Génie de Conception

Aérospatiale Nouvelles
Propulsée par Pratt & Whitney Canada, une deuxième chaire de recherche industrielle CRSNG « atterrit » à l’ÉTS


8 juillet 2011
Par Rob Colman

MONTRÉAL, le 7 juill. 2011 — L’École de technologie supérieure inaugurait la Chaire de recherche industrielle CRSNG-P&WC sur l’intégration et l’optimisation du système de propulsion, en présence d’une centaine d’invités et de collaborateurs du nouveau titulaire Hany Moustapha, Ph.D. professeur de génie mécanique à l’ÉTS, et directeur d’AÉROÉTS. Madame Suzanne Fortier, présidente du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) et Monsieur John Saabas, président, Pratt & Whitney Canada (P&WC) étaient également présents, à titre de partenaires principaux de la chaire.

Montréal est réputée comme l’une des capitales mondiales de l’aérospatiale. En effet, on y retrouve tous les grands acteurs de l’industrie au Canada, une main-d’œuvre hautement qualifiée et de nombreux centres de recherche et de formation, autant d’atouts qui procurent à la région montréalaise une concentration de savoir-faire exceptionnelle.

Cette renommée repose sur une remarquable concertation entre les intervenants industriels, académiques et gouvernementaux ET sur la vision avant-gardiste d’experts de haut calibre tels que le professeur Hany Moustapha, fellow principal de la recherche P&WC. Avec une feuille de route aussi impressionnante que la sienne, marquée notamment par plus de 30 ans de service chez P&WC, M. Moustapha connaît parfaitement bien les enjeux de cette industrie hautement compétitive, et les orientations à donner à la recherche pour que Montréal conserve son rang de chef de file dans le domaine.

Advertisment

Les processus de développement des nouvelles générations de turbines font partie de cette stratégie. De la conception à la fabrication, une intégration optimisée des différentes disciplines du génie favorisera une réduction du temps et des coûts de développement, deux variables très délicates dans les « cieux » hautement concurrentiels de l’industrie aérospatiale. La performance, le poids, le coût, les matériaux, la durabilité, etc., représentent autant de facteurs qu’il importe de concilier, et cela, le plus tôt possible dans les étapes de développement.

« Je suis convaincu que cette chaire deviendra un centre unique au Canada et sera à la fine pointe de la technologie en matière de systèmes de propulsion, a confié John Saabas,  bien au fait de ce qu’il faut pour rester le chef de file dans son domaine. Elle contribuera à l’avancement de la technologie et à la formation de la prochaine génération d’ingénieurs. »

Innover, former de nouveaux experts et une main-d’œuvre hautement qualifiée, être à l’écoute des besoins de l’industrie, partager son savoir-faire, le nouveau titulaire de la chaire CRSNG-P&WC en fait presque la mission de sa vie. « Hany Moustapha est un ingénieur en aérospatiale exceptionnel qui possède une vaste expérience de la recherche sur les moteurs d’aéronefs et de la collaboration entre l’industrie et les établissements d’enseignement postsecondaire, a déclaré Suzanne Fortier, présidente du CRSNG. Son expertise, alliée à l’appui important de l’École de technologie supérieure et de Pratt & Whitney Canada, assure au secteur canadien de l’aérospatiale des retombées à long terme. »

Le choix de l’ÉTS n’est pas non plus l’effet du hasard. Déjà réputée pour sa vocation industrielle, l’École de technologie supérieure, une des universités fondatrices du CRIAQ (Consortium de recherche et d’innovation en aérospatiale au Québec), a fait de l’aérospatiale un des cinq grands secteurs d’affaires de son plan de recherche stratégique. « Avec l’obtention de cette chaire de recherche industrielle, l’ÉTS se positionne plus que jamais comme un acteur majeur de l’industrie de l’aérospatiale, a commenté Yves Beauchamp, directeur général de l’ÉTS. Monsieur Moustapha possède une riche expérience dans le domaine de l’aérospatiale et est reconnu par ses pairs pour son expertise en systèmes de propulsion. La grande qualité de son travail ainsi que tous les fructueux partenariats qu’il a mis en place au fil des ans avec le milieu industriel illustrent bien l’interaction continue entre les acteurs de l’École et ceux du monde industriel. »

www.etsmtl.ca