Génie de Conception

Automatisation En Vedette
Protéger les robots de la maltraitance

Une recherche à l’Université Yale qui explore les interactions homme-robot.


12 octobre 2020
Par GC Staff

Alors que la plupart des histoires de science-fiction décrivent un avenir dystopique terrifiant avec des humains dépassés par des robots, le Groupe des machines interactives de l’Université Yale – dirigé par le professeur d’informatique Marynel Vázquez – remet en question ce récit en recherchant les abus de robots provoqués par des humains.

L’Interactive Machines Group a constaté que, dans la configuration d’un laboratoire contrôlé, les gens sont réellement disposés à aider un robot maltraité par une autre personne – le complice de l’expérience – surtout si d’autres robots expriment de la tristesse en réponse à ces mauvais traitements. Il y a eu des cas où des personnes sont intervenues pour aider un robot juste après qu’il ait été maltraité par une autre personne ou même juste avant que l’abus ne se produise.

De manière prometteuse, certains participants ont dit à la personne maltraitant le robot d’arrêter ou de modifier la dynamique de la tâche afin d’empêcher le robot de faire quelque chose qui pourrait entraîner davantage de mauvais traitements. Les implications de cette recherche pourraient influencer l’avenir des relations homme-robot.

Advertisment

« Motiver les humains à intervenir dans ce genre de situation pourrait être un moyen viable pour réduire les effets négatifs de la maltraitance des robots, affirme Marynel Vázquez. Nous ne savons pas cependant quel mécanisme psychologique sous-jacent motive les gens à aider… Nous voulons continuer nos recherches pour répondre à ces questions ».

« En tant qu’expert enrobotique, je passe beaucoup de temps à fabriquer des robots qui, espérons-le, pourront un jour aider les gens de différentes manières, a déclaré Marynel Vázquez. Mais si les gens agissent de manière défavorable envers ces robots, ils ne pourront pas les aider comme prévu initialement ».

En outre, les recherches conduites sur le sujet à l’Université Yale a des implications prometteuses pour les programmes de lutte contre l’intimidation dans les écoles. « L’idée que les humains peuvent aider les robots lorsqu’ils sont maltraités par quelqu’un pourrait être appliquée pour créer des robots qui aident à lutter contre l’intimidation humaine ».
https://yaledailynews.com


Imprimer cette page

À propos



Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*