Fabrication métallique
Montréal – Si vous faites partie des milliers de PME québécoises de l'industrie manufacturière essentielles à la chaîne d’approvisionnement, l'évènement québécois incontournable du secteur de la fabrication vous fait une offre que vous pourrez difficilement refuser. Les organisateurs du Salon de la technologie de fabrication de Montréal (STFM) – qui a été récemment agrandi et qui aura lieu du 14 au 16 mai à la Place Bonaventure – ont annoncé que les heures d’ouverture seront prolongées à l’occasion d’une soirée exclusivement dédiée aux petites entreprises familiales et indépendantes de partout au Québec. Mardi 15 mai, de 16 à 20 h, les propriétaires de «Jobs Shops», leurs employés ainsi que les membres de leur famille ayant plus de 18 ans auront gratuitement accès au salon désormais agrandi et y découvriront les technologies de fabrication les plus récentes du marché. Ils auront aussi la chance de rencontrer l'ancien joueur de hockey du Canadien de Montréal et des Nordiques de Québec, Gilbert Delorme. De plus, ils seront parmi les premiers à profiter d'un souper au «Smoked Meat» de chez Schwartz dont les nouveaux propriétaires sont Céline Dion et son mari, René Angélil. En outre, ceux qui souhaitent passer la nuit à Montréal pourront profiter de rabais sur le stationnement et les hôtels. « Les Jobs Shops sont l'épine dorsale de l'industrie manufacturière du Québec, laquelle est essentielle à la santé économique de la province. Nous savons combien il est important pour les petits fournisseurs de se tenir informés de l’évolution de l'industrie », affirme Nick Samain, directeur du salon pour la Société des ingénieurs en fabrication (SME), organisatrice du STFM. « Notre objectif est d’aider les entreprises québécoises à trouver des solutions plus facilement et à réseauter avec leurs collègues et clients potentiels dans un même lieu et dans un environnement agréable.» Le STFM est l’évènement incontournable du secteur de la fabrication au Québec. Il rassemble plus de 20 industries de la fabrication,  ce qui représente des groupes appartenant à plus de 20 industries manufacturières. Après un discours d'ouverture prononcé par le sénateur canadien et ancien joueur de la CFL, Larry Smith, l'évènement mettra en évidence les progrès réalisés dans des domaines tels que l'usinage grande vitesse, la fabrication de produits métalliques, l'automatisation, l'énergie robotique, l'efficacité, la fabrication« LEAN », etc. Parmi le vaste éventail d’exposants, citons : Sandvik, Elliott Matsuura, Machineries BV, Huron Canada, Isotop, Megatel, Ellison/Mori Seiki, AW Miller/Mazak, Emec/Okuma, OMAX, Trumpf, Prima Finn Power, et bien d’autres. Le salon s’affiche cette année plus grand que jamais : 15 % de plus d'espaces de plancher, volet éducatif repensé et plus de possibilités de réseautage grâce à des ateliers interactifs et aux médias sociaux.  Il est organisé en partenariat avec la Canadian Machine Tool Distributors’ Association (CMTDA), les Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ), l’Association Canadienne de l’Outillage et de l’Usinage (CTMA), la Canadian Wind Energy Association (CANWEA), l'Association québécoise de l'aérospatiale (AQA)  et Les Affaires. www.stfm.ca
SAINT-FRANÇOIS-DE-LA-RIVIÈRE-DU-SUD, le 16 avril - Le ministre des Transports, de l'Infrastructure et des Collectivités et ministre de l'Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, l'honorable Denis Lebel, annonce que la PME Les Produits métalliques Roy inc. s'est vu accorder une aide financière. L'entreprise familiale a fait l'acquisition d'équipement spécialisé qui contribue à l'amélioration de sa productivité et à la diversification de son offre de service.« En appuyant financièrement Les produits métalliques Roy, le gouvernement du Canada témoigne de sa volonté de stimuler la création d'emplois et la croissance de l'économie », a déclaré le ministre Lebel.L'entreprise est un sous-traitant du secteur des produits métalliques. Elle utilise l'acier, l'acier inoxydable, l'aluminium et le laiton pour fabriquer - sur mesure - divers produits dont du mobilier commercial ou urbain. Sa clientèle internationale est principalement composée d'entreprises spécialisées dans la fabrication de mobilier commercial ou de consultants en design et décoration.Ce fleuron régional a utilisé les fonds obtenus pour acquérir une découpeuse au laser. Ce projet s'inscrivait dans un plan d'investissement en immobilisations que l'entreprise a adopté pour moderniser son parc machines et ainsi mieux s'intégrer dans la chaîne de valeur des donneurs d'ordre.Pour de plus amples renseignements sur Les Produits métalliques Roy, visitez le www.roymetalinc.com.
Montréal, le 1 février – Si l’on se fie à un récent rapport prévoyant une hausse de la croissance de la fabrication dans l'industrie aérospatiale québécoise et aux statistiques publiées récemment qui démontrent que le secteur manufacturier représentait 16,1 % de l'économie québécoise l'an dernier (comparativement à 12,8 % ailleurs au Canada), le Salon de la technologie de fabrication de Montréal (STFM) se prépare pour un évènement record. Cet élan se reflète par l'engouement que l’évènement suscite, revenant, plus grand que jamais, avec 15 % d'espace en plus sur son plancher d'exposition, un volet éducatif amélioré et encore plus de possibilités de réseautage grâce à des forums interactifs et le recours aux médias sociaux.« C'est l'évènement attendu par toute l'industrie québécoise », déclare Nick Samain, directeur du salon pour la Société des ingénieurs en fabrication (SME) qui organise l’exposition. Il ajoute que les ventes des espaces d’exposition seront écoulées plusieurs mois avant l’ouverture. « Tout comme le secteur manufacturier québécois qui a dû se réinventer au cours des dernières années, nous revenons aussi avec un évènement repensé de façon à mieux servir l'intérêt grandissant pour les innovations et les tendances de l’industrie de la fabrication », explique-t-il. QUOI :                      Salon de la technologie de fabrication de Montréal QUAND :                  Du 14 au 16 mai 2012 OÙ :                          Place Bonaventure                                 800,  rue de la Gauchetière Ouest à Montréal INFORMATION :    www.stfm.ca  Le nouveau format du STFM met davantage l'accent sur les médias sociaux - tels que Facebook, Twitter, LinkedIn et Instagram - afin d'offrir une expérience utilisateur interactive qui permettra de faire davantage participer visiteurs et exposants et de partager l’information, avant, pendant et après le salon. Un nouveau Programme d’éducation pratique interactif (PEPi) sera aussi offert. Il proposera des ateliers directement sur le plancher du salon. Plutôt que les traditionnels cours fournis sous forme de classes dans des salles de conférence privée, les démonstrations du PEPi auront lieu juste à côté des kiosques d’exposition d’équipements. Ils mettront en évidence les progrès clés qui ont eu lieu dans des domaines tels que la machinerie haute vitesse, l'aérospatiale, le transport, l'énergie, l'efficacité, la production optimisée et beaucoup plus.« Nous offrons plus que jamais aux participants la possibilité d’avoir de véritables conversations avec des fournisseurs qui peuvent les aider à atteindre leurs objectifs, que ces échanges se déroulent en face à face ou en ligne », affirme Monsieur Samain. Il ajoute que l’évènement bisannuel est autant axé sur l'éducation et le réseautage que sur ​​l'achat de nouveaux produits. « Notre objectif est de faire découvrir aux fabricants les dernières technologies, les équipements et les services dont ils ont besoin pour demeurer concurrentiels. Et c’est avec des moyens modernes que nous le faisons. »Voici quelques-uns des exposants qui participeront au STFM : Sandvik, Elliott Matsura, Machineries BV, Huron Canada, Megatel, Ellison Technologies /Mori Seiki, et AW Miller. Plus de 5 000 participants sont attendus au salon, ce qui représente des groupes appartenant à plus de 20 industries manufacturières. L'évènement est réalisé en partenariat avec l'Association québécoise de l'aérospatiale (AQA), Canadian Machine Tool Distributors’ Association (CMTDA), les Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ), l’Association Canadienne de l’Outillage et de l’Usinage (CTMA), Canadian Wind Energy Association (CANWEA) et Les Affaire
MONTRÉAL et SEPT-ÎLES, QC, le 1er févr. - En lien avec le Plan Nord, Sous-Traitance Industrielle Québec (STIQ) a été mandatée par le Centre d'aide technologique aux entreprises de la Côte-Nord (CATE Côte-Nord) pour identifier les besoins technologiques des grands donneurs d'ordres des secteurs minier et métallurgique. Cet exercice doit faire le lien avec l'acquisition de nouveaux équipements ou de nouvelles technologies dans le cadre de leurs projets d'expansion ou de modernisation de leurs installations. À terme, en connaissant l'écart entre la demande et l'offre, les PME de la région pourront diversifier leur proposition de service, réaliser des maillages ou encore attirer des entreprises ayant une valeur ajoutée pour la région.STIQ a été sélectionnée en raison de sa connaissance approfondie du secteur manufacturier au Québec et de son expertise reconnue dans la recherche et la pré-qualification de fournisseurs. Au cours des 25 dernières années, STIQ s'est bâtie un réseau d'affaires unique qui compte plus de 4 000 entreprises manufacturières et qui lui permet aujourd'hui de procéder rapidement et aisément à l'identification de l'offre manufacturière disponible au Québec.« Nous sommes très heureux de travailler en partenariat avec le Centre d'aide technologique aux entreprises de la Côte-Nord. Il s'agit d'une belle opportunité qui est au cœur de nos activités et qui nous permettra de mettre toute notre expertise au profit d'un grand projet québécois », mentionne Normand Voyer, vice-président exécutif de STIQ.Pour sa part, le CATE Côte-Nord souhaite aider et supporter les PME de la région qui auront à produire des biens ou à livrer des services destinés aux grands donneurs d'ordres. Les résultats de ces consultations permettront aux organismes économiques de la région d'intervenir au niveau du développement et de la diversification de notre tissu industriel. Cela permettra entre autres : d'identifier une ou des entreprises de la région qui pourraient répondre à des besoins spécifiques moyennant un soutien particulier, de favoriser un maillage de l'expertise des entreprises existantes en région avec des entreprises de l'extérieur, de soutenir le démarrage de nouvelles entreprises et d'identifier des entreprises qui pourraient s'installer sur la Côte-Nord.www.stiq.com             www.catecn.qc.ca
QUERÉTARO, Mexique, le 15 nov. 2011 - Héroux-Devtek Inc., un important fabricant canadien de produits aérospatiaux et industriels, a procédé à l'inauguration officielle de sa nouvelle usine de fabrication à la fine pointe de la technologie située dans le parc aérospatial de Querétaro, au Mexique.La construction de l'usine de 47 200 pieds carrés et l'installation de l'équipement de pointe pour la fabrication de composants d'aérostructure sont terminées. De plus, Michael Deshaies, directeur général de l'usine, et le personnel administratif sont déjà sur place. La production doit s'amorcer en décembre 2011, un peu avant la date prévue.Cette première phase représente un investissement de près de 20 millions de dollars par Héroux-Devtek sur une période de trois ans. En temps opportun, une phase subséquente pourrait porter la superficie de l'usine à 150 000 pieds carrés. Une telle expansion offrirait éventuellement à la société la capacité de fabriquer et d'assembler des systèmes d'aérostructure et de trains d'atterrissage.« L'inauguration d'aujourd'hui représente une étape importante dans l'évolution de Héroux-Devtek, car elle améliore considérablement notre proposition de valeur à l'égard des maîtres d'œuvre », a déclaré Gilles Labbé, président et chef de la direction de Héroux-Devtek. « Cet agrandissement de réseau permet à Héroux-Devtek de bien se positionner dans le but de tirer parti de nouvelles occasions d'affaires, étant donné qu'elle sera située à proximité des installations existantes de plusieurs maîtres d'œuvre d'envergure mondiale du secteur de l'aérospatiale à Querétaro, y compris certains de ses clients les plus importants. Qui plus est, cette nouvelle usine améliorera notre compétitivité mondiale en accentuant la spécialisation de chacune de nos installations de fabrication, ce qui nous permettra de fournir à nos clients des produits et services à valeur ajoutée à un coût optimal. »« Par l'entremise de cette usine, Héroux-Devtek est fière de stimuler davantage l'émergence de Querétaro à titre de grappe aérospatiale de classe mondiale. L'industrie aérospatiale se développe rapidement et la présence d'établissements universitaires et scientifiques à Querétaro permet d'offrir une main-d'œuvre hautement qualifiée ainsi que l'infrastructure nécessaire à une croissance importante. Nous avons hâte au début imminent de la production chez Héroux Devtek Mexico SA de CV », a ajouté Rick Rosenjack, vice-président et directeur général des produits d'aérostructure de Héroux-Devtek.www.herouxdevtek.com
OTTAWA, le 18 mai - Malgré un huard fort, les secteurs de la fabrication couverts dans l'édition du printemps 2011 du Profil de l'industrie canadienne - tels ceux du matériel électrique, des produits métalliques et des machines - peuvent s'attendre à continuer sur la voie d'une production et d'une rentabilité améliorées cette année.Publié par Le Conference Board du Canada de concert avec la Banque de développement du Canada, le Profil de l'industrie canadienne contient des prévisions quinquennales (de 2011 à 2015) sur la production, les recettes, les coûts et la rentabilité. Les données prévisionnelles que renferme l'édition du printemps 2011 portent sur les secteurs de la fabrication du matériel électrique, des produits métalliques et des machines et des textiles et vêtements et sur les activités de soutien à l'extraction de pétrole et de gaz et les services professionnels.« Les raisons de cet optimisme tiennent à une relance de la demande dans les secteurs de la construction et de la fabrication en général, ainsi qu'au redressement des marchés d'exportation américain, européen et asiatique, explique Michael Burt, directeur associé, Tendances économiques industrielles. Par contre, la vigueur du dollar menace les industries qui dépendent des exportations pour assurer leur croissance. Cela est particulièrement vrai dans le cas de certains secteurs de la fabrication couverts dans l'édition du printemps 2011, surtout composés d'entreprises plus petites qui doivent constamment investir pour rester concurrentielles. »« Les profits des entreprises augmentent aussi et, du coup, les entreprises sont plus enclines à dépenser pour obtenir des services professionnels, indique Jérôme Nycz, Premier Vice-président, Stratégie et développement corporatif.Le segment de cette industrie le plus prometteur à court terme pourrait bien être celui des services architecturaux et de génie, en raison de l'accélération de l'activité dans le secteur de la construction non résidentielle et des prix élevés des produits de base qui stimulent les investissements. Ce genre d'information aide les entreprises dans leur planification. »Matériel électriqueLe secteur de la fabrication du matériel électrique - dont la gamme de produits va de l'équipement d'éclairage aux moteurs électriques en passant par les piles - peut s'attendre à des profits au moins quatre fois plus élevés cette année, de 223 millions de dollars. Il doit son rétablissement à l'augmentation de la construction non résidentielle et à d'importants investissements dans les télécommunications pour soutenir la demande de câblage. Cependant, malgré ce rebond, les profits resteront bien en-deçà du pic de 577 millions de dollars atteint avant la récession, en 2007.Produits métalliquesLe secteur des produits métalliques voit actuellement ses ventes croître à une allure qui dépasse les 10 p. 100. Il profite particulièrement de la production accrue de véhicules et d'investissements à la hausse dans les champs de pétrole. Toutefois, une croissance de la rentabilité plus modeste, de 6,9 p. 100, est prévue en 2011, de sorte que les profits s'établiront à 1,4  milliard de dollars. La flambée des prix des métaux a des répercussions sur les résultats du secteur.MachinesLa reprise économique en cours à l'échelle mondiale stimulera la demande d'exportation et profitera aux ventes intérieures de machines. Les prix plus élevés des produits de base feront progresser la demande de machines dans l'industrie des ressources, en plus d'inciter les clients sectoriels à investir dans les machines économes en combustibles. Cependant, le huard vigoureux nuira au prix des produits canadiens sur les marchés mondiaux, où la concurrence est très vive. Quoi qu'il en soit, le secteur des machines peut s'attendre, cette année, à une hausse de presque 40 p. 100 de ses profits, qui grimperont à 920 millions de dollars - bien plus que les maigres 261 millions engrangés il y a trois ans.Activités de soutien à l'extraction de pétrole et de gazLes activités de ce secteur sont très dépendantes des prix de l'énergie, et si l'affaiblissement des prix du gaz mine la croissance, les cours élevés du pétrole encouragent les nouveaux projets de forage. De plus, le recours croissant à des techniques de forage non conventionnelles se traduit par une utilisation plus intensive des services du secteur. Il en résulte non seulement une forte croissance sectorielle, mais aussi des profits qui croîtront de façon exponentielle, selon nos prévisions, de 45 millions à 225 millions de dollars de 2009 à 2011.La diffusion du Profil de l'industrie canadienne s'inscrit dans la recherche du Conference Board du Canada sur les tendances économiques industrielles. Des analyses prévisionnelles de 23 secteurs sont ainsi effectuées chaque année. Il est possible d'accéder au contenu de celles-ci à partir de www.e-library.ca. Les clients de la BDC désireux d'obtenir des exemplaires sans frais sont invités à communiquer avec leur directeur de compte à la BDC.www.bdc.ca
LONGUEUIL, QC - Héroux-Devtek Inc. a annoncé la construction d'une nouvelle usine de fabrication dans le parc aérospatial de Querétaro, au Mexique. Le projet a reçu toutes les approbations nécessaires de la part des autorités locales.La première phase du projet consiste en l'érection d'une usine de 47 200 pieds carrés dotée d'équipement de pointe pour la fabrication de composants d'aérostructure. La construction doit débuter au cours du deuxième trimestre de l'année civile 2011, et l'usine devrait être prête à fabriquer ses premiers composants au début de l'année civile 2012. Cette première phase représente pour Héroux-Devtek un investissement pouvant atteindre 20 millions de dollars échelonné sur les trois prochaines années. En temps opportun, une phase ultérieure pourrait porter la superficie de l'usine à 150 000 pieds carrés. Cette expansion fournirait éventuellement à la société la capacité de fabriquer et d'assembler des systèmes d'aérostructures et de trains d'atterrissage.La nouvelle usine de Héroux-Devtek tirera parti de la proximité des usines de plusieurs maîtres d'œuvre (« OEM ») d'envergure mondiale de l'industrie aérospatiale déjà installés dans le parc aérospatial de Querétaro, y compris Bombardier Aéronautique. En plus de l'exécution de contrats pour d'autres clients, la production au Mexique portera sur certaines pièces de détails destinées à des avions commerciaux et d'affaires de Bombardier en lien avec le contrat annoncé le 8 février 2011.« Héroux-Devtek est fière de participer au développement rapide du marché de l'aérospatiale au Mexique, » a déclaré Gilles Labbé, président et chef de la direction de Héroux-Devtek. « Étant donné la présence au Mexique d'un nombre croissant de maîtres d'œuvre d'envergure mondiale du secteur de l'aérospatiale, ce projet procure à Héroux-Devtek la capacité et la souplesse pour saisir d'autres occasions d'affaires. Qui plus est, ces occasions profiteraient à l'ensemble de l'organisation en mettant à contribution les principales forces de nos unités d'exploitation. Comme la proximité constitue un facteur important pour offrir un service supérieur aux maîtres d'œuvre, cette nouvelle usine améliorera notre compétitivité mondiale en accentuant la spécialisation de chacune de nos installations de fabrication, ce qui nous permettra de fournir à nos clients des produits et services à valeur ajoutée à un coût optimal. »www.herouxdevtek.com
Le député de Montmagny–L’Islet–Kamouraska–Rivière-du-Loup à la Chambre des communes, monsieur Bernard Généreux, a annoncé le versement d’une contribution remboursable de 300 300 $ à Acier Fortin inc. L’entreprise utilisera l’aide fédérale, versée en vertu de l’Initiative ponctuelle de renforcement des économies forestières du Québec, pour acquérir de l’équipement de pointe. « Développement économique Canada n’a pas hésité à appuyer le projet d’Acier Fortin qui s’est donné pour objectif d’améliorer sa capacité stratégique et sa productivité pour ainsi tirer avantage de la reprise économique, dès qu’elle se manifestera », a souligné le député Bernard Généreux. Acier Fortin se spécialise dans la fabrication de structures métalliques diverses, de ponts et de charpentes d’acier pour bâtiments commerciaux, institutionnels ou industriels. Sa clientèle, qui lui confie en sous-traitance la fabrication de ses produits, est composée d’entreprises qui mènent leurs activités dans le secteur de la construction industrielle au Canada et aux États-Unis. Le dynamisme et la vision stratégique du président d’Acier Fortin, Richard Gagné, sont à l’origine du projet annoncé. En effet, l’acquisition d’une table de découpe au plasma de dernière génération et d’une poinçonneuse d’angles à têtes multiples, entièrement automatisée, permettra à l’entreprise, non seulement d’ajouter certains services et d’augmenter sa capacité de fabrication de structures de ponts, mais aussi de maintenir et de créer des emplois, de réaliser des gains de productivité considérables et d’augmenter ses ventes. Fleuron du secteur de la fabrication métallique en Chaudière-Appalaches, l’entreprise Acier Fortin est résolument engagée dans la voie de la compétitivité. Son projet s’inscrit d’ailleurs dans la continuité d’une stratégie d’amélioration de la productivité amorcée il y a quelques années et pour laquelle Développement économique Canada lui avait consenti, en 2009, une contribution remboursable de 325 000 $ en vertu du Fonds d’adaptation des collectivités. Ce projet consistait en l’implantation d’une chaîne entièrement automatisée de coupe, de perçage et de découpe de divers profilés en acier. En vigueur depuis juin dernier, l' IPREFQ vise à aider les collectivités touchées par la crise forestière à diversifier leur économie pour préserver leur croissance, ainsi qu’à créer et à maintenir des emplois. Elle a également pour objectif d’épauler les PME établies dans ces collectivités afin d’assurer leur survie et leur développement durable. « L’Initiative ponctuelle de renforcement des économies forestières du Québec fonctionne très bien. Je me réjouis puisque nous sommes présentement en voie  d’atteindre notre objectif d’investir 50 millions de dollars au Québec dans la première année d’application de cette mesure », a ajouté M. Généreux. www.dec-ced.gc.ca 
À l'appui de sa forte croissance et de l'introduction de plusieurs nouvelles gammes de machines de fabrication, Advanced Fabricating Machinery a récemment changé sa raison sociale, devenant Fabricating Machinery Solutions (FMS).De dire le président Bob Watson : « J'ai décidé de tracer une nouvelle direction pour la compagnie en faisant l'acquisition de nouvelles gammes de produits. Suite à une étude du marché canadien, nous avons établi que ces produits représentaient le meilleur choix pour nous. Du même coup, nous avons décidé de changer notre nom et de donner à la compagnie un tout nouveau visage. »FMS est devenu le nouveau distributeur canadien (sauf pour l'ouest canadien) de Mitsubishi Laser et de FICEP (Ontario et ouest canadien), et continue d'offrir ces gammes précédentes soit ARKU, Saar-Hartmetall, NITTO KOHKI, consommables laser OPHIR, MAGTRON, Waterjet, SteelMaster et sa gamme spécialisée de tubes RF pour les machines à laser.Dans le cadre de son expansion, FMS a aussi annoncé la nomination de Steve Spilak au poste de directeur régional, Québec et Est canadien. Spilak possède plus de 25 ans d'expérience dans la vente auprès de fabricants et de distributeurs de machinerie de fabrication du métal au Canada. Il est aussi bilingue. Vous trouverez de plus amples renseignements sur www.fmscanada.ca.
Daniel LaPlante, AIEQ, parle au sujet de la compétition dans l’industrie de l’énergie. Vidéos fournis par la Société des ingénieurs en fabrication.
Brian Wilkinson, Energie Matrix, présente quelques statistiques choquant de l’énergie. Vidéos fournis par la Société des ingénieurs en fabrication.
Sean Whittaker, CanWEA, parle au sujet des marchés de l’énergie du Québec, l’Amérique et le monde. Vidéos fournis par la Société des ingénieurs en fabrication.
Cette année, le Salon de la technologie de fabrication de Montréal (STFM) sera une vitrine des solutions de fabrication pour les entreprises qui cherchent à moderniser leur équipement, alors que le secteur manufacturier national et l'économie canadienne se remettent de la récession mondiale.
Le grand achalandage et l’abondance des démonstrations de nouveaux produits ont fait du STFM 2010, une expérience inoubliable
Hurco copie le masque iconique de Ken Dryden avec son VM10U.

Les plus populaires

Événements récents

No events

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.