Défense
CGI s’est vu octroyer par l’armée américaine un contrat à prestations et à quantités indéterminées d'une durée de 10 ans évalué à 133,9 M$ US. Ce contrat vise la mise en place d’un système unique de rédaction et de gestion des contrats à l'échelle de l'organisation.
Tout récemment, Chantier Davie Canada, qui a été élu «Chantier naval nord-américain de l'année (2015)  » par Lloyd's List, a signé un contrat de 14millions de dollars pour la modernisation et le radoub du NGCC Louis St Laurent, le brise-glace le plus lourd du Canada. Ce contrat représente le cinquième programme de radoub et de modernisation pour la Garde côtière canadienne chez Davie depuis la relance du chantier par ses nouveaux propriétaires et avec une toute nouvelle équipe de direction en 2012.
Le fabricant américain de camions MACK et l’un de ses sous-traitants, l'entreprise québécoise Prévost Car de Sainte-Claire-de-Bellechasse, obtiennent un contrat majeur des Forces armées canadiennes. Pour Mack, ce contrat décroché à la mi-juillet totalise 834 millions $.
Ottawa a publié, le 19 décembre, un Guide sur la proposition de valeur pour éclairer et orienter les entreprises qui prépareront des offres en vertu des règles établies dans la nouvelle Stratégie d'approvisionnement en matière de défense (SAMD); un document qu’applaudit l'Association des industries aérospatiales du Canada (AIAC).
GATINEAU, le 19 fév. - L'honorable Rona Ambrose, ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux et ministre de la Condition féminine, ainsi que l'honorable Bernard Valcourt, ministre associé de la Défense nationale et ministre d'État (Agence de promotion économique du Canada atlantique) (Francophonie), annoncent la deuxième ronde de séances de consultation de l'industrie dans le cadre du Projet de navires de combat de surface canadiens. Ce projet s'inscrit dans la Stratégie nationale d'approvisionnement en matière de construction navale (SNACN), qui créera des emplois et stimulera la croissance économique à l'échelle nationale.
SAINT-LAURENT, le 11 fév. - L'honorable Bernard Valcourt, ministre associé de la Défense nationale et ministre d'État (Agence de promotion économique du Canada atlantique) (La Francophonie), et député de Madawaska-Restigouche a annoncé l'attribution d'un important contrat de sous-traitance portant sur le renouvellement et l'amélioration de la flotte de véhicules blindés légers III de l'Armée canadienne.
SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU, le 18 jan. 2013 - L'honorable Bernard Valcourt, ministre associé de la Défense nationale, ministre d'État (Agence de promotion économique du Canada atlantique) (La Francophonie) et député de Madawaska-Restigouche, a annoncé l'attribution d'un important contrat de sous-traitance portant sur le renouvellement et l'amélioration du parc de véhicules blindés légers III de l'Armée canadienne. Mil-Quip Inc. de Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) a obtenu le contrat de sous-traitance de 2,31 M$ attribué par la société General Dynamics Land Systems - Canada dans le cadre du projet de modernisation des véhicules blindés légers III.« L'annonce d'aujourd'hui démontre que nous continuons de soutenir les courageux hommes et femmes en uniforme et les travailleurs canadiens qualifiés notamment ici, à Saint-Jean-sur-Richelieu, a déclaré le ministre Valcourt. Grâce aux fonds que nous investissons, les soldats disposeront de l'équipement ultramoderne dont ils ont besoin afin de remplir leurs missions de façon efficace et sécuritaire pendant plusieurs décennies. Du coup, nous soutenons également les travailleurs canadiens à l'échelle du pays. »Dans le cadre du projet de modernisation des véhicules blindés légers III, qui s'inscrit dans la série de quatre projets de la famille de véhicules de combat terrestre annoncée par le gouvernement du Canada, on exploitera les technologies actuelles et nouvelles en vue d'accroître la protection, la mobilité et la létalité du parc de véhicules blindés légers III. Le projet vise à moderniser une partie du parc actuel afin que ces véhicules demeurent fortement protégés, et qu'ils conservent leur mobilité opérationnelle et leur agilité tactique. Ainsi, le véhicule blindé léger III demeurera le principal véhicule de combat des forces opérationnelles au pays et à l'étranger. En outre, la durée de vie utile des véhicules sera prolongée jusqu'en 2035.Ce contrat de sous-traitance découle du contrat de 1,064 G$ que le gouvernement du Canada a attribué à General Dynamics Land Systems - Canada en octobre 2011 pour la modernisation de 550 véhicules blindés légers. Il s'agit d'un excellent exemple de la grande qualité du travail exécuté par l'industrie canadienne grâce à la Politique des retombées industrielles et régionales du gouvernement du Canada. En concluant cette entente avec le gouvernement du Canada, la société General Dynamics Land Systems - Canada s'engage à réinvestir la totalité de la valeur du contrat dans des activités commerciales menées au Canada, ce qui augmentera encore davantage les retombées économiques découlant de ce contrat dans toutes les régions du pays.« Notre gouvernement tire parti des investissements à grande échelle et place l'industrie canadienne en position favorable pour tirer avantage des chaînes de valeurs actuelles et nouvelles, a déclaré l'honorable Christian Paradis, ministre de l'Industrie. La Politique des retombées industrielles et régionales permet aux entreprises canadiennes d'avoir accès à des débouchés commerciaux lucratifs et garantit que la valeur totale des contrats sera réinvestie dans des activités commerciales directes et indirectes menées au Canada. »Mil-Quip Inc. fournira à General Dynamics Land Systems - Canada des coupe-fils, des supports, ainsi que d'autres pièces métalliques et usinées qui s'intégreront à la caisse de la nouvelle version du véhicule blindé léger III. L'entreprise collabore avec General Dynamics Land Systems - Canada depuis plus de 15 ans dans le cadre de programmes canadiens et internationaux.« Les soldats canadiens ont besoin des meilleurs outils pour accomplir leurs tâches et méritent que nous leur fournissions le meilleur véhicule possible, a indiqué M. Danny Deep, vice-président de General Dynamics Land Systems-Canada. Le projet de modernisation des véhicules blindés légers III permettra d'améliorer la surviabilité, la capacité opérationnelle et la performance à long terme du parc de véhicules. Étant donné que la conception et la fabrication de ces véhicules se font au Canada et que plus de 500 fournisseurs de toutes les provinces canadiennes participent au projet, nous sommes fiers de pouvoir affirmer que les meilleurs véhicules blindés au monde sont construits au Canada. »Terminal & Cable TC Inc. de Carignan (Québec) a obtenu un contrat de sous-traitance aussi, de 11,22 M$ attribué par la société General Dynamics Land Systems - Canada.Terminal & Cable TC Inc. fournira à General Dynamics Land Systems - Canada des câbles et faisceaux électriques de grande qualité qui s'intégreront au système de tourelle du nouveau véhicule blindé léger III. L'entreprise collabore avec General Dynamics Land Systems - Canada depuis plus de 20 ans. Terminal & Cable TC Inc. a notamment fourni des pièces pour la fabrication de 650 véhicules blindés de transport de troupes, la première version de véhicule blindé léger.
SAINT-HUBERT, le 17 déc. - Varitron Technologies, un chef de file dans l'assemblage de produits électroniques, a été choisi par DRS Technologies Canada ltée (DRS Canada) pour appuyer le projet de prolongation de la durée de vie du Système canadien de soutien du commandement de la force terrestre, un contrat d'une valeur de 38,7 M$ canadiens accordé à DRS Canada par le gouvernement canadien le 30 novembre dernier. Ce partenariat majeur entraînera la création de 30 emplois permanents de haute technologie à l'usine de Varitron à Saint-Hubert.
QUÉBEC, le 30 nov. - L'honorable Steven Blaney, ministre des Anciens Combattants et député de Lévis-Bellechasse, au nom de l'honorable Bernard Valcourt, ministre associé de la Défense nationale, ministre d'État (Agence de promotion économique du Canada Atlantique) (La Francophonie) et député de Madawaska-Restigouche, a annoncé aujourd'hui que le gouvernement du Canada a attribué un important contrat de soutien pour les véhicules de la famille du Leopard 2 de l'Armée canadienne.Wajax Power Systems de Québec (Québec) a obtenu ce contrat de 10,16 millions de dollars, sur trois ans, pour la réparation et la remise en état des moteurs des véhicules de la famille du Leopard 2. Le contrat comporte deux options de prolongation d'un an, ce qui peut amener la valeur totale du contrat à 22,09 millions de dollars.« Grâce à ce contrat, le travail ne manquera pas pour les spécialistes canadiens qui s'occuperont de la révision et de l'entretien pendant de nombreuses années, a affirmé le ministre Blaney. Notre gouvernement remplit les promesses qu'il a faites dans le cadre de la Stratégie de défense Le Canada d'abord en fournissant aux Forces armées canadiennes les outils dont ils ont besoin, tout en s'assurant que l'industrie canadienne en tire profit. »« La capacité de tir direct fortement blindée d'un char de combat principal est un outil précieux dans l'arsenal de toute armée, a déclaré le ministre Valcourt. Notre engagement à maintenir ces véhicules en service permettra aux Forces armées canadiennes d'être bien protégées contre les armes antichars, comme les dispositifs explosifs improvisés et les mines, et d'avoir une capacité d'accès à des terrains accidentés que les véhicules à roues ne peuvent offrir, afin que nos troupes reviennent de leurs missions en toute sécurité ».Wajax Power Systems est l'unique entreprise au Canada dûment autorisée à faire l'entretien des moteurs des Leopard 2, notamment leur réparation et leur remise en état, par le fabricant du matériel d'origine, Motoren und Turbinen-Union Friedrichshafen GmbH (MTU). MTU est un fabricant de moteurs d'Allemagne.« Notre gouvernement met l'accent sur ce qui importe aux Canadiens, c'est-à-dire la création d'emplois, la croissance économique et la prospérité à long terme, a déclaré l'honorable Rona Ambrose, ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux et ministre responsable de la Condition féminine. L'annonce d'aujourd'hui permettra non seulement d'assurer la préservation d'emplois de grande qualité au Québec, mais également de veiller à ce que nos hommes et nos femmes en uniforme disposent de l'équipement dont ils ont besoin pour faire leur travail. »La réparation et la remise en état des moteurs des Leopard permettront aux soldats et officiers de la force blindée d'être prêts à exécuter les tâches que leur confie et leur confiera le gouvernement. Ceci constitue la preuve de l'engagement de notre gouvernement à protéger les intérêts canadiens au pays et à l'étranger.L'intensité et la complexité des récentes opérations militaires en Afghanistan montrent que les chars de combat principaux, comme le char canadien Leopard 2A4, sont essentiels pour assurer aux soldats la protection, la mobilité et la puissance de feu qui ne peuvent être offertes par des véhicules blindés légers.www.forces.gc.ca
MONTRÉAL, le 10 janv. 2012 - Ultra Electronics SCT (Ultra-SCT), leader mondial en matière de systèmes de communication radio à grande capacité et de systèmes de guerre électronique, a obtenu des commandes totalisant 23 millions $ en équipement de communication tactique. Ultra-SCT fournira des ensembles de mise à niveau de stations radio et des radios de type AN/GRC-245 supplémentaires pour le programme Warfighter Information Network — Tactical Inc-1 (WIN-T Inc-1) de l'armée américaine. Ce programme fournit les réseaux de communication sur le terrain aux bataillons lorsqu'ils sont stationnaires.L'armée américaine effectue une transition vers un réseau tout IP (EOIP) et cet équipement novateur d'Ultra-SCT va augmenter considérablement le cycle de vie des systèmes de communication radio déployés en leur permettant d'être en interface avec le réseau plus moderne.Les ensembles de mise à niveau seront utilisés pour rendre les systèmes de communication radio de type AN/TRC-190 à visibilité directe (LOS) compatibles avec les réseaux basés sur le protocole Internet (IP), et permettront des transmissions bidirectionnelles simultanées de 34 Mb/s avec les radios de type AN/GRC-245.« Cette radio tactique a été largement utilisée en Irak, de même qu'en Afghanistan, et constitue véritablement l'épine dorsale des réseaux de communication sur le terrain pour les bataillons lorsqu'ils sont stationnaires. Ces nouvelles commandes démontrent la capacité d'Ultra-SCT à fournir des équipements de communication tactique de haute qualité, fiables, et qui savent répondre aux besoins de l'armée américaine », déclare Iwan Jemczyk, président d'Ultra-SCT.L'AN/GRC-245 est une radio tactique sans fil de point à point, à visibilité directe grande capacité (HCLOS), capable d'atteindre un débit de transmission de 34 Mb/s. Ultra-SCT a produit plus de cinq mille radios de type AN/GRC-245 jusqu'à ce jour. La livraison des ensembles de mise à niveau et des radios devrait être complétée en décembre 2012.Au sujet d'Ultra Electronics SCTBasée à Montréal, Ultra Electronics SCT, une division d'Ultra Electronics, est le leader mondial en matière de systèmes de communication radio à grande capacité et de systèmes de guerre électronique. Ultra-SCT fournit de l'équipement de communication fiable, puissant et efficace pour les applications militaires tactiques et les systèmes de défense. www.ultra-tcs.com/fr/
Montréal, le 19 septembre 2011 — Bombardier Aéronautique a annoncé que son avion Global Express XRS (BD-700-1A10) a reçu la nouvelle désignation militaire E-11A de l’armée de l’air américaine.« C’est une étape importante pour l’unité Avions spécialisés et Avions amphibies de Bombardier », a indiqué Derek Gilmour, vice-président, Ventes, Marketing et Administration, Avions spécialisés et Avions amphibies, Bombardier Aéronautique. « L’armée de l’air américaine possède maintenant un avion Global Express XRS (BD-700-1A10), ce qui porte à trois le nombre total d’avions Global Express XRS qu’elle exploite. Nous sommes fiers que les avions de Bombardier servent l’Armée de l’air américaine », a-t-il poursuivi.Cet avion Global Express XRS (BD-700-1A10) servira de plateforme de relais de signaux de communications en Asie du Sud-Est. L’avion transporte un nœud de communications aéroporté militaire (Battlefield Airborne Communications Node – BACN) de Northrop Grumman, qui permet à des systèmes de communications militaires distincts de partager des données.Bombardier Aéronautique présente tout son éventail de produits, dont l’avion Global Express XRS, au salon annuel Air & Space Conference & Technology Exposition du 19 au 21 septembre 2011. « Cet événement est très important pour nous et offre l’occasion idéale de partager nos projets futurs avec l’armée de l’air américaine », a ajouté M. Gilmour.L’avion Global Express XRS est conçu et certifié pour voler à des altitudes allant jusqu’à 15 545 m (51 000 pieds). www.bombardier.com
MIRABEL, QUÉBEC, le 31 août 2011 - Le gouvernement du Canada a annoncé une modification au contrat des CF-18 (principal véhicule aérien) attribué à la société L-3 Military Aviation Services (L-3 MAS), une entreprise qui œuvre dans le domaine de l'aérospatiale et de la défense, pour englober la portée complète du programme de soutien optimisé des systèmes d'armes. Cette annonce a été faite par l'honorable Christian Paradis, ministre de l'Industrie et ministre d'État (Agriculture), au nom de l'honorable Rona Ambrose, ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux et ministre responsable de la Condition féminine, et de l'honorable Julian Fantino, ministre associé de la Défense nationale.« La principale priorité du gouvernement Harper demeure l'économie », a souligné le ministre Paradis. « Ce contrat est très réjouissant pour la région puisqu'il contribuera à préserver des emplois dans l'industrie aérospatiale au Québec. »« Cette annonce est un autre exemple du soutien offert par notre gouvernement à l'industrie aérospatiale canadienne et fait foi de notre engagement à l'égard de la création d'emplois dans une région qui possède d'importantes capacités en matière d'aérospatiale », a déclaré la ministre Ambrose. « Nous cherchons continuellement des moyens novateurs qui sont bénéfiques tant pour l'économie que la population canadienne en vue d'améliorer les achats militaires. »« Notre gouvernement démontre son engagement continu à fournir aux braves hommes et femmes des Forces canadiennes les outils dont ils ont besoin pour défendre les intérêts du Canada tant au pays qu'à l'étranger », a ajouté le ministre associé Fantino. « Nous honorons notre importante priorité visant à nous assurer que les Forces canadiennes sont dotées de l'équipement nécessaire pour atteindre nos objectifs de sécurité internationaux avec nos alliés. »Évaluée à 111 millions de dollars, cette modification élargit la portée du contrat d'entretien actuel, sans toutefois en changer la durée. Ceci est un autre exemple de l'engagement du gouvernement du Canada à réduire les formalités administratives dans le domaine des achats militaires et le nombre de contrats, réalisant ainsi des économies pour les contribuables canadiens.Le programme de soutien optimisé des systèmes d'armes vise à mettre l'accent sur le service et à réduire le nombre de contrats nécessaires pour appuyer la flotte en les regroupant en des contrats plus exhaustifs s'étendant sur de nombreuses années.Pour obtenir de plus amples renseignements sur Politique des retombées industrielles et régionales du Canada, visitez le site Web d'Industrie Canada.Contrat de soutien technique des systèmes du CF-18Comme chasseur de première ligne de l'Aviation royale du Canada, le CF-18 est utilisé à des fins de défense aérienne, d'avantage aérien tactique, d'appui tactique, d'entraînement, de démonstration d'acrobaties aériennes ainsi que d'essai et d'évaluation dans le domaine de l'aérospatiale.Grâce à sa puissance et à sa vitesse supérieures ainsi qu'à ses capacités de poursuite exceptionnelles, le CF-18 a connu un énorme succès dans une multitude d'opérations militaires au Canada et ailleurs dans le monde.À la suite de l'annonce de la modification au contrat actuel du véhicule aérien principal CF-18 (ou de soutien en service de la cellule) dont bénéficiera l'entreprise L-3 Military Aviation Services (L-3 MAS), de Mirabel, au Québec, il sera possible de tirer pleinement profit du programme de soutien optimisé des systèmes d'armes (ou SOSA). Le contrat ayant été modifié afin de devenir un contrat de type SOSA, L-3 MAS pourra maintenant offrir des services additionnels de soutien, comme la gestion de programme, la gestion du cycle de vie et de l'obsolescence, les services d'ingénierie, la gestion de la logistique intégrée et de la chaîne d'approvisionnement, l'achat de pièces de rechange ainsi que les services de révision et de réparation.La modification au contrat, d'une valeur de 111 millions de dollars, se terminera à la date d'échéance du contrat actuel, à savoir le 31 mars 2017, trois options éventuelles d'une année étant possibles si cela est nécessaire. Ce contrat permettra aux CF-18 de bénéficier du soutien nécessaire au cours de leurs dernières années de bons et loyaux services.Une fois retirés du service, ils seront remplacés par les avions d'attaque interarmées F-35 dans le cadre d'un projet qui a également d'importantes retombées industrielles au Canada. Le F-35 fait partie d'une famille de chasseurs de cinquième génération, munis d'un seul siège et d'un seul moteur, capables d'échapper à la détection des radars, développés pour accomplir des missions de reconnaissance, d'attaque terrestre et de défense aérienne.La modification au contrat de L-3 MAS va permettre de garantir que la Politique des retombées industrielles et régionales s'applique au reste de la valeur du contrat d'entretien général. Autrement dit, le gouvernement va veiller à ce que, en vertu des modalités du contrat, le fournisseur soit tenu d'investir dans l'économie canadienne.Pendant la durée de ce contrat, il sera possible de conserver annuellement jusqu'à 120 emplois, essentiellement à Mirabel, au Québec.
CAE a annoncé qu’elle a obtenu une série de contrats militaires destinés aux forces de défense de plus de 12 pays d'une valeur de plus de 140 millions $CA. Parmi les contrats, on retrouve : un contrat portant sur la conception et la construction d’un entraîneur aux systèmes d’armes C-130J et d’autres dispositifs d’entraînement pour Lockheed Martin; un contrat auprès de Boeing Training Systems and Services pour la construction de deux simulateurs de missions M-346; un contrat auprès de IGTEC pour la conception et la construction d’un simulateur de missions C-130H; un contrat auprès d’Airbus Military pour développer des dispositifs d’entraînement à la maintenance A400M; un contrat auprès de Boeing pour doter du système de détection des anomalies magnétiques (MAD) de CAE les avions P-8I Poseidon de la Marine indienne; et un contrat auprès du ministère de la Défense du Royaume-Uni pour continuer à fournir des services de soutien à la formation sur les systèmes d’entraînement sur hélicoptères de la Royal Navy. « Nous continuons à entrevoir des occasions d'affaires et un bon niveau de commandes partout dans le monde pour la gamme complète de produits et services de simulation militaire de CAE », a déclaré Martin Gagné, président de groupe, Produits de simulation, formation et services associés – Militaire à CAE. « Il s’agit d’une priorité stratégique pour nous de positionner l’entreprise sur d’importants appareils militaires dotés d'une longue durée de vie comme les C-130, M-346, A400M et P-8. »Lockheed MartinCAE a remporté un contrat de la part de Lockheed Martin portant sur la conception et la construction d’une série de dispositifs d’entraînement de l’avion de transport C-130J. CAE fournira un entraîneur aux systèmes d’armes C-130J utilisé pour l’entraînement des membres d’équipage, un entraîneur aux opérations d'arrimage et de largage (FuT) C-130J et un simulateur de tâches partielles C-130J utilisé pour former les arrimeurs-largueurs sur le système automatisé de manutention du fret. Boeing Training Systems and ServicesCAE a récemment remporté un contrat auprès de Boeing Training Systems and Services portant sur la conception et la construction de deux simulateurs de missions pour l’avion-école d’introduction M-346 dans le cadre du système d’entraînement au sol pour un client international. Les deux simulateurs de missions M-346 développés par CAE, qui seront livrés en 2012, seront dotés d’une configuration de poste de pilotage permettant de former le pilote et l’officier chargé des systèmes d’armes (WSO), et de la capacité à mettre les simulateurs en réseau pour la formation interarmées. Le système visuel à résolution constante (CRVS) de Boeing sera alimenté par les générateurs d’images CAE MedallionMC-6000 qui exploitent des bases de données fondées sur la base de données commune (CDB) développée par CAE.  IGTECCAE a remporté un contrat octroyé par IGTEC, une société technologique du domaine de l’aéronautique établie en Malaisie, pour concevoir et construire un simulateur de missions C-130H.  IGTEC construira un centre régional de simulation près de l’aéroport international Subang en Malaisie pour appuyer la formation des exploitants régionaux de l’appareil C-130 Hercules. CAE livrera le simulateur C-130H au nouveau centre de formation à la fin de 2012.Airbus MilitaryCAE a récemment remporté un contrat auprès d’Airbus Military pour concevoir et construire un simulateur des opérations de maintenance du poste de pilotage (CMOS) A400M pour appuyer la formation des techniciens de maintenance sur le nouvel avion de transport polyvalent A400M. Le CMOS A400M sera fondé sur la technologie de l’entraîneur virtuel à la maintenance (VMT) CAE SimfinityMC et sera livré au centre de formation d’Airbus Military à Séville (Espagne) en 2012. Le dispositif de formation sera doté d’affichages virtuels de l’appareil A400M, du poste de pilotage et des zones accessibles à la maintenance pour la familiarisation des techniciens de maintenance, de même que leur formation aux procédures et au diagnostic de pannes. Le contrat de base inclut des options pour le développement de dispositifs CMOS A400M supplémentaires de même que de systèmes de formation A400M additionnels pour les techniciens de maintenance. Boeing Company et Marine indienneCAE a remporté un contrat de sous-traitance octroyé par The Boeing Company portant sur la fourniture du système intégré et évolué de détection des anomalies magnétiques (MAD) AN/ASQ-508A de CAE destiné à huit appareils P-8I Poseidon qui seront exploités par la Marine indienne. L’appareil P-8I est un nouvel avion long-courrier de lutte anti-sous-marine et antinavire, de renseignement, de surveillance et de reconnaissance qui repose sur l’avion 737 de nouvelle génération de Boeing. Le système MAD AN/ASQ-508A de CAE, qui est l’un des systèmes MAD les plus perfectionnés sur le marché, sera intégré au système de missions du P-8I et sera employé de façon opérationnelle dans les missions de lutte anti-sous-marine.  Le système MAD de CAE est actuellement sur le marché et est largement utilisé sur les aéronefs de patrouille maritime de nombreuses forces de défense du monde entier, y compris les CN235 et ATR72 de la Marine turque, le CP-140 Aurora du Canada, le P-3 Orion de la Corée du Sud, le P-3BR du Brésil, le C-295 du Chili et l’aéronef XP-1 développé au Japon par l’Agence de défense japonaise. Le système MAD permet de détecter, de localiser et de confirmer la présence de cibles sous-marines en identifiant les variations ou les anomalies magnétiques, comme celles causées par un sous-marin, sur le champ magnétique terrestre.Royal NavyLe ministère de la Défense du Royaume-Uni a octroyé à CAE UK plc un contrat de cinq ans pour que cette dernière continue à fournir des services de soutien à la formation sur les systèmes d’entraînement sur hélicoptère Lynx de la Royal Navy à la base aérienne de la Royal Navy (RNAS) à Yeovilton de même que sur les systèmes d’entraînement Sea King Mk6 à la RNAS située à Culdrose. CAE fournira des services de soutien logistique  sur place, comme la maintenance des simulateurs, la maintenance préventive et d’autres services de soutien. De plus, à mesure que des modifications sont apportées aux appareils, CAE fournira des services post-conception pour mettre à niveau les dispositifs d’entraînement Lynx Mk8 afin qu’ils reproduisent la configuration exacte des hélicoptères en service.CAE est un chef de file mondial dans le domaine des technologies de simulation et de modélisation et des solutions intégrées de formation destinées à l’aviation civile et aux forces de défense du monde entier. www.cae.com
Longueuil (Québec), le 14 octobre 2010 – Héroux-Devtek Inc., un important fabricant canadien de produits aérospatiaux et industriels, a annoncé aujourd’hui que sa ligne de produits de Trains d’atterrissage a obtenu, principalement auprès de l’Armée de l’air américaine, des contrats en vue de la fabrication de composants de trains d’atterrissage notamment pour les avions B-1B, C-130, C-5 et F-15.   La valeur globale de ces contrats s’élève à environ 16,4 millions de dollars canadiens, et la plupart ont été décrochés par l’unité d’affaires nouvellement acquise Eagle Tool, de l’Ohio. La production s’échelonnera sur les quatre prochaines années et les livraisons débuteront au cours de l’exercice financier courant se terminant le 31 mars 2011.   « L’obtention de ces contrats met une fois de plus en évidence la position de chef de file de Héroux-Devtek dans la fabrication de composants de trains d’atterrissage destinés à l’aviation militaire, » a déclaré Gilles Labbé, président et chef de la direction de Héroux-Devtek. « Nous sommes très heureux du fait que la plupart des contrats ont été décrochés par notre nouvelle unité d’affaires américaine, confirmant ainsi le bien-fondé de cette acquisition hautement stratégique et l’accroissement de notre part du marché des trains d’atterrissage. Le secteur de l’aérospatiale militaire demeure robuste, comme en témoignent les nouvelles commandes d’une valeur de plus de 32 millions de dollars obtenues depuis le début du présent exercice financier. En outre, l’élargissement de notre réseau nord-américain d’usines place Héroux-Devtek dans une position avantageuse pour saisir les occasions d’affaires qui se présenteront. »    Profil  Héroux-Devtek, une entreprise canadienne, répond aux besoins de deux marchés principaux : l’aérospatiale et le secteur industriel. Elle se spécialise dans la conception, la mise au point, la fabrication et la réparation et l’entretien de systèmes et de composants. Héroux-Devtek offre aux secteurs commercial et militaire de l’aérospatiale des systèmes de trains d’atterrissage (y compris les pièces et les services d’entretien et de réparation) et des composants structuraux d’aéronefs. L’entreprise fournit également au secteur industriel des composants de grande dimension pour le matériel affecté à la production d’énergie, ainsi que des composants de précision destinés à d’autres applications industrielles. Environ 70 % des ventes de l’entreprise sont réalisées à l’étranger, principalement aux États-Unis. L’entreprise a son siège social à Longueuil, au Québec, et possède des installations dans le Grand Montréal (Longueuil, Dorval et Laval), à Kitchener et à Toronto en Ontario, à Arlington au Texas ainsi qu’à Springfield, Cleveland et Cincinnati dans l’Ohio. www.herouxdevtek.com

Les plus populaires

Événements récents

No events