Industrie médicale
TSO3, une société installée à Québec œuvrant dans le domaine de la stérilisation des instruments médicaux en milieu hospitalier, projette actuellement d'obtenir auprès des autorités américaines l'autorisation 510(k) pour son stérilisateur Sterizone VP4 pour la stérilisation dite « terminale » de deux duodénoscopes utilisés dans plus de 90 % des procédures de cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique (CPRE) à l'échelle mondiale.
Professeur en génie mécanique et chercheur spécialisé en biomécanique et génie biomédical à Polytechnique Montréal, Carl-Éric Aubin s’est vu confier récemment la direction générale et scientifique de l’Institut TransMedTech, qui vise à accélérer le processus d’innovation et de mise en œuvre de technologies médicales, notamment à l’aide d’approches interdisciplinaires, pour le traitement de maladies musculosquelettiques et cardiovasculaires et de cancers. Cet institut vise également à favoriser la conception et l’adoption de ces technologies en fonction des besoins des patients et usagers.
Le gouvernement du Québec a décidé de prolonger jusqu'en 2020 l'entente qu’il avait signée avec l'entreprise québécoise CAE, en 2009, pour la mise en œuvre d'un programme de recherche et développement évalué aujourd’hui à 192,3 millions de dollars.
La ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Dominique Anglade, et son collègue de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Sébastien Proulx, ont annoncé, mardi matin (26 avril), l'octroi d'un montant de 3,3 millions $ pour la construction d'un tout nouveau pavillon de recherche.
Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC) a consenti, le 17 mars, un prêt de 700 000 $ à la nouvelle entreprise Zénith Lab, de Saint-Hyacinthe.
MONTRÉAL, le 27 déc. - La Caisse de dépôt et placement du Québec annonce un investissement de 50 M$, sous forme de prêt à terme, dans l'entreprise CAE, leader mondial en simulation et services de formation au sein de l'industrie aéronautique.
KIRKLAND, le 12 juill. - Pfizer Canada a annoncé un important investissement dans l'usine de fabrication de Pfizer Montréal (Division mondiale de l'approvisionnement - DMA) - un projet qui représente un engagement financier de 31,7 millions $ - visant à mettre la technologie à niveau et à augmenter la capacité de ses installations afin d'adapter la croissance aux nouveaux mandats à l'exportation.Le versement d'une contribution de 2,67 millions $ par Investissement Québec, dont la mission est de favoriser la croissance de l'investissement et le développement économique du Québec, a facilité la réalisation de ce projet. Sur les 31,7 millions $ investis, la moitié a été consacrée à l'acquisition de nouvel équipement à la fine pointe de la technologie, alors qu'une autre partie des fonds a été injectée dans la rénovation des installations existantes dans le but de doubler la capacité de fabrication annuelle. Grâce à l'accomplissement de ce projet, l'usine de Montréal est en mesure de fabriquer plus de 4,4 milliards de comprimés de multivitamines chaque année, une quantité suffisante pour remplir sept piscines olympiques.Une chaîne de conditionnement de flacons automatisée ultra-rapide, une autre machine à comprimer, deux autres mélangeurs et enrobeuses de comprimés, deux nouvelles salles de pesage et de l'espace d'entreposage additionnel font partie du nouvel équipement et des nouvelles installations.« Ce nouvel investissement illustre la volonté de Pfizer de collaborer avec le Québec et témoigne de l'efficacité avec laquelle nos collègues de l'usine de Montréal ont su satisfaire à des normes de qualité et de rendement élevées pour être en mesure d'obtenir et de maintenir des mandats de fabrication à l'échelle mondiale », a déclaré John Helou, président de Pfizer Canada. « La destination des investissements dépend toujours de plusieurs facteurs, mais les installations de calibre mondial et la main-d'œuvre hautement qualifiée de l'usine de Montréal ont certainement pesé dans la balance. »« Ces installations occupent une place importante au sein de la communauté commerciale et industrielle de Saint-Laurent depuis près de 70 ans », affirme Alan DeSousa, maire de l'arrondissement Saint-Laurent et vice-président du comité exécutif de la ville de Montréal. « Nous sommes très heureux de cet important investissement, ce qui augmente la capacité de l'entreprise d'apporter une contribution à notre économie locale. »« L'usine de Montréal est une installation importante pour la Division mondiale de l'approvisionnement de Pfizer. Nous fabriquons, à des fins d'exportation dans le monde, des produits de santé grand public comme les multivitamines CentrumMD et les produits AdvilMD pour soulager la douleur », a indiqué Annie Sébastien, vice-présidente de l'exploitation et directrice générale de l'usine ». « Au fil des ans, nous avons fait preuve de leadership, d'innovation et d'efficacité dans nos processus afin de demeurer concurrentiel à l'échelle mondiale et au sein du réseau d'usines de fabrication mondial de Pfizer ».Usine de fabrication de Pfizer MontréalL'usine de fabrication de Pfizer Montréal, l'une des plus importantes du réseau manufacturier de Pfizer, compte plus de 800 employés. Située dans l'arrondissement Saint-Laurent de Montréal, on y fabrique plus de 500 présentations de produits de santé grand public bien connus et y coordonne la production d'emballages étiquetés en plus de 20 langues et exportés dans quelque 90 pays dans le monde, ce qui représente des exportations annuelles de plus de 100 millions $. Parmi les marques produites à l'usine de Montréal, notons les multivitamines CentrumMD et CaltrateMD, les analgésiques AdvilMD et RobaxMD, les produits contre la toux et le rhume RobitussinMD, DimetappMD et DristanMD, ainsi que Préparation HMD et la crème vaginale PremarinMD.www.pfizer.ca
MONTRÉAL, QUÉBEC - 16 mai 2011 - Le ministre d'État de Développement économique Canada, l'honorable Denis Lebel, annonce que l'entreprise Pharmascience inc. obtient une contribution remboursable de 3,5 millions de dollars pour accroître sa capacité de production. L'aide financière gouvernementale est accordée en vertu du programme Croissance des entreprises et des régions.Selon le ministre d'État Lebel : « Il s'agit d'un investissement stratégique qui permettra à Pharmascience inc. de demeurer compétitive et de maintenir sa position de chef de file dans un marché en croissance. »Les fonds consentis à Pharmascience inc., une entreprise œuvrant dans le secteur pharmaceutique, lui permettront d'acquérir l'équipement de laboratoire et de fabrication nécessaire afin de répondre à la demande croissante pour les produits génériques. Cette expansion nécessite des investissements de près de 40 millions de dollars. Actuellement, l'entreprise produit, commercialise et distribue plus de 250 produits offerts en vente libre ou sur ordonnance, dont une portion croissante est destinée à l'exportation. En plus de son siège social, Pharmascience inc. possède et opère deux usines de fabrication, deux centres de distribution et un centre de recherche et développement au Québec.Le projet actuel permettra de maintenir la position de la région de Montréal comme centre majeur dans le secteur des sciences de la vie au Québec et au Canada. www.dec-ced.gc.ca

Les plus populaires

Événements récents

No events