Génie de Conception

Nouvelles Nouvelles générales
Pause-santé des transporteurs : bien manger pour bien conduire


4 juin 2010
Par Bruce Homan

En mangeant de façon plus saine, les conducteurs routiers peuvent améliorer considérablement leurs temps de réaction et ainsi contribuer à sauver des vies. Volvo Trucks Pays-Bas a étudié de près les résultats d’une récente étude danoise et a décidé d’intégrer au programme de formation de ses conducteurs un module dédié à la santé.

 

Le lien entre l’alimentation des conducteurs et la sécurité routière ne date pas d’aujourd’hui. On sait depuis longtemps déjà que, pour que le cerveau fonctionne correctement et conserve toute sa vivacité, il a besoin de glucides, lesquels sont transformés en glucose sanguin à une vitesse constante tout au long de la journée. Pour assurer cette transformation constante, nous devons manger des glucides complexes. Les glucides simples (contenus dans les sucreries, les boissons sucrées et le pain blanc par exemple), quant à eux, ne donnent de l’énergie que sur une courte période, leurs effets bénéfiques sur la fatigue se dissipant après seulement une heure.

Advertisment

Ce que l’on ne savait pas en revanche et que l’on vient de découvrir, ce sont les effets exacts d’une mauvaise alimentation sur notre corps et la rapidité avec laquelle celui-ci est capable de récupérer.

Selon l’étude menée par le coach Mette-Marie Linding en collaboration avec l’organisme d’enseignement du syndicat des transports routiers danois, les conducteurs ayant une mauvaise hygiène alimentaire ont des temps de réaction plus longs que les conducteurs
ayant une alimentation équilibrée.

Mette-Marie Linding a décidé de s’intéresser à l’importance d’une alimentation équilibrée et la sécurité routière, après avoir été contactée par un syndicat qui rencontrait des problèmes avec un conducteur ; du fait de son surpoids, ce dernier, souffrait d’insuffisance respiratoire et peinait à passer les rapports. Quelques mois plus tard, alors qu’elle se trouvait dans un restaurant pour les conducteurs routiers dans le sud de l’Europe, elle a pu se rendre compte par elle-même combien il était difficile pour ces conducteurs d’adopter une bonne hygiène de vie, au vu de la piètre qualité de la nourriture servie dans certains établissements et de la sédentarité imposée par les heures passées au volant.

Pour établir le lien entre l’hygiène alimentaire et la sécurité routière, elle s’est basée sur deux échantillons de conducteurs : l’un composé de vingt trois personnes devait adopter des habitudes alimentaires saines tandis que l’autre devait continuer son régime habituel.
Les temps de réaction des différentes personnes de l’étude ont été testés à plusieurs reprises dans un simulateur sur une période de douze jours. Dès le deuxième jour, une différence notable entre les temps de réaction des deux groupes a pu être observée. Ceci
s’explique par le fait qu’une mauvaise alimentation, entraînant une augmentation puis une chute brutale de la glycémie, soumet le corps à un perpétuel déséquilibre, provoquant des sautes d’humeur, des maux de tête, du stress et des troubles de la concentration.
Les conducteurs qui mangent de façon régulière et saine, ont une glycémie régulière présentent des temps de réaction 16 % plus courts que les conducteurs de l’autre groupe.

De même, les conducteurs ayant une alimentation équilibrée se sentent moins irritables et « mieux dans leur peau » grâce à une prise de repas régulière. L’étude montre également qu’en seulement douze jours, il est possible de réduire la pression sanguine et le taux de cholestérol d’une façon telle qu’aucun traitement médicamenteux n’est plus nécessaire. Au début de l’étude, 52 % des sujets présentaient une pression sanguine élevée nécessitant un traitement, et 74 % un taux de cholestérol justifiant une prescription médicamenteuse. Cependant, après seulement 12 jours de régime alimentaire équilibré avec six repas par jour à heures régulières, ces chiffres avaient respectivement chuté à 30 et 39 %. Autre résultat majeur de cette étude : les conducteurs ayant opté pour une alimentation équilibrée ont perdu jusqu’à 7 kilos en 12 jours.

Chez Volvo Trucks Pays-Bas, ces résultats ont été analysés avec grand intérêt et dès l’automne dernier, la société a intégré dans le programme de formation de ses conducteurs un module spécialement dédié à la santé. « Puisqu’il existe un lien étroit entre l’alimentation et la sécurité routière, nous avons pensé qu’il était indispensable de mettre l’accent sur la santé. Le surpoids est un problème majeur chez les conducteurs routiers en raison de la sédentarité de leur travail. Parallèlement, de nombreux conducteurs souhaitent être en meilleure santé mais ne savent pas exactement quelles modifications apporter à leur hygiène de vie. »

La formation sur la santé contient des informations utiles sur les régimes alimentaires et l’activité physique praticable en déplacement, mais également des conseils sur la position de conduite et la santé en général. À cette occasion, les participants peuvent également calculer leur indice de masse corporelle afin de déterminer leur condition physique. Ensuite s’ils le souhaitent, les conducteurs se verront affecter un coach qui les aidera à atteindre leur poids idéal.

« Disposer de conducteurs sains est bénéfique pour la société dans son ensemble. En outre, cela a un avantage financier. En réduisant le risque d’accidents, les camions peuvent passer plus de temps sur la route et la société peut limiter les pertes de temps et d’argent et préserver sa réputation », souligne Charles Engelaar, responsable marketing Benelux.

Résultats

Sur une période de douze jours, le pourcentage de conducteurs avec une pression sanguine élevée a chuté de 52 à 30 % grâce à un régime alimentaire équilibré et des prises de repas à heures régulières. Au cours de la même période, le pourcentage des conducteurs présentant un taux de cholestérol excessif a chuté de 74 % à 39 %.

L’étude a également montré qu’un régime comprenant davantage de lipides et moins de glucides que dans un cycle d’alimentation classique permet de limiter la pression sanguine.

Que mangez-vous lorsque vous êtes en déplacement sur un long parcours ?

Ramon Odebrecht, 37 ans, Eberswalde, conducteur routier depuis 6 ans.

« Je mange souvent des hot-dogs et prends un véritable repas chaud peut-être une fois par semaine. Je vais alors dans un restaurant et j’opte pour un menu chinois ou grec, ou encore des lasagnes. Je ne pense pas que mon alimentation ait une grande influence sur ma santé mais on ne sait jamais. Après tout, nous les routiers, avons de mauvaises habitudes alimentaires lorsque nous sommes sur la route. »

Wolfram Müller, 42 ans, Berlin, conducteur routier depuis 22 ans.

« Du pain, des saucisses, et parfois des tomates. Hier, j’ai fait griller des pommes de terre, un brochet et trois œufs sur mon petit camping-gaz. Mais je ne mange pas toujours aussi gras. On n’a pas beaucoup de temps pour l’exercice physique, mais si l’on tient compte des multiples chargements et déchargements que l’on est amené à faire dans le cadre de notre travail, on peut dire que j’ai une certaine activité physique, même si elle est involontaire ! »

Hubert Seufert, 54 ans, Castell, conducteur routier depuis 30 ans.

« Je mange beaucoup de fruits – des bananes et des pommes – et de la salade. Lorsque je mange de la viande, c’est toujours de la dinde car c’est une viande saine contenant peu de matière grasse. Vu que je ne me dépense pas beaucoup lorsque je suis sur la route, je ne peux pas me permettre de manger des viandes grasses telles que le porc. Lorsque je suis à la maison, je cuisine beaucoup d’aliments peu caloriques. »

Volvo Trucks fournit des solutions complètes de transport aux professionnels et aux entreprises commerciales. Le constructeur propose une gamme complète de véhicules de moyenne gamme à des véhicules lourds, et s’appuie sur un solide réseau de 3000 points de service répartis dans plus de 140 pays. En 2008, Volvo Trucks a vendu plus de 106 000 camions dans le monde. Volvo Trucks fait partie du groupe Volvo, l’un des premiers constructeurs mondial de camions, autobus et autocars, véhicules de chantier, moteurs marins et industriels, systèmes et composants pour l’industrie aérospatiale. Le Groupe propose également des solutions complètes de financement et de service.