Génie de Conception

Nouvelles Nouvelles générales
Nouvelle campagne publicitaire de la CSST : poursuite d’une approche prometteuse


9 avril 2013
Par CSST

Par son approche publicitaire, la CSST vise à faire de la santé et la sécurité du travail (SST) une valeur de société. Le but principal est d’instaurer une norme sociale au sein de la population ayant pour effets d’entraîner des changements de comportement et de rendre les milieux de travail plus sécuritaires. Le message sociétal de prévention lié à la SST s’adresse désormais à l’ensemble des Québécois, et non pas à une main-d’œuvre spécifique employée dans un secteur à risque particulier, comme cela était le cas auparavant.

 

Portées par Claude Legault, les campagnes de sensibilisation des deux dernières années ont permis d’obtenir de très bons résultats, notamment sur le plan comportemental. En faisant appel à ce comédien apprécié et en s’appuyant sur des témoignages de travailleurs accidentés, nos campagnes suscitent des discussions sur la place publique et font en sorte que le message de prévention soit à l’avant-scène.

Advertisment

La CSST vise un public très large qu’elle tient à sensibiliser à la nécessité d’éliminer le plus de risques possible d’accidents du travail. Les publicités montrent les conséquences, pour le travailleur et son entourage, d’accidents pouvant se produire dans les secteurs manufacturiers, commerciaux et des services médicaux où se produisent près de 70 % des accidents.

Malgré l’efficacité reconnue de ses campagnes, la CSST constate qu’il y a toujours une méconnaissance importante de l’ampleur du problème. En effet, seulement 30 % des Québécois sont très préoccupés par la SST. De plus, 70 % des travailleurs considèrent toujours leur milieu de travail sécuritaire et croient que les accidents se produisent ailleurs, dans d’autres secteurs d’activité. Pourtant, ces travailleurs se trouvent dans les secteurs où se produit la majorité des accidents.

En 2013, la CSST poursuivra sur la même lancée. Avec une toute nouvelle campagne, elle souhaite, entre autres, que les gens comprennent que la SST au Québec est un problème social beaucoup plus grave qu’on ne pourrait le croire et que les accidents du travail, ça nous concerne tous, de près ou de loin.

Les chiffres le prouvent : il y a toujours trop d’accidents et de décès qui surviennent au travail. En 2011, plus de 91 000 Québécois ont subi un accident du travail, et 204 d’entre eux ont perdu la vie. Chaque jour, 240 personnes se blessent au travail, ce qui représente un travailleur blessé toutes les 6 minutes. Les accidents du travail signifient des coûts sociaux énormes : familles anéanties, drames humains, vies brisées, perte d’expertise pour des milliers d’entreprises, coûts importants en indemnisation et en réadaptation (près de 2 milliards de dollars par année).

Que ce soient les travailleurs, les employeurs, des parents, des amis ou encore des collègues, on peut tous intervenir, protéger sa vie, sa santé et celles de ses proches en sensibilisant son entourage à la présence de dangers et à l’importance de les éliminer. Autant de gestes de la part de chacun peuvent contribuer à l’amélioration du bilan et éviter que de tels drames se produisent.

La campagne 2013 débutera dans la semaine du 22 avril prochain. La télévision sera le principal média utilisé. Soyez aux aguets!