Énergie
En juin dernier, NEC Energy Solutions (NEC) a annoncé avoir achevé et mis en service le plus grand système de stockage d'énergie en Europe pour EnspireME, une joint-venture entre Eneco, une société d'énergie renouvelable basée aux Pays-Bas et Mitsubishi Corporation. Le système de stockage d'énergie de 48 MW situé à Jardelund, en Allemagne, a une capacité de stockage de plus de 50MWh et générera des revenus sur le marché de la réserve primaire en fournissant de l'énergie réactive pour stabiliser le réseau de transport d’électricité allemand.
Longtemps la seule installation de production d’énergie utilisant celle produite par les mouvements de l’eau créés par le va-et-vient des marées (en mer comme en rivière) a été celle installée sur la Rance (France), une centrale de 240 MW raccordée au réseau d’EDF en 1967. Il faudra attendre l’inauguration de l’Annapolis Royal Generating Station (20 MW) en 1984 sur la rivière de même nom en Nouvelle-Écosse, puis celle de la centrale de Sihwa Lake (254 MW), en Corée du Sud en 2011 pour que la filière de production dite marémotrice connaisse quelque développement.
Les Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC), qui participent activement à des travaux de recherche et développement pilotés par l’industrie dans les domaines du nucléaire, des transports, des technologies propres, de l’énergie, de la défense, de la sûreté et des sciences de la vie, ont récemment mis en service le microscope électronique Versa 3D DualBeam, un système à faisceaux d’ions focalisés (FIB) à deux faisceaux. 
  Principal constituant du soleil et de la plupart des étoiles, l’hydrogène a souvent fait rêver, au point où l’on a cru qu’il pourrait devenir une importante source d’énergie pour le transport des personnes et la production d’électricité. Si les espoirs ont souvent été déçus, voilà que depuis quelque temps il semble connaitre une embellie plus prometteuse que jamais.
Une étude menée conjointement par Brandon Wood, du Lawrence Livermore National Laboratory (LLNL), et Mirjana Dimitrievska, du National Institute of Standards and Technology (NIST), a permis de découvrir pourquoi le fait de remplacer, dans un matériau clé d'électrolyte de batterie, un atome de carbone par un atome de bore fait en sorte que les ions de lithium se déplacent encore plus vite. L’étude s’est concentrée sur un matériau au sein d'une nouvelle classe de matériaux, les closoborates.
Dans le cadre du projet SmartBlades, financé par le ministère fédéral allemand des Affaires économiques et de l’énergie (BMWi), le Fraunhofer Institute for Wind Energy Systems (IWES), installé à Bremerhaven, en Allemagne, et ses partenaires industriels ont développé une pale de rotor qui, grâce à un couplage innovant torsion-torsion, peut utiliser plus efficacement les fortes fluctuations de la force du vent. Dans le projet de suivi SmartBlades2, le concept fera l'objet de tests expérimentaux à l'aide d'un démonstrateur.
En général, la recherche de matériaux plus efficaces pour les panneaux solaires s’avère un véritable chemin de croix : il faut réaliser des échantillons de laboratoire composé de plusieurs couches de matériaux différents liés ensemble et procéder à des tests approfondis, souvent longs et fastidieux.
Enerkem, un chef de file mondial en production de biocarburants et de produits chimiques renouvelables à partir de matières résiduelles, a reçu l'approbation de l'agence américaine pour la protection de l'environnement (EPA) en vue de vendre de l'éthanol cellulosique produit à son usine d'Edmonton, en Alberta, selon la norme pour les carburants renouvelables aux États-Unis.
La revue britannique  A Word About Wind a classé Patrick Lemaire, président et chef de la direction, de Boralex, au 58e rang dans son palmarès annuel « Top 100 Power People » regroupant les acteurs les plus influents de l'industrie éolienne.
Fin octobre, la Caisse de dépôt et placement du Québec accordait un prêt de 150 millions de dollars à Innergex, un leader canadien indépendant de l'industrie de l'énergie renouvelable. Cet investissement survient alors qu'Innergex annonce l'acquisition d'Alterra Power Corp., une société qui œuvre dans le même secteur et qui est active au Canada, aux États-Unis et en Islande. Cette transaction permettra à Innergex de diversifier son portefeuille d'actifs, tant sur le plan géographique qu'en matière de sources d'énergie.
La mise en activité complète de la centrale de cogénération au biogaz Biomont située à Montréal a eu lieu le 16 octobre dernier. La centrale, d'une puissance de 4,8 MW produira suffisamment d'électricité pour alimenter l'équivalent de plus de 1 900 foyers à partir du biogaz capté par le complexe environnemental Saint-Michel sur les lieux de l'ancien site d'enfouissement de la Ville de Montréal qui était à l'origine l'ancienne carrière Miron. L'électricité produite sera vendue à Hydro-Québec.
Agrisoma Biosciences, un chef de file des matières premières pour biocarburant installé à Gatineau, élargit son partenariat avec l'Université de Floride (UF) pour accroître l'approvisionnement de biocarburant destiné aux avions à réaction aux États-Unis.
ESYS Énergie Système, qui offre un service clé en main pour l'installation de systèmes de chauffe à la biomasse, reçoit un appui financier de taille de Fondaction, par l'entremise de son Fonds Biomasse Énergie, pour la réalisation de projets de chauffe à la biomasse résiduelle de la clientèle.
Lors du prochain salon professionnel Solar Power International, qui se tiendra à Las Vegas, du 10 au 13 septembre 2017, LONGi Solar, un des très grands fabricants de cellules et de modules solaires monocristallins, présentera sa série de modules solaires de 300 W et plus, lesquels sont fondés sur des modules standards de 60 cellules offrant plus de 300 W de puissance nominale et des modules de 72 cellules excédant les 360 W.
Au cours de la première quinzaine du mois d’août, l'Administration portuaire de Montréal (APM) a annoncé que son projet d'alimentation électrique à quai est désormais complété, et que les navires fréquentant le nouveau Terminal de croisières du Port de Montréal peuvent dorénavant être alimentés à l'électricité. Le gouvernement du Canada a versé  5 millions de dollars dans le projet et celui du Québec, 3 millions de dollars. Le coût total du projet s'élève à 11 millions de dollars.
Page 1 sur 7

Les plus populaires

Événements récents

No events

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.