Fabrication additive
Le marché de la fabrication additive métallique mondial dépasse toutes les prévisions de croissance. Tous les segments de la chaine de production ne cessent de croître, que ce soit ceux des machines, des fournitures, des matériaux, des logiciels ou des services. En fait, le marché de la fabrication additive métallique est en plein boum depuis 2015 et affiche une croissance rapide qui devrait se poursuive pendant plusieurs années.
Deux ans après le début de recherches conjointes sur les matériaux composites avancés en fibres de carbone conduites par le fabricant automobile haut de gamme Lamborghini et le Houston Methodist Research Institute, une fusée Northrop Grumman Antares transportera vers la Station spatiale internationale (SSI) une série d'échantillons de matériaux composites produits par Lamborghini. 
En août dernier, une équipe de chercheurs de l’Université Carnegie Mellon a publié un article dans la revue Science qui détaille une nouvelle technique permettant à quiconque de fabriquer des parties fonctionnelles du cœur à l’aide d’une imprimante 3D. Cette méthode unique en son genre rapproche le domaine de l'ingénierie tissulaire de la capacité d'imprimer en 3D un cœur humain adulte de taille normale.
La mission MVP Cell-02, qui a récemment embarqué la capsule Space-X 18 Dragon sur la Station spatiale internationale (ISS), a pour objectif de comprendre comment les organismes évoluent pour s'adapter à l'environnement spatial rigoureux. 
Stratasys, le spécialiste de la fabrication additive, a profité de la tenue du récent Salon aéronautique du Bourget, en France, pour proposer de nouvelles solutions d'impression 3D pour les intérieurs de cabine d’avion. Comme l’a souligné en conférence de presse Éric Bredin, directeur général de Stratasys, « Nous pouvons fabriquer pratiquement tout ce qu'il y a autour des sièges, sauf le siège lui-même ». Par ailleurs, Stratasys a annoncé par la même occasion la signature d’un contrat avec l'allemand Diehl pour fabriquer en impression 3D les pièces permettant d'accrocher les rideaux de séparation entre les classes de cabine, de même qu’un accord avec la société Boom Supersonic pour fabriquer certaines pièces d'avion en impression 3D. 
À l’exposition RAPID + TCT qui s’est tenue à Détroit, du 21 au 23 mai dernier, la Suédoise Sandvik Additive Manufacturing a créé tout un effet en présentant le premier diamant imprimé en 3D.
Des chercheurs de l'Institut Fraunhofer, à Chemnitz, en Allemagne, ont récemment mis au point le système de fabrication additive par extrusion à vis SEAM (Screw Extrusion Additive Manufacturing), un système et un processus huit fois plus rapides que l'impression 3D traditionnelle. Cette imprimante 3D ultrarapide de composants plastiques résilients à gros volume a d’ailleurs été l’un des points de mire de la Foire de Hanovre 2019 (Hannover Messe) tenue dans cette ville allemande du 1er au 5 avril. 
Tout récemment, une équipe de l’Université du Michigan a dévoilé une nouvelle méthode de fabrication additive qui utilise la photopolymérisation. Comme l’explique Timothy F. Scott, un des chercheurs qui a participé aux travaux qui ont mené à la mise au point de cette méthode, « notre processus utilise une tête de construction tirée vers le haut à partir d'une résine photopolymérisable et de deux sources d'éclairage à différentes longueurs d'onde.
La fabrication additive (FA) est sur le point de transformer la façon dont nous concevons, développons et fabriquons des produits. Partout dans le monde, les entreprises reconnaissent la valeur convaincante de la FA et investissent considérablement dans des applications telles que les composants d'aéronefs et d'automobiles légers, les dispositifs médicaux personnalisés, les outils haute performance, etc. 
Des chercheurs de l'University of Arizona étudient comment reconstituer des segments d'os longs à l'aide de l'impression 3D. Tous les os cassés ne guérissent pas. Mais John A. Szivek, un scientifique de l'Université de l'Arizona, espère remédier à ce problème en combinant impression 3D et cellules souches adultes.
Comme les empreintes digitales, aucune imprimante 3D n’est exactement la même. C’est ce qu’il faut retenir d’une nouvelle étude réalisée par des chercheurs de l’Université de Buffalo, qui décrit ce qui semble être la première méthode précise permettant d’identifier la machine qui a imprimé un objet donné en 3D.
Giusseppe Scionti, un chercheur de l’Université Polytechnique de Catalogne (UPC), à Barcelone, en Espagne, a modifié une imprimante 3D à dépôt de matière fondue pour fabriquer différents steaks à base de viande végétale, son objectif étant d’imiter l’aspect et la texture de la vraie viande ou du poulet et mettre ainsi fin à l’exploitation des animaux. Un plat à priori peu appétissant, mais qui offre une alternative intéressante à l’heure où le végétarisme prend de l’ampleur.
Le designer Steve Jenkins propose une conception de vélo tout à fait originale imprimable en 3D qui semble reproduire une boucle sans fin, dont on ne pourrait distingue ni le début ni la fin.  Baptisé The Continuous Loop Bike, le fruit de cette recherche découle en droite ligne de la logique de la conception pour la fabrication additive qui explore la manière dont des pièces peuvent être spécifiquement conçues pour profiter des possibilités géométriques étendues offertes par les technologies de fabrication additive.
Basé à Ulsan, en Corée du Sud, le groupe de fabrication additive coréen K-AMUG a récemment mis au point  un pneu léger sans air, imprimé en 3D. Présenté à l’exposition d’impression 3D Techfesta à Ulsan, ce pneu ouvre la possibilité de développer de futurs produits sportifs.
Une étape importante vient d'être franchie pour créer le premier œil bionique. Le travail d'une équipe de chercheurs de l'Université du Minnesota, le groupe a entièrement imprimé en 3D une série de récepteurs de lumière sur une surface hémisphérique. Actuellement, un prototype unique en son genre existe. Publié en août dans Advanced Materials, un article qui fait état de la recherche qui a conduit à l’élaboration de cette percée technologique souligne que les travaux en cours pourraient déboucher sur un développement qui changera la vie des personnes aveugles ou malvoyantes.
Page 1 sur 4

Les plus populaires

Événements récents

No events

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.