Génie de Conception

En Vedette Énergie Nouvelles générales
Protection portuaire et production d’énergie

Un prototype de digue littorale à énergie positive.

octobre 17, 2022  By GC Staff


(Photo credit : Groupe Legendre)

La première digue portuaire productrice d’énergie au monde, est entrée dans une phase de tests en mer. Le principe est d’équiper une Cette digue de protection du littoral est équipé d’un système houlomoteur, doté d’un volet oscillant actionné par les vagues. Celui-ci permet ainsi de convertir la force des vagues en électricité durable et locale.

Soutenu par l’Ademe, les régions Bretagne et Pays de la Loire (France), Dikwe (Dikwe est l’acronyme de Dik pour le début de digue en anglais, W pour Wave et E pour Energy) est un projet conçu par le Groupe Legendre (France) qui est notamment expert en génie civil et qui s’est appuyé pour la circonstance sur sa filiale Ingénova dédiée à l’Innovation et spécialisée en Recherche & Développement. Ce projet est mené en partenariat avec la société GEPS Techno et l’Ifremer. Il a été labellisé par le pôle de compétitivité Mer Bretagne Atlantique.

Initiée en 2020, la première phase de ce projet a consisté à tester le procédé grâce à un prototype à l’échelle 1/15e, immergé dans le bassin à houle de l’Ifremer à Brest. Cette étape a permis de valider le design du prototype et a confirmé les premiers calculs numériques, avec une estimation allant jusqu’à 60 % de captation de l’énergie des vagues.

Advertisement

La deuxième étape a consisté à tester ce nouveau prototype à l’échelle un quart, cette fois-ci sur le site d’essais en mer de l’Ifremer à Sainte Anne-du-Portzic, près de Brest.  Le container mesure près de 4,5 m de haut et de large, et 6 m de profondeur. Il est installé sur un support fixe, il est complètement immergé à marée haute. Il est équipé de capteurs pour mesurer les vagues, la production d’énergie et la résistance de la structure.

La troisième étape du projet consistera à effectuer des tests sur un prototype quatre fois plus grand : près de 20 m de large et de haut, pour une production de l’ordre du méga watt. La construction de ce prototype à taille réelle est envisagée en 2023 pour une mise à l’eau en 2024, sur un site en Bretagne qui reste à définir.
https://wwz.ifremer.fr/
https://www.groupe-legendre.com/


Print this page

Advertisement

Stories continue below