Aérospatiale
Quand Clément Ader effectue ses premiers vols, l’aérodynamique ne constitue pas une réelle préoccupation. Il en est tout autrement de nos jours comme l’illustre avec brio Aérodynamique expérimentale. Souffleries et méthodes de mesure, publié sous la direction de Jean Délery aux éditions Cépaduès.
Depuis le début de l’année, deux annonces semblent avoir eu un certain effet chez constructeurs d’avions Boeing et Airbus. Au début de l’année, le motoriste Safran annonçait l’acquisition du fabricant de sièges Zodiac. Au dire du motoriste, l’objectif de cette acquisition est de « ne pas trop dépendre de son activité moteurs », assurait à l’époque Philippe Petitcolin, directeur général de Safran.
En septembre dernier, AAR CORP, chef de file mondial des services aéronautiques s’est porté acquéreur de deux installations de maintenance, réparation et révision (MRR) de Premier Aviation : l’une d’elle est située à Trois-Rivières, au Québec ; l'autre à l'aéroport international de Windsor, en Ontario.
Début octobre, Héroux-Devtek a annoncé la conclusion d’une entente portant sur l’acquisition de CESA (Compañía Española de Sistemas Aeronáuticos), filiale d’Airbus SE pour la somme de 140 millions d’euros (soit environ 205 millions de dollars).
Tout récemment, Boeing a fortement révisé à la hausse ses prévisions pour la demande aéronautique chinoise, misant sur l'essor de la classe moyenne (qui devrait doubler en dix ans pour atteindre 600 millions de personnes en 2026) et l'expansion des infrastructures dans un marché clef très disputé, où l'américain s'apprête à ouvrir un centre de finition pour conforter sa position.
Le 14 septembre dernier, Aéro Montréal, la grappe aérospatiale du Québec, signait un accord de collaboration mutuelle avec le Regroupement des grappes aérospatiales européennes (European Aerospace Cluster Partnership - EACP) et Hamburg Aviation. Cet accord a été signé lors de l'Assemblée générale annuelle de l'EACP regroupant toutes les grappes européennes, à Braunschweig en Allemagne.
En août, l'Agence spatiale canadienne (ASC) a attribué un marché d’une valeur de 2,75 millions de dollars à MacDonald Dettwiler and Associates Ltd. (MDA), société britanno-colombienne de télécommunications et de systèmes d'information, destiné à soutenir l'exploration de l'espace lointain.
CAE, un chef de file mondial en formation dans les domaines de l'aviation civile, de la défense et sécurité, et de la santé, a profité de son passage au récent salon Asia Pacific Airline Training Symposium (APATS) 2017, pour annoncer l'accroissement de sa présence dans le marché de la formation en Asie du Sud-Est, dans le cadre d'une collaboration avec le Jakarta Aviation Training Centre (JATC), un centre de formation privé et indépendant (organisme de formation agréé) établi en 2010.
Bombardier Transport a tout récemment décroché un contrat de la London Underground Limited (LUL) pour fournir les nouveaux moteurs et équipement de contrôle de traction destinés à son parc de trains desservant la ligne Central Line.
Yves Rémond, professeur de mécanique des matériaux, polymères et composites à l’université de Strasbourg (ECPM), est un spécialiste de la modélisation et de la simulation des matériaux polymères, composites, et plus particulièrement de la modélisation multi-échelle des matériaux inertes ou vivants.
La société française Hybrid Air Freighters (HAF) a récemment signé une lettre d'intention dans le but d'acheter jusqu'à 12 aéronefs hybrides Hybrid Airship Lockheed Martin (LMH-1) pour un montant total d'environ 500 millions de dollars. Basée à Paris, HAF a été constituée expressément pour servir de propriétaire exploitant des aéronefs Hybrid Airship Lockheed Martin.
D'après la dernière note de conjoncture de Conference Board du Canada publiée début juillet, bien que l'industrie aérospatiale canadienne ait encore un carnet de commandes bien rempli, l'imminente renégociation de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) pourrait avoir d'importantes répercussions sur sa chaîne d'approvisionnement.
Comme à chaque édition, le Salon international de l'aéronautique et de l'espace Paris-Le Bourget (1 500 exposants et 230 000 visiteurs, dont 110 000 professionnels) constitue pour l’aérospatiale québécoise une vitrine de toute première importance. La 52eédition, à laquelle participait une délégation québécoise record (50 organisations et 120 participants) en est un bel exemple avec des annonces de toutes sortes.
Stelia Aerospace livre actuellement 2 500 sièges pilotes par an, dont les sièges de tous les appareils Airbus. Depuis sa création, l’entreprise a livré près de 40 000 sièges. De ce nombre, 25 000 de ces sièges pilotes sont en service dans le monde.
Plus de 90 nouveaux emplois dans le secteur manufacturier lié à l'industrie aérospatiale pourraient être créés au Québec, grâce à l'investissement de 2,2 millions de dollars du gouvernement du Canada sous forme de contributions remboursables. Cette somme est attribuée par l’agence fédérale Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC).
Page 1 sur 17

Les plus populaires

Événements récents

No events