Génie de Conception

Aérospatiale Nouvelles
Plus d’un milliard de dollars investis d’ici 2019 par P&WC en r et d


8 décembre 2014
Par Eric Cloutier
Logo de Pratt & Whitney Canada

Pratt & Whitney Canada (P&WC), un des chef de file mondial de l’aérospatiale, injectera plus d’un milliard de dollars dans des travaux recherche et développement (r et d) pendant quatre ans et demi pour développer la prochaine génération de moteurs d’avion à haut rendement.

La compagnie a fait cette annonce, le 8 décembre, à ses installations de Longueuil et de Mississauga (Ontario)

 

Advertisment

Cet investissement comprend une contribution remboursable de 300 millions de dollars du gouvernement du Canada consentie dans le cadre de l’Initiative stratégique pour l’aérospatiale et la défense (ISAD).

 

«Grâce à l’investissement du gouvernement du Canada, P&WC pourra investir une somme globale de plus d’un milliard de dollars afin de poursuivre sa longue tradition en matière d’innovation et de maintenir ses centres d’excellence en ingénierie et en fabrication situés en Alberta, en Ontario, au Québec et en Nouvelle-Écosse. L’appui continu du gouvernement du Canada envers l’industrie aérospatiale contribuera à soutenir des emplois de haute qualité pour la prochaine génération de travailleurs qualifiés au Canada et permettra à P&WC de demeurer un leader reconnu pour ses solutions novatrices au sein de l’industrie», a déclaré le président de P&WC, John Saabas.

 

«Cet investissement permettra de maintenir plus de 6 000 emplois de haut calibre au Canada, ainsi qu’un grand nombre d’emplois connexes à l’échelle du pays», a affirmé le ministre de l’Industrie, James Moore.

 

«Cette annonce permettra de maintenir des emplois et de soutenir la croissance économique au Québec. Notre gouvernement est fier d’effectuer des investissements judicieux qui assurent le maintien d’emplois de grande qualité partout au pays», a, pour sa part, mentionné son collègue Denis Lebel, ministre de l’Infrastructure, des Collectivités et des Affaires intergouvernementales et ministre de l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec.

 

Dans un communiqué, P&WC rappelle qu’elle développe les technologies de propulsion les plus avancées pour de meilleures performances environnementales afin de réduire notamment la consommation de carburant, le poids, les émissions et le niveau de bruit de ses moteurs et que ces «technologies seront mises à profit dans toutes les gammes de produits de la société, qu’il s’agisse de turbosoufflantes, de turbopropulseurs et de turbomoteurs, nouveaux et existants, pour les avions d’affaires, de transport régional et d’aviation générale, ainsi que pour les hélicoptères».

 

La compagnie compte investir également 275 millions de dollars sur cinq ans dans des technologies de pointe et la modernisation de ses installations, ce qui inclut la création d’un Centre d’excellence en fabrication intelligente de calibre mondial à Longueuil. Ce centre disposera de trois nouvelles cellules de production intelligentes servant à la fabrication de composantes clés hautement complexes pour la famille de moteurs PurePower® de nouvelle génération. Il devrait normalement être complètement opérationnel en 2015.

 

«Pratt & Whitney Canada  se positionne comme chef de file de l’industrie avec le développement de la prochaine génération de technologies durables hautement performantes. Nos plus récents programmes de R-D portent notamment sur des matériaux d’avant-garde, comme des composites et des alliages évolués destinés à alléger les moteurs, sur une technologie de compresseur à haute efficacité qui rehaussera les performances des moteurs tout en consommant moins de carburant, ainsi que sur des perfectionnements de nos systèmes de combustion afin de réduire les émissions des moteurs. Nous mettons également en œuvre des technologies avancées et des concepts de cellules intelligentes afin de rehausser nos capacités de fabrication au Canada. Grâce à cet investissement, nous disposerons des technologies nécessaires pour soutenir nos clients au cours des années à venir», a ajouté John Saabas.

 

Grâce à cet investissement en r et d, P&WC poursuivra une collaboration de plusieurs années avec les plus grandes universités canadiennes et ses fournisseurs dans l’ensemble du pays.

 

«Chaque année, nous investissons dix millions de dollars dans des projets avec près de 20 universités canadiennes dans le but de développer de nouvelles technologies de moteur pour la prochaine génération d’avions écologiques économes en carburant, renchérit M. Saabas. À ce jour, des centaines d’étudiants ont participé à plus de 800 projets en collaboration avec l’équipe d’ingénierie de P&WC. Nous sommes fiers de contribuer au développement des futurs ingénieurs et techniciens.»

 

«Cette annonce témoigne de l’engagement du gouvernement du Canada à soutenir les initiatives de R-D d’ici par l’entremise d’une collaboration efficace entre l’industrie et les universités», a soutenu, quant à lui, Sheldon Levy, président et vice-chancelier de l’Université Ryerson. 

 

«Nous sommes heureux de poursuivre notre étroite collaboration avec Pratt & Whitney Canada dans le cadre de divers projets essentiels à la croissance du secteur aéronautique canadien, dont des projets dans le secteur émergent et novateur de la fabrication additive», mentionne, pour sa part, Suzanne Fortier, principale et vice-chancelière de l’Université McGill.

 

P&WC est l’un des membres fondateur du Consortium de recherche et d’innovation en aérospatiale au Québec (CRIAQ), et plus récemment, à titre de membre du Consortium en aérospatiale pour la recherche et l’innovation au Canada (CARIC).

 

«Grâce à sa participation à Aéro Montréal, la grappe aérospatiale du Québec présidée par Maria Della Posta, vice-présidente principale, ventes et marketing chez P&WC, la société travaille également au lancement d’un programme national équivalent à l’initiative MACH au Québec axée sur le développement des fournisseurs. Par ailleurs, l’entreprise fait appel aux services d’environ 1 300 fournisseurs canadiens et en retour, cette collaboration aide ces derniers à développer leurs propres compétences et leur expertise de pointe et à demeurer concurrentiels», écrit encore la multinationale.

 

P&WC s’est depuis longtemps engagée à investir en recherche et développement afin d’encourager l’innovation et de favoriser la croissance durable. Au cours des dix dernières années, P&WC a investi en moyenne 450 millions de dollars en R-D par année et s’est taillé une place parmi les plus grands investisseurs canadiens. Ces investissements soutenus en R-D ont permis à P&WC de faire homologuer plus de 100 moteurs au cours des 25 dernières années, une référence dans l’industrie aérospatiale.

 

P&WC emploi plus de 6000 personnes au Canada dans des installations en Alberta, en Ontario, au Québec et en Nouvelle-Écosse, dont environ 1 400 professionnels en ingénierie dans ses installations de r et d ontariennes et québécoises. La compagnie a inauguré en 2011, un centre aéronautique à Mirabel  où sont effectués les essais en vol de toute la gamme de moteurs de Pratt & Whitney, ce qui inclut les turbopropulseurs et les turbosoufflantes jusqu’à 90 000 livres de poussée.

 

«Le montage et la mise à l’essai du moteur PurePower® PW1524G destiné aux avions CSeries de Bombardier et du moteur PurePower® PW800, choisi récemment pour propulser les avions d’affaires Gulfstream G500 et G600, seront effectués à cet établissement. Les nouveaux moteurs PW814GA et PW815GA devraient être homologués à la fin de 2014», conclut PW&C.

www.pwc.ca