nouvelle cellule de découpage au laser Amada (Type LC 3015 F1 NT – 4000W – table 60 x 120’’) à la fine pointe de la technologie combinée à une tour d’alimentation automatisée vient s’ajouter à celle existante pour ainsi doubler notre capacité de production et réduire encore plus nos délais», précise la compagnie.

 

«Également, l’agrandissement de l’aire de production porte maintenant notre superficie à 30 500 pieds carrés. Cette expansion nous permet de loger le nouvel équipement et d’intégrer un nouveau plan d’aménagement d’usine afin de créer un flux de production optimal.  De plus, nous disposons maintenant de sept postes d’assemblage mécano-soudé distincts aménagés selon le type de procédé de soudure et de matériel? utilisé et d’un poste nous permettant d’assembler des produits qui requièrent un espace allant jusqu’à 20’ x 40’», renchérit-elle. 

 

C’est à l’occasion d’une tournée des membres du gouvernement Marois dans la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec que le ministre délégué au Tourisme et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, Pascal Bérubé, a fait cette annonce au nom de la ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec, Élaine Zakaïb. 

 

«Je suis très fier d’annoncer notre soutien au projet de l’entreprise EPP Métal, qui contribuera à diversifier les secteurs manufacturier et métallurgique de la région du Centre-du-Québec», a déclaré Pascal Bérubé. 

 

«Le Fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie est un outil efficace qui permet la réalisation de projets porteurs de retombées économiques importantes pour ces deux régions et le Québec tout entier», renchérit le ministre Bérubé. 

 

La ministre Zakaïb, de son côté, a insisté sur l’importance du secteur manufacturier pour les régions et la nécessité de favoriser la modernisation des entreprises.

 

«La Politique industrielle québécoise 2013-2017 vise justement à soutenir les entreprises manufacturières qui veulent améliorer leur productivité et élargir leur offre afin de mieux se positionner sur les marchés mondiaux», a-t-elle indiqué par écrit. 

 

Les députés du Parti Québécois et les ministres du gouvernement étaient réunis du 3 au 7 février, à Shawinigan, à l’occasion du caucus des députés et du Conseil des ministres. Ils ont fait la tournée des neuf circonscriptions de la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec et ont procédé à plus de 80 annonces de différents ordres en une semaine. www.eppmetal.com