Énergie
Le Groupe SECHE et sa filiale TREDI ont choisi PcVue d´ARC Informatique pour définir le futur standard de supervision de leurs installations, qu´il s´agisse d´usines d´incinération de déchets industriels ou ménagers, ou d´installation de valorisation énergétique de biogaz. Depuis le premier déploiement en 2005, ce sont maintenant 16 usines et ateliers qui sont équipés, représentant plus de 500 000 variables traitées, animées et historisées par PcVue.   Séché Environnement est l´un des principaux acteurs, en France, et le premier spécialiste, du marché du traitement et du stockage de tous les types de déchets (hors radioactifs), qu´ils soient issus de l´industrie ou des collectivités locales. Le Groupe compte plus de 20 sites de traitement en France. Son positionnement original, en aval des activités de collecte, le place au cœur des métiers les plus techniques du marché. TREDI est la filiale spécialisée dans les déchets industriels dangereux. Le scope de matières traitées est très vaste puisqu´il inclut tous les déchets qui ne sont pas assimilés aux ordures ménagères.   Une équipe d´automaticiens a été missionnée dès 2003 pour développer une librairie d´objets génériques propre aux différents métiers du groupe et pour mettre en œuvre les principes d´ergonomie de conduite adaptés. Le groupe a fait le choix de conserver la maîtrise d´œuvre du développement du système de conduite retenu de manière à assurer autant que possible sa standardisation, et à le déployer de manière efficace, rapide et homogène aux autres installations. Ainsi, les applications de conduite peuvent être aisément fédérées en un seul lieu physique.   C´est d´abord sur le site industriel de SALAISE SUR SANNE (France, Isère), qu´à été installée en 2005 la solution PcVue. Il s´agit du plus gros centre de traitement thermique avec valorisation énergétique du groupe SECHE : il traite environ 250 000 tonnes par an de déchets dangereux (DD), de déchets industriels banals (DIB), de déchets ménagers et de déchets d´activités de soins à risques infectieux (DASRI). Ce premier déploiement concernait l´unité de traitement des eaux. La priorité a été mise sur la définition de standards d´objets et toute une librairie spécifique a été développée pour PcVue et les automates de contrôle. Le choix de communication via OFS a été retenu. « A l´époque, on a regardé ce qui était sur le marché, et ce qui est intéressant chez PcVue c´est que c´est une offre complète, il ne faut pas acheter des modules en permanence. Comme nous avions déjà des vues à long terme avec le produit, ce fut un facteur déterminant » nous dit M. THERRIEN, Responsable de l´Informatique Industrielle du Groupe SECHE. PcVue a ensuite été progressivement mis en service dans les unités 1, 2 et 3 du site de Salaise. Pour commencer lors du revamping complet de l´unité Salaise 1 comportant deux fours rotatifs : PcVue y supervise toutes les fonctions de procédé et les communs, soit environ 30 000 variables supervisées.   PcVue est également largement utilisé par le Groupe SECHE pour superviser des installations de production d´énergie à base du BIOGAZ issu des centres de stockage d´ordures ménagères. Leurs réseaux de drainage et de pompage récupèrent le biogaz généré par la décomposition des déchets, constitué en majeure partie de méthane. Le biogaz est ensuite injecté dans des turbines pour produire de l´énergie électrique. PcVue équipe le centre de stockage DRIMM près de Toulouse (France, Haute-Garonne) et plus récemment, celui de Changé à côté de Laval (France, Mayenne) : Une chaudière y récupère les gaz de combustion de la turbine pour produire de la vapeur. A Changé cette vapeur sert au séchage du fourrage d´une exploitation agricole. PcVue équipe également le site SVO dans la Vienne, et le site d´Opale dans le Nord Pas de Calais (France).   ARC INFORMATIQUE ARC Informatique est un des leaders européens des logiciels SCADA/HMI. Nos solutions innovantes réalisent la supervision et le contrôle des procédés, des services et des moyens industriels. Plus de 38 000 licences Arc Informatique sont en service dans le monde.   www.arcinfo.com
  Le spécialiste des technologies d'entraînement mayr® Power Transmission renforce sa présence sur Internet, grâce à un site web entièrement nouveau. Sur www.mayr.de, vous trouverez des renseignements complets sur les embrayages de sécurité, les accouplements d'arbres et les freins de sécurité. En outre, des catalogues au format pdf, de la documentation technique et des fichiers CAO pour tous les produits, sont offerts en téléchargement.   Grâce à la conception moderne et à la structure claire des pages, produites avec TYPO3, ce site Web est extrêmement convivial. Au-delà de sa technologie raffinée et de ses menus clairs et bien structurés, le nouveau site Web mayr® laisse une excellente impression grâce à des fonctions supplémentaires, comme le démarrage rapide pour les habitués, ou l'assistant qui permet de sélectionner et de dimensionner de manière fiable un accouplement d'arbre.   La fonction démarrage rapide guide les visiteurs recherchant une information spécifique directement vers l'information en question. Le menu Produits accompagne les visiteurs ou les personnes intéressées, clairement et simplement dans toute la gamme de produits mayr® Power Transmission, jusqu'au produit recherché. La recherche de produits ou d'informations spécifiques est facilitée par un moteur de recherche en texte intégral, accessible sur chaque page du site. Un autre point fort de cette nouvelle présence sur Internet est le grand nombre d'éléments à télécharger.   Une documentation détaillée au format pdf et des fichiers CAO 2D ou 3D sont disponibles sur le site Web, pour chaque produit. Ceci permet aux personnes intéressées et aux clients potentiels de trouver rapidement les catalogues, les consignes d'utilisation, ou les autres informations techniques dont ils ont besoin, tout en économisant du papier et le coût d'un envoi par la poste. Le menu bien organisé permet une navigation facile et naturelle. Toutes les informations importantes relatives à mayr® Power Transmission, sont regroupées dans le menu Société, y compris l'histoire de l'entreprise, sa philosophie générale, et les toutes dernières nouvelles concernant les produits ou la société elle-même.   Les produits sont clairement divisés en six secteurs. Trois secteurs dans lesquels mayr® est un acteur majeur ou un leader mondial : les embrayages et les freins de sécurité, et les accouplements d'arbres, sont affichés en évidence sur la page d'accueil, et permettent à la majorité des visiteurs d'accéder directement à la section produit qui les intéresse. La vue d'ensemble du secteur est très intéressante, même pour les non-spécialistes. Elle passe en revue les différentes applications des produits mayr®. Enfin la zone Services du site propose aux visiteurs d'autres moyens d'entrer en contact avec mayr® Power Transmission, et simplifie la recherche d'information produit.   Page d'accueil du nouveau site www.mayr.de  
Électrolab vient de lancer la version française de son DVD sur la sécurité destiné aux préposés à l’entretien. Souvent débordés par des travaux de réparation et de maintenance d’équipement, les préposés à l’entretien peuvent être soumis à beaucoup de pression pour régler un problème rapidement. Le DVD « Assurer votre sécurité » a une durée de 20 minutes.   Les préposés à l’entretien jouent un rôle vital pour assurer le fonctionnement optimal des opérations au sein de vos installations. Ils s’exposent souvent à plus de risques que leurs collègues. Ils se précipitent souvent d’une tâche à l’autre et doivent hiérarchiser les problèmes mécaniques dans votre entreprise. Ce programme présente des mises en scènes d’incidents survenus lors de travaux d’entretien ainsi que des témoignages et des exemples de pratiques de travail sécuritaires.   Le programme « Assurer votre sécurité » a été réalisé par ERI Safety Videos de Lexington, en Caroline du Sud, un chef de file en matière de formation en santé et en sécurité. Ce programme est offert au Canada chez Les systèmes de formation Électrolab de Belleville, en Ontario. Pour consulter ce programme, veuillez téléphoner au 1-800-267-7482 ou visiter www.electrolab.ca.   Les systèmes de formation Électrolab offrent des produits de formation dans les domaines de la santé et de la sécurité, les ressources humaines et les compétences industrielles, ceux-ci destinés aux entreprises et à tous les secteurs de l’industrie au Canada.  
Boralex inc. annonce la soumission de deux projets éoliens, en partenariat avec la MRC de La Côte-de-Beaupré et la MRC de Témiscouata, dans le cadre de l’appel d’offres de 250 MW d’énergie éolienne issus de projets communautaires.D’une part, le projet éolien communautaire de La Côte-de-Beaupré, présenté par Boralex et la MRC de La Côte-de-Beaupré, est situé sur les terres de la Seigneurie de Beaupré, propriété exclusive du Séminaire de Québec. De plus, ce projet bénéficierait de l’expérience préalable de développement des parcs éoliens de la Seigneurie de Beaupré situés sur le même territoire, projets éoliens octroyés dans le cadre de l’appel d’offres précédant de 2 000 MW d’énergie éolienne.D’autre part, Boralex et la MRC de Témiscouata ont déposé le projet éolien communautaire de Témiscouata. Ce parc, situé sur des terres publiques dans la municipalité de Saint-Honoré-de-Témiscouata, bénéficie de la proximité de l’interconnexion et l’absence de résidence permanente sur le territoire proposé.« La volonté et la collaboration de la MRC de La Côte-de-Beaupré et la MRC de Témiscouata ont été des facteurs clé dans le développement de ces deux projets éoliens » souligne monsieur Patrick Lemaire, président et chef de la direction de Boralex. Il ajoute que « Boralex espère, avec ces deux projets, poursuivre son développement éolien au Québec ».www.boralex.comwww.sedar.com
Les systèmes intégrés d’énergie communautaires prennent de l’ampleur au Canada avec le lancement d’un nouveau projet à Québec.L’honorable Josée Verner, ministre des Affaires intergouvernementales, présidente du Conseil privé de la Reine pour le Canada, ministre de la Francophonie et ministre responsable de la région de Québec, a annoncé aujourd’hui que La Cité Verte, un projet de démonstration d’un système central de chauffage urbain à base de biomasse, recevra jusqu’à 4,7 millions de dollars par l’entremise du Fonds pour l’énergie propre du gouvernement du Canada. La ministre Verner était accompagnée du président de SSQ Société immobilière, M. Jean Morency, pour annoncer le projet de démonstration d’énergie propre communautaire.« Notre approche en vue de réduire les émissions de gaz à effet de serre comprend des investissements considérables dans les technologies d’énergie propre », a déclaré la ministre Verner. « Notre gouvernement investit dans le projet de démonstration d’un système central de chauffage urbain à base de biomasse avec plusieurs partenaires afin de favoriser l’innovation et de créer des emplois pour les Québécois. » Le projet de démonstration d’un système central de chauffage urbain à base de biomasse de Québec concrétisera La Cité Verte, une collectivité environnementale unique en son genre. Il permettra d’installer des systèmes de chauffage de district à base de biomasse dans cette collectivité. Il appuiera également la gestion de l’énergie renouvelable et de la consommation d’eau en utilisant des concepts écoénergétiques pour les systèmes d’énergie destinés aux immeubles et aux collectivités.« L’annonce du gouvernement du Canada d’investir pour la réalisation de la Cité Verte démontre la vision et l’avant-gardisme de la société canadienne en matière de développement durable. La Cité Verte représente un projet phare pour la conception et la réalisation de futurs projets immobiliers au Canada », a souligné avec fierté le président-directeur général de SSQ Immobilier, monsieur Jean Morency.Dans le cadre du Plan d’action économique du Canada, le Fonds pour l’énergie propre investit 795 millions de dollars sur cinq ans dans la mise au point et la démonstration de technologies d’énergie propre. L’appui du gouvernement du Canada aidera à lancer une vingtaine de projets dans le cadre du volet énergie renouvelable et propre du Fonds pour l’énergie propre, avec un total de 146 millions de dollars. Trois projets de captage et de stockage du CO2 totalisant 466 millions de dollars provenant du Fonds ont également été annoncés.
Single Source Technologies (SST), un distributeur national de machines de marque comme Makino, Muratec, Cinetic Landis et Metris, est heureuse d'annoncer la nomination de Juergen Moeglich au poste de président de SST Canada.    Moeglich arrive avec un bagage d'expérience dans l'industrie de la machine-outil ainsi qu'une connaissance approfondie du marché canadien.    « SST et ses grandes marques de l'industrie comme Makino a toujours été reconnue pour son dévouement envers ses clients, améliorant ses capacités et, ultimement, les aidant à réaliser un niveau élevé de succès, » souligne Moeglich. « Je suis vraiment heureux de me trouver en tête de la poussée de cet engagement de SST envers le marché canadien.»    Moeglich possède plus de 17 ans d'expérience auprès de distributeurs globaux dans l'industrie des machines-outils. Son leadership a démontré sa capacité d'établir, de soutenir et d'améliorer les relations avec la clientèle tout en poussant la croissance générale de l'entreprise, rehaussant les revenus et la rentabilité.    Moeglich a été directeur de la Canadian Machine Tool Dealer Association pendant plus de 10 ans. Il détient un diplôme en gestion de l'Université de Giessen en Allemagne.www.singlesourcetech.com
OSIsoft a été choisie comme fournisseur de logiciels de mesure énergétique des deux nouvelles éoliennes expérimentales REpower MM92 du TechnoCentre éolien de Gaspé. Les données recueillies permettront d’évaluer l’impact des conditions nordiques sur la production d’énergie éolienne, de mesurer le potentiel des gisements et de prévoir la productibilité des parcs. L’entreprise mettra en œuvre le système PI, un progiciel de mesure et d'archivage des données, sur les deux nouvelles éoliennes qui seront installées sur le Site nordique expérimental en éolien CORUS (le « TechnoCentre éolien ») situé à Gaspé, au Québec. Ce système installé par OSIsoft permettra aux équipes de recherche-développement (R-D) et de transfert technologique du TechnoCentre éolien ainsi qu’aux clients partenaires de recueillir les données pour évaluer l’impact des conditions nordiques sur la production d’énergie éolienne, de développer de l’équipement performant dans ces conditions et de le mettre à l’essai avant sa commercialisation. La suite logicielle d’OSIsoft permettra également d’évaluer le potentiel énergétique des gisements éoliens et d’établir des prévisions quant à la productibilité des parcs en milieu nordique. Le système PI sera relié au système de contrôle des éoliennes ainsi qu'à des mâts de mesure du vent afin de mettre à l’épreuve dans des conditions rigoureuses la version  « Cold Climate » des éoliennes MM92 du fabricant allemand REPower. L’analyse des données recueillies permettra de déterminer les paramètres qui caractérisent la formation de glace sur les turbines, et guidera le développement de produits adaptés aux conditions nordiques, comme des turbines, des lubrifiants, des logiciels et d’autres produits. Selon Francis Pelletier, conseiller principal en gestion de projet éolien pour le TechnoCentre éolien, «  étant donné sa puissance, sa polyvalence et sa stabilité, le système PI d’OSIsoft sera sans aucun doute l’outil central autour duquel gravitera l’ensemble des projets de R-D liés aux deux nouvelles éoliennes expérimentales REPower ». Le choix d’OSIsoft comme fournisseur de technologie de gestion des données de production en temps réel dans un centre d’avant-garde aussi unique que le TechnoCentre éolien confirme la position de chef de file qu’occupe OSIsoft dans le secteur énergétique. OSIsoft est reconnue mondialement pour son système PI, un système d’acquisition de données actuellement installé auprès de 17 des plus grands producteurs d’énergie éolienne dans le monde et de 75 % des producteurs d’énergie éolienne aux États-Unis. À propos du TechnoCentre éolien Le TechnoCentre éolien est un organisme à but non lucratif dont la mission est de contribuer au développement d’une filière industrielle éolienne québécoise, compétitive à l’échelle nord-américaine et internationale, tout en mettant en valeur la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine au cœur de ce créneau émergent de l’économie du Québec. Entouré de parcs éoliens en haute altitude, le TechnoCentre éolien est notamment dédié à la recherche, au développement et au transfert technologique. Sa localisation fait du centre de recherche un laboratoire naturel unique pour l’étude de l’impact du milieu nordique sur l’extraction de l’énergie éolienne.  Le TechnoCentre éolien est membre du Réseau stratégique canadien en énergie éolienne (WESNet) qui regroupe 16 universités canadiennes et des partenaires industriels et il est reconnu comme Centre collégial de transfert de technologie (CCTT).
Un article du journal Les Affaires, signé par Dominique Froment en mars dernier, retient notre attention. L’entreprise québécoise 3L, fondée par trois homme nommé Larouche propose d’ériger des immeubles en commençant par la fin. En effet, ériger un immeuble en commençant par le toit, voilà un concept qui peut paraître invraisemblable, mais qui est appelé à connaître du succès s'il procure les économies de temps et d'argent promises par 3L-Innogenie.
Lufkin Automation a choisi le routeur 3G MRD-310 de WESTERMO pour équiper son gestionnaire de puits SAM,  la solution technologique la plus aboutie de l’industrie pétrolière, dédiée à la surveillance et au contrôle très pointu des puits exploités par pompage à tige. Utilisé dans une série de projets pilotes, pour des marchés européens et asiatiques principalement, le MRD-310 offre un niveau de connectivité très élevé et est compatible avec de nombreux standards de communications mobiles tels que GSM, 2G (GPRS, EDGE)  et 3G (UMTS, HSDPA et HSUPA). Destiné aux environnements les plus hostiles, le MRD-310 permet également des économies significatives dans ce type d’application.   Lufkin Automation est né de la fusion de deux sociétés, Delta X et Nabla, pionniers en matière de systèmes de contrôle de pompes à tige. Delta-X s’est imposé comme le leader des systèmes d’essai et d’analyse pour processus de pompage en s’appuyant sur des méthodes innovantes et faciles à mettre en oeuvre. Nabla a développé des solutions logicielles pour simplifier de multiples manières l’analyse et le contrôle du  processus de pompage. Ces deux entreprises forment aujourd’hui la division secteur pétrolier de Lufkin Automation et proposent des solutions d’analyse, de sécurité et de contrôle pour les puits exploités par pompage à tige. Les gisements pétroliers sont souvent situés dans des environnements difficiles d’accès et contraignants où des fluctuations extrêmes de la température, de l’humidité ou d ́autres variables environnementales posent problème. L’installation de systèmes de contrôle et de surveillance dans de tels environnements peut s’avérer difficile, car les pompes se comptent souvent par centaines et sont disséminées à travers des zones géographiques étendues. Le gestionnaire de puits SAM mis au point par Lufkin constitue la solution technologique la plus évoluée du secteur pétrolier pour la surveillance et le contrôle haute précision des puits exploités par pompage à tige. Le gestionnaire de puits SAM permet à l’exploitant d’optimiser les performances et la fiabilité des pompes. Il est ainsi possible d’analyser le débit des pompes, de prévoir les interventions de maintenance avant l’apparition d’une panne mécanique et d’optimiser la consommation d’énergie. Le gestionnaire de puits SAM peut être configuré pour interrompre le pompage lorsque le niveau de pétrole atteint un seuil déterminé ou lorsqu’une opération de maintenance ou d’entretien est nécessaire. Ce système génère également un rapport complet qui peut être utilisé à des fins d’optimisation. Le gestionnaire de puits SAM est relié au système SCADA (contrôle et acquisition de données) de la pompe. Le contrôle à distance du système reposait auparavant sur une transmission cuivre, fibre et liaison radio. Lufkin a amélioré le système et de nouvelles solutions basées sur les réseaux mobiles ont été développées. Lufkin a décidé d’utiliser le routeur 3G MRD-310 WESTERMO dans une série de projets pilotes, pour des marchés européens et asiatiques principalement. À plus d’un titre, le routeur MRD-310 est le produit idéal pour ce type d’application : compatibilité avec de nombreux standards mobiles utilisés dans le monde, cryptage IPSec pour sécuriser les tunnels VPN (fonctionnalité indispensable pour des applications à haute sécurité utilisant les réseaux publics à risque, ex Internet). C ́est un produit qui peut être utilisé à l’échelle mondiale. De plus, le routeur  MRD-310 offre une interface série et la conversion série vers IP pour permettre la connexion avec le contrôleur. Les routeurs sont conçus pour des environnements extrêmes et peuvent supporter des températures de service comprises entre -20 °C et +60 °C. Aujourd ‘hui, cette application est en service dans un certain nombre de projets pilotes visant à démontrer le potentiel offert en termes de réductions significatives des coûts. Avec le High Speed Uplink Packet Access (HSUPA), le débit est de 2 Mbit/s pour le transfert ascendant et de 7,2 Mbit/s pour le transfert descendant, ce qui fait de cette unité une solution parfaitement adaptée aux applications haut débit. Le MRD-310 se distingue également par son niveau de connectivité très élevé. Il possède un commutateur Ethernet 10/100 biport embarqué et un port RS-232 pour une connexion aisée et continue des périphériques sur de grandes distances. Pour prolonger la durée de vie des équipements existants, le MRD-310 intègre une série d ́outils garantissant la connectivité avec des équipements de type API et RS-232. Le routeur prend en charge la commutation de paquets et de circuits, la conversion série vers IP, passerelle Modbus, les stations distantes DNP3 de niveau 1 et l’émulation modem commutée. Pour de plus amples renseignements : ROTALEC, Inc 900, rue McCaffrey Saint-Laurent, Québec H4T 2C7 Téléphone : 514-341-3685 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Bosch Rexroth AG, chef de file mondial en matière de commandes et d’entraînements, fournit des solutions dans les domaines de l’hydraulique industrielle et mobile, de la pneumatique, des asservissements électriques et des contrôles numériques, des mouvements et des roulements linéaires. Bosch Rexroth Canada, une division canadienne de Bosch Rexroth AG, emploie 360 personnes dans une quinzaine de bureaux régionaux.
La pompe CF15 est une pompe à palette auto-amorçante qui offre un flux constant et un fonctionnement plus efficace et plus silencieux qu’une pompe à engrenages. Elle fonctionne bien avec n’importe quel type d’huile ou de fluide à haute viscosité.
LEDEL International obtient l’autorisation d’utiliser l’homologation cULus : E331017 pour sa lampe DEL à haute puissance ! L’entreprise québécoise est la 1re en Amérique du Nord à recevoir cette norme reconnue pour le niveau de puissance mentionné comparable à l’éclairage haute décharge. C’est avec une grande fierté que le président et le vice-président directeur général de LEDEL International, Normand Poliquin, a annoncé, le 5 janvier dernier, que l’entreprise québécoise vient de recevoir l’autorisation d’utiliser l’homologation UL (Underwriters Laboratories) pour sa lampe DEL à haute puissance. « Cette homologation, reconnue à travers le monde, démontre que notre produit est non seulement avant-gardiste, mais qu’il répond aux plus hauts standards en termes d’efficacité et de sécurité. De plus, de par ses nombreux avantages, notre produit permettra aux organisations des secteurs commercial, industriel et institutionnel, de bénéficier de réductions substantielles de certains de leurs frais reliés à l’entretien et à l’exploitation de leurs équipements. Un avantage qui n’est pas à dénier, en période de révision budgétaire et de resserrement des dépenses d’entreprise », de préciser M. Poliquin.     Pour de plus amples informations sur l’homologation UL : www.ul.com. Plus de 800 000 $ pour viser les exportations nord-américaine Il aura fallu près d’une année à l’équipe de R&D pour compléter les travaux de modifications sur la lampe DEL à haute puissance, afin d’atteindre une efficacité et une sécurité inégalée dans l’industrie de l’éclairage de rue (lampadaire). La DEL de LEDEL International dépasse les standards en haute puissance de l’industrie puisqu’elle répond aux besoins en pouvoir d’énergie pour l’éclairage de rue, les stationnements, les entrepôts et les industries.   Les avantages du produit sont nombreux : ▪    Permet une économie en coût d’énergie de 50 % à 80 % ▪    Est 100 % recyclable ▪    Réduit les émulsions de gaz à effet de serre ▪    Rencontre les standards relatifs à l’éblouissement ▪    Type d’éclairage qui optimise l’acuité visuelle (couleur d’éclairage) « L’homologation UL nous permettra de commercialiser notre produit en vue d’une exportation à travers le Canada, les États-Unis et toute l’Amérique du Nord, puisque nous avons obtenu les accréditations « c » pour Canada et « us » pour États-Unis à même le logo officiel de l’organisme », d’ajouter M. Poliquin.    Quelques mots sur le LED Une diode électroluminescente, abrégée sous les sigles DEL ou, plus couramment, LED (pour light-emitting diode) est un composant électronique capable d’émettre de la lumière lorsqu’il est parcouru par un courant électrique. Une diode ne laisse passer le courant électrique que dans un seul sens. Une diode électroluminescente produit un rayonnement monochromatique incohérent à partir d’une transformation d’énergie. Elle fait partie de la famille des composants optoélectroniques. À propos de LEDEL International Créé en 2008, LEDEL International Inc. s’est donné comme objectif de développer et de vendre des produits d’éclairage élaborés avec la technique du "LED" ; une technologie largement utilisée comme voyant lumineux et comme témoin dans différents produits, mais très peu comme source d’éclairage haute puissance. Fruit de l’association de partenaires d’affaires, l’entreprise québécoise travaille à relever le défi de pouvoir suivre le rythme d’augmentation des ventes au niveau organisationnel et technique. Infos : www.ledelinternational.com.  
Grâce à cette ambitieuse entreprise, jusqu’à 50 i-MiEV électriques rouleront bientôt sur les routes de la municipalité de Boucherville. Une collaboration sans précédent entre Ventes de véhicules Mitsubishi du Canada, inc. (VVMC) et Hydro-Québec mettra jusqu’à 50 i-MiEV, qui sont des véhicules à zéro émission et entièrement électriques, sur les routes de la municipalité de Boucherville. Il s’agit là, à ce jour, du plus grand projet canadien pour intégrer, tester et évaluer des véhicules entièrement électriques sur les routes urbaines, et ce, dans des conditions réelles.
La corporation OPEQ (Ordinateurs pour les écoles du Québec) est fière d’annoncer qu’elle a livré son 175 000e ordinateur. C’est à l’école Ahuntsic, école verte de la Commission scolaire de Montréal, que se déroulait l’événement en présence de plusieurs dignitaires. L’organisation OPEQ est un incontournable dans le monde du réemploi des technologies de l’information en distribuant annuellement entre 12000 et 15000 ordinateurs de qualité à des écoles et organismes à travers le Québec. « Par ses activités, l’OPEQ est pleinement engagée dans la promotion du développement durable. Il favorise le réemploi des appareils et protège l'environnement en évitant que des tonnes de matières polluantes ne se retrouvent dans les dépotoirs », a mentionné la ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, Mme Line Beauchamp. OPEQ revalorise les équipements informatiques qui ne répondent plus aux besoins professionnels des entreprises et des organismes publics afin de les transformer en équipements parfaitement adaptés aux besoins et exigences de sa clientèle.  Cette transformation s'effectue dans des ateliers et centres de tri qui offrent des stages en TI et des programmes d'insertion à de jeunes adultes. De plus, les équipements non utilisables font l'objet d'une gestion écologique qui protège l'environnement. « En plus de donner une seconde vie aux ordinateurs, le programme OPEQ crée un contexte et un plateau de travail extrêmement enrichissant pour supporter et développer l’insertion sociale au Québec. » a déclaré le président de la corporation OPEQ, M. Jean Lasnier.
Il semble que l’on ait choisi l’année 2010 pour passer à l’action au Québec dans l’espoir de voir notre première énergie verte, l’électricité, activer l’automobile. Assez parlé, Hydro-Québec prend les rênes. Deux annonces officielles prouvent nos intentions d’agir : d’abord, l’ancienne usine de Hydro-Québec et Anadarko, mise en faillite en 2007, reprend ses activités. Mais cette fois, c’est le Groupe Bolloré, nouveau propriétaire, qui a investi 120 millions de dollars pour fabriquer les batteries Bathium qui se retrouveront dans la Bluecar, voiture mise au point par Bolloré et le carrossier italien Pininfarina. La capacité de production de l'usine de batteries pour voitures électriques de Boucherville triplera au cours des deux prochaines années, elle passera de 5000 batteries à 10 000 batteries en 2010 et à 15 000 en 2012, et le nombre d'employés devrait passer de 70 à 320. C'est le grand patron du Groupe Bolloré, Vincent Bolloré, qui a annoncé, en janvier, cet investissement dans l'usine rebaptisée Avestor. «C'est un investissement dans un secteur crucial», a commenté l'industriel français, qui a fait le pari de mettre sur le marché une voiture 100 % électrique l'an prochain. Et cette jolie voiture était aussi en exposition au Salon de l’auto de Montréal, la semaine suivante. La Bluecar est une voiture de ville qui peut rouler jusqu'à 130 kilomètres à l'heure et dont l'autonomie est de 250 kilomètres. Le Groupe Bolloré a déjà reçu 6500 commandes pour la Bluecar, qui ne sera pas vendue mais louée pour 330 euros par mois, soit l'équivalent de 550 $. Les premiers exemplaires de la voiture devraient être assemblés à Turin, chez Pininfarina, malgré les difficultés financières du carrossier italien. «C'est un pari risqué, mais un pari gagnant», a commenté le ministre français de l'Industrie, Christian Estrosi, qui a accompagné Vincent Bolloré à Boucherville. Aucun ministre du gouvernement Charest ne s'était toutefois déplacé pour l'occasion. Vincent Bolloré, ami personnel du président français Nicolas Sarkozy, est à la tête d'un conglomérat au chiffre d'affaires de 10 milliards. Il a déjà dépensé une fortune dans la mise au point de la Bluecar, qu'il décrit comme «un objet de désir et aussi un objet de plaisir». Les batteries qui lui permettront de rouler utilisent la technologie mise au point par Hydro-Québec et protégée par des brevets. Il s'agit de batteries au lithium-polymère qui, selon Bolloré, sont plus performantes et plus sécuritaires que les batteries au lithium-ion sur lesquelles misent les grands acteurs de l'automobile comme GM et Nissan. La rumeur veut que d'autres constructeurs européens s'intéressent à la Bluecar et aux batteries du Groupe Bolloré, dont Peugeot. Hydro-Québec roulera en Mitsubishi électrique Il y a quelques semaines, le président d'Hydro-Québec, Thierry Vandal, faisait de plus une annonce intéressante du point de vue des protecteurs de l’environnement et des concessionnaires Mitsubishi : une cinquantaine de iMieV (Mitsubishi Innovative Electric Vehicule) électriques rouleront dès l'automne prochain à Boucherville dans le cadre d'un projet pilote mené de concert avec Mitsubishi. Dans le cadre d’un tel projet, on aurait pu s’attendre à voir le moteur TM4 refonder des espoirs en l’avenir, mais l’espoir nous provenait plutôt du Japon. « On veut tester des véhicules tels que les iMieV dans des conditions réelles. Ça fait partie des projets pilote qui vont faire en sorte qu'on pourra voir un nombre important de véhicules électriques sur nos routes dans un certain nombre d'années », soutient M. Vandal qui crée un précédent intéressant en commandant cette cinquantaine de véhicules qui n’est pas offert sur notre marché. Pourquoi Boucherville ? Hydro-Québec a choisi Boucherville parce que son centre de recherche ainsi qu'un poste de transport y sont installés. « On croit que l'avenir des transports terrestres est électrique », de dire M. Vandal, qui estime qu'avec son hydroélectricité, le Québec est la terre d'accueil parfaite pour ce nouveau mode de transport. De plus, le réseau électrique y est adéquat et fiable. Puis… la ville était très favorable au projet et logeait, heureusement, une concession de la marque. Selon Mitsubishi, la i-Miev pourrait être vendue au Canada dès l'an prochain à un prix de détail de 50 000 $. Hum ! Hum ! Il s'agit d'une voiture 4 places qui peut atteindre 130 km/h et qui possède une autonomie de 120 km. Il faut compter plus de 7 heures pour la recharger. Enfin, cette collaboration sans précédent entre Ventes de véhicules Mitsubishi du Canada, inc. (VVMC) et Hydro-Québec mettra les premières 50 i-MiEV, entièrement électriques, sur les routes de la municipalité de Boucherville. Il s’agit, à ce jour, du plus grand projet canadien visant à intégrer, tester et évaluer des véhicules entièrement électriques sur les routes urbaines, et ce, dans des conditions réelles. Au Salon international de l’auto de Montréal, le président de Mitsubishi Canada, Koji Soga, s’est dit très fier que Mitsubishi agisse comme chef de file dans la construction de véhicules écoénergétiques, mus avec une énergie renouvelable. « Mitsubishi Motors prouve ainsi qu’il est un leader dans le développement de véhicules électriques, et le développement de la i-MiEV représente le summum de notre chapitre des énergies vertes. En ce sens, Hydro-Québec et la municipalité de Boucherville démontrent également leur leadership en participant à cette initiative unique. » Projet pilote •  Le plus important projet tout électrique canadien (jusqu’à 50 unités) •  Des tests ayant cours dans les vraies conditions quotidiennes ›  Conditions hivernales ›  Expérience de conduite et satisfaction des conducteurs ›  Comportement lors de recharge ›  Impact de la consommation électrique sur le réseau •  Installation d’infrastructures de recharge •  Évaluation de la réduction des émissions de CO2 •  Project visant à encourager l’éventuelle adoption de véhicules électriques à plus grande échelle au Québec.

Les plus populaires

Événements récents

No events

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.