Défense
« Plus de 2 400 chercheurs en IA (Intelligence Artificielle) ont récemment signé une promesse de ne pas fabriquer d'armes dites autonomes, des systèmes qui décideraient eux-mêmes de qui tuer », rappelle un article paru tout récemment dans la MIT Technology Review. Cette démarche fait suite à la décision de Google de ne pas renouveler un contrat pour fournir au Pentagone une analyse des images de drones à la suite de la pression de nombreux employés opposés à son travail sur un projet connu sous le nom de Maven.
En juillet dernier, le président américain Donald Trump a approuvé le budget 2019 du Pentagone, d'un montant record de 716 milliards de dollars américains. Comme l’a alors déclaré le locataire de la Maison blanche, cette somme « donnera aux militaires américains la puissance de feu dont ils ont besoin pour gagner n'importe quel conflit rapidement et de façon décisive ».
La nouvelle n’a pas fait grand bruit ; pourtant elle est révélatrice des changements en cours dans la doctrine militaire. Comme le rapporte Vincent Lamigeon, de l’hebdomadaire Challenges : « En juin 2016, le colonel Gene Lee, ex-instructeur de l’US Air Force, affronte sur un simulateur de combat aérien le système Alpha, intelligence artificielle développée par la start-up Psibernetix. Le verdict est sans appel : le pilote est chaque fois mis au tapis, sans descendre un seul avion » ! 
Altran Technologies a fait l'acquisition de NEXT Ingegneria dei Sistemi, une société de logiciels embarqués basée en Italie qui compte environ 230 salariés. Celle-ci propose à ses clients des produits et services logiciels de pointe.
Chantier Davie Canada, le plus grand constructeur naval au pays, a livré le 20 juillet dernier l'Asterix, le premier grand navire militaire construit au Canada depuis plus de vingt ans. Les 1 369 employés de Davie, soutenus par plus de 900 fournisseurs canadiens, ont travaillé pendant près de deux ans à la construction de ce navire de soutien militaire de la classe Resolve qui entrera en service au sein de la Marine royale canadienne d'ici la fin de l'année.
Fin juillet, le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) accueillait des dignitaires de la Garde côtière des États-Unis (USCG), de la Direction des sciences et de la technologie (S-T) du département de la Sécurité intérieure des États-Unis (DHS), et de la Marine américaine pour aborder et souligner les progrès réalisés dans les essais et l'évaluation des maquettes conçues aux fins du programme d'acquisition de brise-glace lourds de classe polaire des États-Unis.
CGI s’est vu octroyer par l’armée américaine un contrat à prestations et à quantités indéterminées d'une durée de 10 ans évalué à 133,9 M$ US. Ce contrat vise la mise en place d’un système unique de rédaction et de gestion des contrats à l'échelle de l'organisation.
Tout récemment, Chantier Davie Canada, qui a été élu «Chantier naval nord-américain de l'année (2015)  » par Lloyd's List, a signé un contrat de 14millions de dollars pour la modernisation et le radoub du NGCC Louis St Laurent, le brise-glace le plus lourd du Canada. Ce contrat représente le cinquième programme de radoub et de modernisation pour la Garde côtière canadienne chez Davie depuis la relance du chantier par ses nouveaux propriétaires et avec une toute nouvelle équipe de direction en 2012.
Le fabricant américain de camions MACK et l’un de ses sous-traitants, l'entreprise québécoise Prévost Car de Sainte-Claire-de-Bellechasse, obtiennent un contrat majeur des Forces armées canadiennes. Pour Mack, ce contrat décroché à la mi-juillet totalise 834 millions $.
Ottawa a publié, le 19 décembre, un Guide sur la proposition de valeur pour éclairer et orienter les entreprises qui prépareront des offres en vertu des règles établies dans la nouvelle Stratégie d'approvisionnement en matière de défense (SAMD); un document qu’applaudit l'Association des industries aérospatiales du Canada (AIAC).
GATINEAU, le 19 fév. - L'honorable Rona Ambrose, ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux et ministre de la Condition féminine, ainsi que l'honorable Bernard Valcourt, ministre associé de la Défense nationale et ministre d'État (Agence de promotion économique du Canada atlantique) (Francophonie), annoncent la deuxième ronde de séances de consultation de l'industrie dans le cadre du Projet de navires de combat de surface canadiens. Ce projet s'inscrit dans la Stratégie nationale d'approvisionnement en matière de construction navale (SNACN), qui créera des emplois et stimulera la croissance économique à l'échelle nationale.
SAINT-LAURENT, le 11 fév. - L'honorable Bernard Valcourt, ministre associé de la Défense nationale et ministre d'État (Agence de promotion économique du Canada atlantique) (La Francophonie), et député de Madawaska-Restigouche a annoncé l'attribution d'un important contrat de sous-traitance portant sur le renouvellement et l'amélioration de la flotte de véhicules blindés légers III de l'Armée canadienne.
SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU, le 18 jan. 2013 - L'honorable Bernard Valcourt, ministre associé de la Défense nationale, ministre d'État (Agence de promotion économique du Canada atlantique) (La Francophonie) et député de Madawaska-Restigouche, a annoncé l'attribution d'un important contrat de sous-traitance portant sur le renouvellement et l'amélioration du parc de véhicules blindés légers III de l'Armée canadienne. Mil-Quip Inc. de Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) a obtenu le contrat de sous-traitance de 2,31 M$ attribué par la société General Dynamics Land Systems - Canada dans le cadre du projet de modernisation des véhicules blindés légers III.« L'annonce d'aujourd'hui démontre que nous continuons de soutenir les courageux hommes et femmes en uniforme et les travailleurs canadiens qualifiés notamment ici, à Saint-Jean-sur-Richelieu, a déclaré le ministre Valcourt. Grâce aux fonds que nous investissons, les soldats disposeront de l'équipement ultramoderne dont ils ont besoin afin de remplir leurs missions de façon efficace et sécuritaire pendant plusieurs décennies. Du coup, nous soutenons également les travailleurs canadiens à l'échelle du pays. »Dans le cadre du projet de modernisation des véhicules blindés légers III, qui s'inscrit dans la série de quatre projets de la famille de véhicules de combat terrestre annoncée par le gouvernement du Canada, on exploitera les technologies actuelles et nouvelles en vue d'accroître la protection, la mobilité et la létalité du parc de véhicules blindés légers III. Le projet vise à moderniser une partie du parc actuel afin que ces véhicules demeurent fortement protégés, et qu'ils conservent leur mobilité opérationnelle et leur agilité tactique. Ainsi, le véhicule blindé léger III demeurera le principal véhicule de combat des forces opérationnelles au pays et à l'étranger. En outre, la durée de vie utile des véhicules sera prolongée jusqu'en 2035.Ce contrat de sous-traitance découle du contrat de 1,064 G$ que le gouvernement du Canada a attribué à General Dynamics Land Systems - Canada en octobre 2011 pour la modernisation de 550 véhicules blindés légers. Il s'agit d'un excellent exemple de la grande qualité du travail exécuté par l'industrie canadienne grâce à la Politique des retombées industrielles et régionales du gouvernement du Canada. En concluant cette entente avec le gouvernement du Canada, la société General Dynamics Land Systems - Canada s'engage à réinvestir la totalité de la valeur du contrat dans des activités commerciales menées au Canada, ce qui augmentera encore davantage les retombées économiques découlant de ce contrat dans toutes les régions du pays.« Notre gouvernement tire parti des investissements à grande échelle et place l'industrie canadienne en position favorable pour tirer avantage des chaînes de valeurs actuelles et nouvelles, a déclaré l'honorable Christian Paradis, ministre de l'Industrie. La Politique des retombées industrielles et régionales permet aux entreprises canadiennes d'avoir accès à des débouchés commerciaux lucratifs et garantit que la valeur totale des contrats sera réinvestie dans des activités commerciales directes et indirectes menées au Canada. »Mil-Quip Inc. fournira à General Dynamics Land Systems - Canada des coupe-fils, des supports, ainsi que d'autres pièces métalliques et usinées qui s'intégreront à la caisse de la nouvelle version du véhicule blindé léger III. L'entreprise collabore avec General Dynamics Land Systems - Canada depuis plus de 15 ans dans le cadre de programmes canadiens et internationaux.« Les soldats canadiens ont besoin des meilleurs outils pour accomplir leurs tâches et méritent que nous leur fournissions le meilleur véhicule possible, a indiqué M. Danny Deep, vice-président de General Dynamics Land Systems-Canada. Le projet de modernisation des véhicules blindés légers III permettra d'améliorer la surviabilité, la capacité opérationnelle et la performance à long terme du parc de véhicules. Étant donné que la conception et la fabrication de ces véhicules se font au Canada et que plus de 500 fournisseurs de toutes les provinces canadiennes participent au projet, nous sommes fiers de pouvoir affirmer que les meilleurs véhicules blindés au monde sont construits au Canada. »Terminal & Cable TC Inc. de Carignan (Québec) a obtenu un contrat de sous-traitance aussi, de 11,22 M$ attribué par la société General Dynamics Land Systems - Canada.Terminal & Cable TC Inc. fournira à General Dynamics Land Systems - Canada des câbles et faisceaux électriques de grande qualité qui s'intégreront au système de tourelle du nouveau véhicule blindé léger III. L'entreprise collabore avec General Dynamics Land Systems - Canada depuis plus de 20 ans. Terminal & Cable TC Inc. a notamment fourni des pièces pour la fabrication de 650 véhicules blindés de transport de troupes, la première version de véhicule blindé léger.
SAINT-HUBERT, le 17 déc. - Varitron Technologies, un chef de file dans l'assemblage de produits électroniques, a été choisi par DRS Technologies Canada ltée (DRS Canada) pour appuyer le projet de prolongation de la durée de vie du Système canadien de soutien du commandement de la force terrestre, un contrat d'une valeur de 38,7 M$ canadiens accordé à DRS Canada par le gouvernement canadien le 30 novembre dernier. Ce partenariat majeur entraînera la création de 30 emplois permanents de haute technologie à l'usine de Varitron à Saint-Hubert.
QUÉBEC, le 30 nov. - L'honorable Steven Blaney, ministre des Anciens Combattants et député de Lévis-Bellechasse, au nom de l'honorable Bernard Valcourt, ministre associé de la Défense nationale, ministre d'État (Agence de promotion économique du Canada Atlantique) (La Francophonie) et député de Madawaska-Restigouche, a annoncé aujourd'hui que le gouvernement du Canada a attribué un important contrat de soutien pour les véhicules de la famille du Leopard 2 de l'Armée canadienne.Wajax Power Systems de Québec (Québec) a obtenu ce contrat de 10,16 millions de dollars, sur trois ans, pour la réparation et la remise en état des moteurs des véhicules de la famille du Leopard 2. Le contrat comporte deux options de prolongation d'un an, ce qui peut amener la valeur totale du contrat à 22,09 millions de dollars.« Grâce à ce contrat, le travail ne manquera pas pour les spécialistes canadiens qui s'occuperont de la révision et de l'entretien pendant de nombreuses années, a affirmé le ministre Blaney. Notre gouvernement remplit les promesses qu'il a faites dans le cadre de la Stratégie de défense Le Canada d'abord en fournissant aux Forces armées canadiennes les outils dont ils ont besoin, tout en s'assurant que l'industrie canadienne en tire profit. »« La capacité de tir direct fortement blindée d'un char de combat principal est un outil précieux dans l'arsenal de toute armée, a déclaré le ministre Valcourt. Notre engagement à maintenir ces véhicules en service permettra aux Forces armées canadiennes d'être bien protégées contre les armes antichars, comme les dispositifs explosifs improvisés et les mines, et d'avoir une capacité d'accès à des terrains accidentés que les véhicules à roues ne peuvent offrir, afin que nos troupes reviennent de leurs missions en toute sécurité ».Wajax Power Systems est l'unique entreprise au Canada dûment autorisée à faire l'entretien des moteurs des Leopard 2, notamment leur réparation et leur remise en état, par le fabricant du matériel d'origine, Motoren und Turbinen-Union Friedrichshafen GmbH (MTU). MTU est un fabricant de moteurs d'Allemagne.« Notre gouvernement met l'accent sur ce qui importe aux Canadiens, c'est-à-dire la création d'emplois, la croissance économique et la prospérité à long terme, a déclaré l'honorable Rona Ambrose, ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux et ministre responsable de la Condition féminine. L'annonce d'aujourd'hui permettra non seulement d'assurer la préservation d'emplois de grande qualité au Québec, mais également de veiller à ce que nos hommes et nos femmes en uniforme disposent de l'équipement dont ils ont besoin pour faire leur travail. »La réparation et la remise en état des moteurs des Leopard permettront aux soldats et officiers de la force blindée d'être prêts à exécuter les tâches que leur confie et leur confiera le gouvernement. Ceci constitue la preuve de l'engagement de notre gouvernement à protéger les intérêts canadiens au pays et à l'étranger.L'intensité et la complexité des récentes opérations militaires en Afghanistan montrent que les chars de combat principaux, comme le char canadien Leopard 2A4, sont essentiels pour assurer aux soldats la protection, la mobilité et la puissance de feu qui ne peuvent être offertes par des véhicules blindés légers.www.forces.gc.ca
Page 1 sur 2

Les plus populaires

Événements récents

No events

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.