Aérospatiale
MONTRÉAL, QUÉBEC - Le 11 avril, pendant sa rencontre exécutive avec ses fournisseurs stratégiques de 2011, Bombardier Aéronautique a annoncé les résultats de son nouveau programme de reconnaissance relatif à la responsabilité sociale d'entreprise, qui rend hommage aux fournisseurs qui se distinguent par leurs initiatives en matière de responsabilité sociale d'entreprise. Les gagnants pour 2010 sont CAE Inc., Hamilton Sundstrand Corporation, Honeywell Aerospace et Pratt & Whitney Canada.La cérémonie, qui a eu lieu au siège social de Bombardier Aéronautique à Dorval (Québec), le 11 avril, a accueilli 47 fournisseurs, ainsi que des hauts dirigeants de Bombardier Aéronautique, dont Guy C. Hachey, président et chef de l'exploitation, Hélène V. Gagnon, vice-présidente, Affaires publiques, communications et responsabilité sociale d'entreprise, et Janice Davis, vice-présidente et chef de la direction de l'approvisionnement.Pour cette première année, les fournisseurs étaient évalués selon leur adhésion aux six piliers de la stratégie de Bombardier en matière de responsabilité sociale d'entreprise, soit : gouverner avec efficacité, reconnaître la valeur de nos employés, fabriquer des produits responsables, recourir à des modes d'exploitation durables, mobiliser nos fournisseurs et agir en citoyen responsable.« Il est important pour nous d'encourager des initiatives qui mènent à des pratiques plus écoresponsables dans toute la chaîne de valeur de Bombardier Aéronautique », a affirmé Mme Davis. « Ce prix est une façon pour nous de réaffirmer notre engagement envers nos fournisseurs et de souligner leur apport stratégique à la construction d'une chaîne d'approvisionnement plus écoresponsable. »Pendant l'événement, Bombardier a également salué certains de ses fournisseurs pour leurs normes élevées en matière de qualité, de livraison et de compétitivité en 2010.www.bombardier.com
Bombardier a commencé les travaux à son établissement de production d’avions à Mirabel (Québec) pour pouvoir y assurer l’assemblage final du premier avion CSeries destiné aux essais en vol, la compagnie a annoncé récemment. C’est là une autre étape du programme d’agrandissement en cinq phases du complexe de Mirabel, dont la taille finira par doubler, passant à quelque 79 897 mètres carrés (860 000 pieds carrés).L’optimisation de l’espace et le réoutillage des installations de Mirabel, qui a commencé le mois dernier, permettront l’assemblage final du premier avion CSeries nécessaire pour le programme d’essais en vol et de certification. La zone d’essai intégrée des systèmes avion (CIASTA) – premier secteur des installations de Mirabel créé pour le programme d’avions CSeries – progresse dans les délais prévus avec l’installation des bancs d’essais des systèmes en cours.De plus, les nouveaux immeubles pour le programme d’avions CSeries comprendront une zone fournisseurs satellite, des zones d’assemblage structurel et de chaîne de montage cadencée pour l’assemblage final, une zone d’essais pré-vol, des ateliers de peinture et un centre de livraison et d’administration.L’approche technique de Bombardier pour l’assemblage final des avions CSeries est axée sur les exigences de production, de qualité et d’ergonomie. Bien qu’ils soient plus courts que le biréacteur régional CRJ1000 NextGen de 39 mètres (128 pieds) de long (le plus gros avion présentement produit au complexe de Mirabel), les avions CSeries auront un fuselage d’un diamètre plus grand, leurs ailes seront plus longues et leur queue, plus haute que celles de l’avion CRJ1000 NextGen. Bombardier emploiera donc des techniques d’assemblage final différentes de celles qu’elle utilise pour ses biréacteurs régionaux. Par exemple, deux paires de robots seront utilisés pour forer des trous, appliquer du scellant et installer des attaches pour raccorder les principales sections du fuselage des avions CSeries.« Une technologie robotique évoluée assurera une répétabilité prévisible, rehaussera la qualité et évitera les problèmes d’ergonomie sur la chaîne de montage », a déclaré François Minville, vice-président, Production CSeries, Bombardier Avions commerciaux. « Le fuselage de l’avion CSeries a 3,7 mètres (12 pieds) de diamètre, ce qui présente un défi pour l’assemblage au moyen de nos méthodes classiques. L’avantage des robots est qu’ils peuvent travailler sur le dessus, sur les côtés et en-dessous d’un avion, sans limitations. »Une chaîne de montage mobile est en cours d’installation au Centre manufacturier Bombardier de Saint-Laurent, où sont produits d’importantes composantes des avions CSeries, comme le poste de pilotage et le fuselage arrière, et une chaîne d’assemblage final mobile est prévue pour Mirabel. Comparativement à beaucoup d’autres industries, la construction d’avions a traditionnellement été caractérisée comme une industrie à faible volume et au temps de cycle long. L’introduction d’une chaîne d’assemblage final mobile crée un environnement dynamique qui permet d’accroître l’efficacité de production.Pour réduire le temps de cycle nécessaire pour assembler un avion de ligne plus gros et plus complexe, Bombardier met en place des procédés évolués pour veiller à ce que des pièces de haute qualité soient reçues à temps à l’usine.« Bombardier rehausse sa culture de la qualité, afin de soutenir la production des avions CSeries », a indiqué M. Minville. « Par l’échange des connaissances et des meilleures pratiques, nous tablons sur notre expérience des programmes d’avions en faisant appel à des fournisseurs avec qui nous partageons les risques et en perfectionnant nos méthodes. »Depuis le développement du biréacteur très long-courrier Global Express au milieu des années 90, Bombardier a acquis une expérience considérable en travaillant avec des partenaires internationaux et une chaîne d’approvisionnement mondiale pour la fabrication d’importantes composantes structurelles d’avion comme les ailes et les fuselages. Pour rehausser cette expérience, de nouveaux procédés de planification de qualité anticipée (AQP) et de planification logistique anticipée (ALP) sont en cours d’implantation afin de cerner les lacunes potentielles dans la fabrication, l’intégration des systèmes et la logistique de chaîne d’approvisionnement du programme des avions CSeries. L’implantation de l’AQP et de l’ALP souligne l’adhésion de Bombardier à l’utilisation d’outils de qualité préventifs comme les plans de contrôle des procédés, les plans de démarche d’atténuation des risques et l’analyse des modes de défaillance et de leurs effets (AMDE) couramment utilisés dans les industries de la technologie, des soins de santé et de l’automobile.Les équipes de Bombardier ont commencé à implanter graduellement la méthodologie de planification de la logistique et de la qualité pour les fournisseurs du programme d’avions CSeries en 2010 et le système a maintenant été déployé pour 26 fournisseurs de premier niveau dans 46 sites manufacturiers.Les avions CSeries, optimisés pour le marché des avions monocouloirs long-courriers de 100 à 149 places, offriront les plus faibles coûts d’exploitation de leur catégorie, une souplesse opérationnelle exceptionnelle, le confort d’un avion à large fuselage et une fiche environnementale inégalée. Bombardier a pour objectif de rafler jusqu’à la moitié de la demande prévue du marché de 6 700 avions dans le segment des avions commerciaux de 100 à 149 places. Ce créneau représenterait quelque 393 milliards $ sur les 20 prochaines années.www.bombardier.com
BRP, en collaboration avec le Centre de technologies avancées BRP-Université de Sherbrooke (CTA), va concevoir les châssis et les systèmes de locomotion d’un rover léger d’exploration lunaire et un rover scientifique et d’exploration de Mars.BRP a remporté des contrats d’une valeur de 5,6 millions de dollars de MacDonald Dettwiler and Associated Ltd. (MDA) qui elle, avait reçu deux contrats de l’Agence spatiale canadienne (ASC) pour la conception, le développement, la construction et les tests des véhicules spatiaux avancés dans le cadre du programme de Mobilité de surface pour l’exploration de l’ASC.Les prototypes terrestres de ces rovers seront conçus à partir d’alliages avancés d’aluminium et dotés d’un système de propulsion électrique alimenté par des piles, et par l’énergie solaire, dans le cas du rover martien. Ils pourront aussi intégrer des piles à combustion à l’hydrogène. Les prototypes de rovers viseront une amélioration de l’ordre de 5 à 10 en comparaison des performances des véhicules d’exploration lunaire et martienne existants en matière de vitesse, d'autonomie et de taille.« Les véhicules auront pour mission de parcourir des surfaces planétaires encore plus rudes, plus difficiles et plus éloignées qu’aucune autre auparavant, d’expliquer Dr Christian Sallaberger, vice-président et directeur de l’exploration spatiale chez MDA. Le rôle que le Canada doit jouer exige le nec plus ultra de ce qui existe dans notre pays. La position de chef de file mondial de BRP dans le domaine des véhicules terrestres hors route en fait donc tout naturellement un partenaire idéal pour MDA dans ces projets. Nous sommes ravis de les accueillir dans notre équipe en croissance au Canada et nous sommes réellement heureux de la synergie qui existe entre les avancées technologiques terrestres et spatiales au Canada. » « BRP est fière de participer au programme spatial canadien, a expliqué José Boisjoli, président et chef de la direction. Même si ce type de R&D ne fait pas partie de nos activités régulières, nous avons les ressources, grâce au CTA, pour profiter de cette opportunité. Les employés des trois installations en R&D de BRP, situées au Canada et en Autriche, travaillent de concert pour explorer l’inexploré et pour défier les paradigmes existants : c’est notre ADN. Nous sommes impatients de joindre nos connaissances à celles de MDA et de l’ASC pour faire avancer le rôle du Canada dans l’exploration spatiale. Un tel projet ne peut qu’élargir encore plus nos connaissances et accélérer le développement de nos technologies éco-performantes qui pourraient bien, à terme, se retrouver dans nos produits déjà existants. »Trois véhicules de base seront conçus et construits au CTA, un partenariat public-privé entre BRP et l’Université de Sherbrooke, avant qu’ils ne soient livrés à MDA pour qu’on y intègre toute une gamme de capteurs intelligents et de charges utiles. « L’équipe du CTA sait faire preuve de créativité et sortir des sentiers battus, affirme Mihai Rasidescu, président et directeur général du CTA. Nous sommes en train de développer des systèmes qui pourraient devoir fonctionner dans les endroits les plus éloignés et hostiles, où les écarts de températures sont extrêmes, la gravité réduite et bien entendu, où la possibilité de réparer un système de locomotion une fois en marche est inexistante. Ça, c’est définitivement sortir des sentiers battus ! »www.brp.com
Héroux-Devtek Inc. a annoncé  que sa ligne de produits Trains d’atterrissage avait obtenu plusieurs contrats portant sur la fabrication de composants et d’assemblages destinés à des avions commerciaux et militaires. Héroux-Devtek estime la valeur totale des contrats à environ 35 millions de dollars.    Dans un premier temps, la société Boeing a octroyé un contrat pour la fourniture de systèmes d’actionnement destinés au programme du B-777. En vertu des termes du contrat, Héroux-Devtek assurera la fabrication, l’assemblage, les essais et la livraison de vérins d'actionnement de trains d’atterrissage destinés à la production de nouveaux appareils et à la fourniture des pièces de rechange. Les livraisons doivent commencer au début de l’année civile 2013, ce qui coincidera à peu près avec la seconde hausse prévue de la cadence de production du programme du B-777, dont le rythme sera accéléré une première fois au milieu de 2011.    Ensuite, Héroux-Devtek a obtenu des commandes pour la fabrication de composants de trains d’atterrissage destinés à différents programmes d’avions militaires. Octroyées pour la plupart par l’Armée de l’air et la Marine américaines, ces commandes portent principalement sur les avions F-15, F-16 et P-3. Les livraisons débuteront au cours de l’exercice financier 2012 et s’échelonneront sur une période de quatre ans.   « Le contrat octroyé par Boeing confirme de nouveau que Héroux-Devtek est un joueur important dans l’industrie des trains d’atterrissage et permet d’accroitre notre participation à un programme bien établi et en expansion. Qui plus est, l’obtention de ce contrat réaffirme la solidité de notre équipe de fabrication ainsi que sa capacité à fournir des assemblages complets à valeur ajoutée aux fabricants d’équipement d’origine, » a affirmé Martin Brassard, vice-président et directeur général de la ligne de produits Trains d’atterrissage de Héroux-Devtek.   « Héroux-Devtek démontre une fois de plus son statut de fournisseur de choix dans le secteur des trains d’atterrissage, tant pour les programmes d’appareils commerciaux que militaires. Ces contrats mettent en évidence notre savoir-faire de meme que la reconnaissance du marché que nous avons acquise au fil des ans. Ainsi, les exigences imposées par Boeing font en sorte que seul un nombre restreint de sociétés est en mesure de les satisfaire et nous sommes fiers qu’elle reconnaisse Héroux-Devtek en tant que fournisseur qualifié, » a ajouté Gilles Labbé, président et chef de la direction de Héroux-Devtek.www.herouxdevtek.com
Le ministre d’État de Développement économique Canada, l’honorable Denis Lebel, a annoncé que Promotion Saguenay inc. reçoit une contribution non remboursable de 2 125 229 $ pour la construction d’une infrastructure industrielle destinée à abriter un incubateur d’entreprises consacré au développement de l’aéronautique au Saguenay–Lac-Saint-Jean. L’aide gouvernementale est consentie en vertu de l’Initiative ponctuelle de renforcement des économies forestières du Québec ( IPREFQ).« Le nouvel incubateur d’entreprises constitue un équipement collectif stratégique sur laquelle Promotion Saguenay pourra miser pour diversifier l’économie de ville Saguenay et de la région. Le gouvernement du Canada est fier d’appuyer sa mise en œuvre », a expliqué le ministre d’État.L’incubateur s’emploiera à accompagner les entreprises de pointe du secteur de l’aéronautique désirant s’établir à proximité de l’aéroport de Bagotville. Sa mise sur pied représente le premier jalon du développement d’un parc industriel appelé à devenir un centre d’excellence en aéronautique; sa venue facilitera l’émergence d’un créneau d’excellence en haute technologie aérospatiale.Soudure Saint-Gabriel bénéficie d’une aide financière de 198 000 $ pour agrandir ses installationsLe ministre d’État de Développement économique Canada, l’honorable Denis Lebel, annonce qu’une contribution remboursable de 198 000 $ est accordée à l’entreprise Soudure Saint-Gabriel en vertu de l’Initiative ponctuelle de renforcement des économies forestières du Québec ( IPREFQ). L’entreprise, qui fabrique des bennes basculantes en acier pour camions, utilisera cette aide financière pour réaménager son usine, projet dont le coût total est estimé à 446 000 $.« La démarche de Soudure Saint-Gabriel permettra à l’entreprise d’améliorer son espace de production, devenu un frein à son expansion. Les nouvelles installations favoriseront l’essor de la PME et la création d’emplois dans Lanaudière », a déclaré le ministre d’État Lebel.Le projet de Soudure Saint-Gabriel, qui fait suite à une analyse interne des conditions de production de l’entreprise, consiste, entre autres, dans l’agrandissement de l’usine, l’installation d’une chambre de peinture, l’acquisition d’équipement de production, l’amélioration du processus de contrôle de la qualité et la création de nouveaux articles promotionnels.En se spécialisant dans la transformation métallique, un créneau porteur pour la région, Soudure Saint-Gabriel contribuera à favoriser la diversification de l’économie de Lanaudière. Située dans la MRC de D’Autray, la municipalité de Saint-Gabriel-de-Brandon a été particulièrement touchée par le ralentissement du secteur forestier. Selon Soudure Saint-Gabriel, son projet devrait se traduire par la création de deux emplois.www.dec-ced.gc.ca
Rolls-Royce, fournisseur mondial de systèmes de génération de puissance, a annoncé qu'il prévoyait investir 225 M$ CAN pour le développement de nouvelles technologies pour l'unité d'affaires Énergie du Groupe, au Canada.L'investissement sera réparti sur une période de cinq ans, et les travaux seront principalement axés sur la recherche et le développement de produits offerts par Rolls-Royce sur les marchés du pétrole, du gaz et de la production d'énergie. L'objectif visé consiste à offrir aux clients des avantages opérationnels et environnementaux substantiels par le biais de turbines à gaz industrielles plus puissantes et à faible émissions, au design inspiré des technologies aérospatiales, et utilisant des nouvelles technologies de combustion, des matériaux adaptés aux conditions d'utilisation et des carburants alternatifs.Cet investissement bénéficie du soutien du Programme d'appui stratégique à l'investissement (PASI) d'Investissement Québec, par le biais d'un prêt à redevances de 30 M$ CAN.Selon Tom Scarinci, vice-président exécutif, ingénierie et technologie (Énergie) de Rolls-Royce, « cet investissement n'aurait pas été possible sans talent, l'innovation et les réalisations de notre équipe d'ingénierie de Montréal, de concert avec l'appui soutenu de nos clients, de nos fournisseurs et de nos partenaires gouvernementaux. »Les travaux seront réalisés aux installations de Rolls-Royce à Montréal, et l'investissement devrait assurer le maintien d'environ 100 emplois d'ingénieur aux installations du Groupe à Montréal.www.rolls-royce.com  
Bombardier Aéronautique a annoncé la plus importante vente d'avions d'affaires de toute l’histoire de la Société, soit une commande ferme de NetJets Inc. de 50 biréacteurs d’affaires Global avec options sur 70 autres avions Global. Aux prix courants, la transaction relative aux commandes fermes est évaluée à quelque 2,8 milliards $US. La valeur totale de la commande, si toutes les options sont exercées, dépassera les 6,7 milliards $US, également selon les prix courants. La commande ferme comprend 30 avions Global 5000 Vision et Global Express XRS Vision dont les livraisons doivent commencer au quatrième trimestre de 2012. La vente inclut également 20 commandes fermes des biréacteurs Global 7000 et Global 8000 nouvellement lancés par Bombardier. Les livraisons de ces avions commenceront en 2017. « Nous sommes très fiers que NetJets, chef de file mondial de l’aviation privée, ait sélectionné la gamme d’avions Bombardier Global », a déclaré Steve Ridolfi, président, Bombardier Avions d’affaires. « La gamme d’avions Global offre la solution ultime en matière de performances, de confort en cabine et de technologie. Nous sommes particulièrement heureux que NetJets partage notre enthousiasme à l’égard de la stratégie de la gamme des avions Global, comprenant nos biréacteurs Global 7000 et Global 8000 récemment lancés. » NetJets est le plus important exploitant d’avions d’affaires à l’échelle mondiale, avec une flotte de plus de 800 avions dans le monde entier. Le nouveau programme d’avions à large fuselage de l’entreprise est centré sur l’offre de capacités sans escale autour du globe aux propriétaires de NetJets. « Nous sommes très impressionnés par la stratégie de produits de Bombardier et par sa vision pour le futur », a affirmé Jordan Hansell, président, NetJets Inc. « La gamme d’avions Global est tout à fait adaptée aux besoins de nos propriétaires en fait d’autonomie, de confort intérieur et d’efficacité opérationnelle », a-t-il ajouté. « Ces avions seront un excellent complément à nos capacités existantes en matière d’avions à cabine large et de flotte globale, qui sont inégalées dans l’aviation privée. » www.netjets.comwww.bombardier.com
Héroux-Devtek Inc. a annoncé que son usine de produits de trains d’atterrissage de Laval a obtenu l’attestation de reconnaissance « ICI ON RECYCLE ». L’attestation a été décernée par la société d’État RECYC-QUÉBEC, laquelle a le mandat de promouvoir, développer et favoriser la réduction, le réemploi, la récupération et le recyclage de contenants, d’emballages, de matières ou de produits, ainsi que leur valorisation dans une perspective de conservation des ressources.  L’usine de Laval a obtenu le niveau de reconnaissance le plus élevé, soit le Niveau 3 – Performance. Ce niveau reconnaît les établissements ayant atteint de hautes performances de mise en valeur des matières résiduelles. L’usine s’est distinguée en atteignant plus de 85 % de mise en valeur de ses matières résiduelles, dépassant ainsi l’objectif de 80 % fixé par RECYC-QUÉBEC. Les récipiendaires sont reconnus pour avoir mis en place des mesures de réduction et de réemploi ainsi que de recyclage et de valorisation pour les matières résiduelles visées par la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles. Ils doivent également avoir effectué des activités d’information et de sensibilisation sur la gestion des matières résiduelles au sein de leur établissement.  L’installation de Laval emploie environ 170 personnes et est le centre d’excellence de Héroux-Devtek pour les systèmes de trains d’atterrissage et composants de petite et moyenne taille ainsi que des actionneurs pour commandes de vol. Elle est seulement la troisième dans son domaine à obtenir un tel niveau de reconnaissance.   « Je félicite chaleureusement l’ensemble de notre personnel pour l’obtention de cette attestation qui illustre parfaitement leur engagement envers l’environnement. Je désire souligner tout particulièrement le travail soutenu des membres de notre comité environnemental qui ont activement participé à la concrétisation de ce projet au cours de la dernière année, » a déclaré Daniel Normandin, directeur de l’usine de Laval.   « L’industrie aérospatiale est de plus en plus soucieuse de l’environnement et Héroux-Devtek est fière d’être un acteur de premier plan au niveau de la saine gestion des ressources. Un nombre grandissant de clients exigent que leurs fournisseurs agissent de façon responsable à l’égard de l’environnement et notre usine de Laval se qualifie ainsi pour toute opportunité d’affaire susceptible de se manifester, » a ajouté Gilles Labbé, président et chef de la direction de Héroux-Devtek.  www.herouxdevtek.com
LONGUEUIL, QC - Héroux-Devtek Inc. a annoncé que sa ligne de produits Aérostructure a obtenu un contrat de sept ans, de Bombardier Aéronautique, pour la fabrication de composants de détails structuraux pour l'ensemble du portefeuille d'avions commerciaux et d'affaires de Bombardier, y compris de nouveaux programmes comme l'avion CSeries et le jet d'affaires Learjet 85.  En vertu des termes de l'entente, Héroux-Devtek fabriquera, assemblera et livrera plus de 300 composants de détails structuraux, notamment des longerons et des nervures d'ailes, des cadres de fuselage et d'autres composants structuraux complexes. En se fondant sur la cadence de production prévue des avions, Héroux-Devtek estime la valeur de ce contrat à plus de 175 millions de dollars canadiens.« L'obtention de ce contrat à long terme témoigne de l'engagement et de la qualité du personnel de notre usine de Dorval », a affirmé Rick Rosenjack, vice-président et directeur général de la ligne de produits Aérostructure de Héroux-Devtek. « Notre relation avec Bombardier et les retombées qui en résultent ont permis à Héroux-Devtek d'effectuer d'importants investissements en technologie d'usinage de pointe qui ont contribué à améliorer la performance manufacturière ainsi que les capacités de l'usine de Dorval. »« Bombardier Aéronautique est un client de classe mondiale pour Héroux-Devtek et nous sommes heureux d'avoir remporté d'importants contrats pour nos lignes de produits Trains d'atterrissage et Aérostructure », a ajouté Gilles Labbé, président et chef de la direction de Héroux-Devtek.  « Nos deux organisations entretiennent une relation de longue date et ont travaillé ensemble assidûment afin de développer cette association. Nous sommes très enthousiastes que Bombardier Aéronautique ait choisi d'élargir davantage la portée de notre relation en mettant à contribution notre ligne de produits Aérostructure. »« Héroux-Devtek s'est positionnée comme une source d'approvisionnement fiable pour les composants de détails structuraux et Bombardier se réjouit à la perspective de développer encore davantage sa relation d'affaires avec Héroux-Devtek », a déclaré Jocelyn Lecomte, directeur, Chaîne d'approvisionnement, Bombardier Aéronautique.Madame Janice Davis, chef de la direction de l'approvisionnement, Bombardier Aéronautique, souligne que ce nouveau contrat illustre bien la façon dont les sociétés québécoises, qui accordent une grande importance à leur processus d'amélioration continue et qui collaborent étroitement avec leurs clients afin d'accroître leur compétitivité, parviendront à bâtir et faire grandir une relation à long terme avec Bombardier.www.herouxdevtek.com
Iscar Tools Inc. a réussi à atteindre de nouveaux sommets avec Pratt et Whitney Canada. Au cours des huit dernières années consécutives, Iscar a reçu la plus haute reconnaissance pour un fournisseur chez un géant canadien de l’aérospatiale.Chaque année depuis 2001, Iscar a été invitée chez Pratt et Whitney à Longueuil, Québec, pour recevoir le certificat attribué aux meilleurs fournisseurs d’outillage. Iscar a obtenu un rendement de conformité impressionnant de 99.2% ; les facteurs évalués étant la livraison, les documents, l’identification de la marchandise, les tolérances et performances de ses produits.  Iscar a travaillé de pair avec l'intégrateur, Bruckner Supply Company, pour continuellement maintenir le niveau d’excellence de son service. Le 16 juin dernier, le directeur général d’Iscar Tools Inc., M. Ronnie O' Byrne, le directeur des ventes du Québec, M. Daniel Durand et le responsable du développement en aérospatiale, M. Denis Cloutier, ont rencontré, de Pratt et Whitney Canada, le sous-directeur, M. Robert Nault, le spécialiste de l’outillage, M. Roger Poisson et le directeur de programme de Bruckner Supply, M. Michel Leduc pour recevoir le certificat « Quality Achievement Award » de 2009.En tant que fournisseur d’outillage, Iscar continue d’accroître et d’améliorer sa propre ligne d’outils de coupe et maintient son statut de chef de file dans le domaine de l'outillage et des solutions innovatrices. Iscar a récemment introduit la nouvelle technologie de revêtements SUMOTEC qui augmente la performance de ses outils, la profitabilité et la production chez ses clients.www.iscar.ca
Bombardier Aéronautique a annoncé récemment que Deutsche Lufthansa AG, d’Allemagne, a passé une commande ferme de huit biréacteurs régionaux CRJ900 NextGen. La transaction correspond à la conversion de huit droits d’achat qui avaient été annoncés précédemment.Au prix courant de l’avion CRJ900 NextGen, le contrat est estimé à 317 millions $US.Dans l’ensemble, Deutsche Lufthansa et ses partenaires régionaux ont commandé par le passé un total de 109 avions de la série CRJ de Bombardier, dont 62 avions CRJ100 et CRJ200, 20 avions CRJ700 et 27 avions CRJ900 et CRJ900 NextGen. Les transporteurs exploitent également plusieurs appareils turbopropulseurs très efficaces Bombardier Q300 et Q400. Les avions CRJ900 NextGen visés par l’annonce d’aujourd’hui auront une configuration de 86 fauteuils passagers.« L’avion CRJ900 NextGen est un avion exceptionnel à la fiabilité de premier ordre, à l’excellente efficacité énergétique et à l’empreinte environnementale réduite, a déclaré Nico Buchholz, vice-président principal, flotte d’entreprise, Deutsche Lufthansa AG.  Nous sommes ravis des biréacteurs régionaux CRJ900 NextGen présentement au sein de la flotte de Lufthansa Regional et nous n’avons aucune hésitation à en rajouter d’autres. »« En 1992, Lufthansa a été la première société aérienne du monde à commencer un service avec le biréacteur CRJ100 original, a indiqué Gary R. Scott, président, Bombardier Avions commerciaux. La relation de longue date qu’a Bombardier avec Lufthansa, réputé pour son excellence technique, a contribué de façon significative à la réussite consécutive du programme de la série CRJ.  Cette commande vient renforcer davantage cette relation, et fait suite à la livraison récente du 100e biréacteur régional CRJ au groupe de Lufthansa. »Les biréacteurs CRJ NextGen de Bombardier, lancés en 2007, constituent la plus récente étape de l’évolution des avions de la série CRJ, la gamme d’avions régionaux la plus populaire du monde. En comptant la commande annoncée aujourd’hui, le programme d’avions de la série CRJ a maintenant enregistré des commandes fermes totalisant 1 703 avions, dont 1 591 avaient déjà été livrés au 30 avril 2010. Des avions de la série CRJ sont en service auprès de plus de 60 sociétés aériennes et ont enregistré plus de 27 millions d’heures de vol et 23 millions de cycles de décollage-atterrissage. De plus, des variantes d’entreprise d’avions de la série CRJ sont en service auprès de 30 exploitants.www.bombardier.com
MacDonald, Dettwiler et Associés ltée, un fournisseur de solutions de renseignements essentiels est fier d’avoir contribué au programme Amazonas 2, un satellite puissant qui fournira une gamme complète de services de télécommunications en Amérique du Nord et du Sud.    Le satellite a été lancé avec succès le jeudi le 1 octobre 2009 de Kourou à l’aide du lanceur Ariane-5ECA.   L’installation de MDA Montréal était responsable de la conception, de la fabrication et de l’essai des deux antennes du satellite. Les deux antennes, l’une en bande Ku et l’autre en bande C, sont situées sur le côté est du satellite. Elles offriront jusqu’à 54 canaux et assureront la transmission et la réception des signaux de communication entre le satellite et la terre. L’antenne en bande C utilise un réseau d’alimentation à très large bande innovateur pour les fonctions de réception et de transmission afin de réduire la masse et les coûts tout en fournissant un rendement amélioré.    La mission Amazonas 2 améliorera la capacité offerte par Hispasat, un chef de file de la diffusion et de la distribution de contenu en espagnol et en portugais à l’aide de plus de 1 100 canaux télévisuels et radiophoniques.   Une fois de plus, l’innovation et la technologie de MDA s’envolent pour l’espace.   MDA en bref    MDA offre des solutions d’information perfectionnées qui saisissent et traitent de grandes quantités de données, qui génèrent des renseignements essentiels et qui améliorent le processus décisionnel et le rendement opérationnel des entreprises et des organisations gouvernementales à l’échelle mondiale.    Axée sur les marchés et les clients avec un potentiel élevé d’activité commerciale continue, MDA offre un large éventail de solutions d’information, dont des systèmes opérationnels complexes, des services d’information personnalisés et des produits d’information électroniques.    MDA emploie plus de 3 200 personnes aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Canada. Les actions ordinaires de la Société sont négociées à la Bourse de Toronto sous le symbole TSX : MDA.  
CAE Inc. vient de parapher des contrats pour ses simulateurs aérospatiaux pour une valeur totale de 288 millions $ ! L’entreprise de fabrication de simulateur basée à Montréal a notamment vendu trois simulateurs de vol complet (full-flight simulators) CAE 7000 Series (FFS) à Lion Air, une entreprise aérienne domestique d’Indonésie (38 M$). Puis elle a annoncé la signature d’un contrat d’une valeur de 250 M$ avec le Gouvernement Canadien pour une solution d’entraînement de vol CH147F pour l’hélicopter Chinook.
Bombardier Aéronautique, Montréal, a été récemment reconnu comme le fabricant, donneurs d’ordres, de l'année lors de la récente 2010 reconnaissance de Frost & Sullivan Asia Pacific Aerospace & Defense Awards au salon aéronautique de Singapour. "Pour être reconnus ici, au salon aéronautique de Singapour, parmi tant de nos pairs, c’est tout un honneur", a déclaré Hélène V. Gagnon, vice-présidente, Affaires publiques, communications, et responsabilités corporatives sociales. "En tant que leader mondial dans le transport, et le troisième plus grand constructeur d'aéronefs civils, Bombardier est toujours axé sur la satisfaction des divers besoins et exigences de ses clients grâce à une exécution sans faille, qu'ils relèvent des familles d'avions que nous produisons, les services à la clientèle que nous offrons ici dans la région Asie-Pacifique et dans le monde, ou notre volonté de continuer à investir dans des technologies novatrices qui rendent nos produits plus respectueux de l'environnement, a-t-elle ajouté. Pour sa troisième année consécutive, le programme de prix Frost & Sullivan reconnaît les meilleurs de leur classe artistes et leurs réalisations dans les domaines de l'aviation générale, défense, sécurité intérieure, de maintenance, de réparation et de révision (MRO ), de fabrication en aérospatiale, les services de soutien majeur, les aéroports et le transport aérien commercial
Mitch Hamilton, ingénieur des applications aérospatiales chez SECO, partage certains des items les plus populaires au kiosque SECO du STFM 2010.

Les plus populaires

Événements récents

No events

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.