Aérospatiale
En juillet dernier, Atos, un leader international de la transformation digitale avec environ 100 000 collaborateurs dans 73 pays et un chiffre d’affaires annuel qui avoisine les 18 milliards de dollars, a lancé un nouveau système de supervision et de géolocalisation de satellites VSAT pour réduire les interférences dans un environnement spatial toujours plus encombré.
L'Académie des Sciences de Chine (ASC) a récemment annoncé le lancement de quatre nouveaux satellites scientifiques à partir de 2020. Ces projets de la phase 2 du programme spatial chinois, doté d’un budget de quelque 600 millions de dollars américains, examineront des domaines tels que la physique solaire et la recherche de signaux électromagnétiques associés aux ondes gravitationnelles. Rappelons que la première phase du programme de sciences spatiales chinois, qui a débuté il y a une dizaine d’années seulement, a donné lieu à quatre missions, dont une consacrée à l'astronomie par rayons X.
Bell Helicopter, une société de Textron, et Safran ont profité de la tenue de The Future of Transportation World Conference 2018, qui s’est tenue à la mi-juin à Cologne, en Allemagne, pour annoncer une coopération dans le domaine de la mobilité à la demande pour le développement de systèmes propulsifs hybrides électriques pour de futures applications de taxi aérien et véhicule à décollage et atterrissage verticaux (VTOL) de Bell Helicopter.
Un nouveau drone d’intervention spécialisé dans la lutte incendie a été mis au point par quatre inventeurs qui ont travaillé de concert avec Air Marine, un spécialiste de la surveillance aérienne de réseaux par avions et par drones civils, pour en réaliser le premier prototype. L’invention a été présentée lors de la 117e édition du Concours Lépine International d’inventions, qui s’est déroulé du 27 avril au 8 mai 2018, à Paris.
Lors du récent salon aéronautique de Berlin (25-29 avril 2018), Airbus, Dassault Aviation et Leonardo ont profité de cet événement d’envergure internationale pour présenter une première maquette à l’échelle 1 du MALE RPAS (MALE pour moyenne altitude longue endurance ; RPAS pour Remotely Piloted Aircraft System), le futur drone militaire européen de moyenne altitude et de longue endurance piloté à distance, dont le premier exemplaire devrait être livré en 2025.
Le 5 mai dernier, la Nasa a lancé, depuis la base militaire de Vandenberg, en Californie, une fusée Atlas-V avec à son bord l’atterrisseur InSight (Interior Exploration using Seismic Investigations, Geodesy and Heat Transport) et les satellites MarCo. La mission InSight à un milliard de dollars américains était alors officiellement mise en orbite. L’objectif de la mission est de fournir de nouvelles connaissances sur la planète Rouge, entre autres sur sa structure interne, et d’améliorer la communication entre Mars et la Terre grâce aux satellites-test MarCo-A et MarCo-B.
La société française Airstar Aerospace, spécialisée dans la conception et la fabrication de ballons stratosphériques et de dirigeables, compte ouvrir en 2020 une nouvelle usine de 10 000 mètres carrés dans le sud-ouest de la France. Ce nouveau site sera consacré au programme Stratobus mené conjointement avec Thalès Alenia Space, un programme ayant pour objectif la construction d'un dirigeable autonome de 100 mètres de longueur.
Lors du sommet Space 2.0, qui s’est tenu début avril à San Jose, en Californie, Orion Span, une société installée à San Mateo, en Californie, dont la mission est de construire et de soutenir des communautés humaines dans l'espace accessibles à tous, a présenté la station Aurora, le premier hôtel spatial de luxe.
Le 12 février dernier, l’Agence spatiale européenne (Esa) a annoncé qu’Aeolus (dieu du vent dans la mythologie grecque), le satellite européen d’observation des vents de 1,4 tonne, avait quitté le centre spatial de Liège (Belgique) pour le centre Intespace de Toulouse où il sera soumis à une dernière série de tests. Après quoi, il sera expédié en Guyane pour être mis sur orbite à une altitude de 320 km. Dès lors, il pourra fournir des profils des vents entre 0 km et 30 km d’altitude sur l’ensemble du globe.
La popularité de la motorisation électrique ne faiblit pas. Même les grands noms de l’aéronautique s’y mettent, à l’instar du géant Boeing qui a tout récemment annoncé avoir investi dans Cuberg, une toute jeune société californienne (Berkeley) fondée en 2015 par d'anciens chercheurs de l'Université Stanford qui ont développé une technologie de batterie de nouvelle génération pour de potentielles applications aérospatiales et industrielles.
Début janvier, Airbus a diffusé les premières photos officielles de son avion-cargo Beluga XL prises à la sortie du hangar qui l’héberge à Toulouse, en France.
À la toute fin de l’année 2017, Boeing a publié les premières photos du drone de ravitaillement que sa division technologique Phantom Works a développé dans le cadre du projet MQ-25. Ce système d'aéronef sans pilote serait le mieux adapté pour ravitailler les avions de la Marine américaine opérant à partir de porte-avions, affirme le constructeur de Seattle. 
Aerion Corporation, une société installée depuis 2003 à Reno, au Nevada, vient de signer un  accord de coopération avec Lockheed Martin, une société internationale de sécurité et d'aérospatiale qui emploie environ 97 000 personnes dans le monde. Le but de cette entente : évaluer la faisabilité d'un partenariat de développement du premier avion d'affaires supersonique au monde. Le protocole d'entente est le fruit de discussions approfondies entre Aerion et l'équipe des programmes de développement avancé Skunk Works, de Lockheed Martin.
Dans un message posté sur Twitter aux aurores du 20 décembre dernier, le charismatique fondateur du constructeur de véhicules électriques Tesla et de SpaceX, l’entreprise qu’il a créée dans le domaine de l'astronautique et du vol spatial, Elon Musk a publié les premières images du nouveau méga-lanceur de sa société, le Falcon Heavy, dont le vol inaugural est prévu pour janvier prochain.
Début décembre, Aéro Montréal et ses partenaires ont dévoilé la première liste d'entreprises à intégrer l’initiative Mach Fab 4.0, dont l’objectif est de permettre à cinquante PME aérospatiales québécoises d’effectuer un bond technologique afin de demeurer compétitives.
Page 1 sur 18

Les plus populaires

Événements récents

No events

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.