Génie de Conception

Automobile Nouvelles
Michelin conçoit le pneu connecté de demain


29 juin 2017
Par Pierre Deschamps

Le géant du pneu Michelin a imaginé un avenir où le pneu serait increvable, puisque sans pression. Un pneu qui tirerait sa robustesse de sa structure biomimétique, comme si elle avait été créée par la Dame Nature.

Advertisment

Cette roue serait faite de matériaux recyclés et dont tous les éléments seraient recyclables en fin de vie, après avoir parcouru des milliers et des milliers de kilomètres, soit aussi longtemps que le véhicule lui-même. De quoi s’agit-il ? Rien de moins que du prototype Concept Vision Michelin présenté au stand Michelin de Movin’on, le rendez-vous planétaire de la mobilité, tenu à Montréal du 13 au 15 juin dernier.

Si l’objet, qui ressemble à une tranche d’orange bleue, a suscité la curiosité des experts, des visiteurs et de la presse internationale, il a fait dire, selon le journal Le Monde, à Jean-Dominique Senard, président de Michelin, que ce pneu de presque science fiction est à nul autre pareil : « Il est beau, n’est-ce pas ? C’est un rêve, mais un rêve réaliste. Le condensé de ce vers quoi, chez Michelin, nous cherchons aujourd’hui à aller ».

Le prototype Concept Vision Michelin est d’abord une roue sans air. Il ne se gonfle pas et est de ce fait increvable et est fait pour durer aussi longtemps que le véhicule. Son extrême résistance provient de sa structure alvéolaire inspirée des modèles naturels (on parle de generative design, une forme qui imite le processus de croissance naturelle, végétal ou minéral, parfois animal comme pour les coraux par exemple).

Faite à partir de matériaux recyclés (copeaux de bois, paille, mélasse, zestes d’orange, caoutchouc recyclé…), cette roue du futur est entièrement recyclable. Sa structure alvéolaire, composée d’un entrelacement de latex inspiré des nids d’abeille, du plancton, ou des os, lui conférerait une impressionnante capacité d’absorption

Le prototype Concept Vision Michelin est aussi une bande de roulement qui a la particularité de pouvoir être « rechargée » par une imprimante 3D. Le matériau utilisé, qui fait appel à la technologie de la vulcanisation à froid, offre les mêmes performances qu’une bande de roulement conventionnelle.

Avec une différence notable : celui-ci est complètement biodégradable. L’avantage ? Que ce soit parce qu’elle est usée ou bien parce que les conditions de route changent (hors-route, pluie, neige, chaleur…), on peut imprimer la bande de roulement dont on a besoin en quelques minutes. En plus, la technologie de l’impression 3D est additive, c’est-à-dire qu’elle ajoute uniquement la quantité de matière qu’il faut, là où il faut, sans déchet ni déperdition.

En situation d’utilisation réelle, dès qu’un certain niveau d’usure sera atteint, des capteurs émettront un signal qui sera transmis à une application intégrée au véhicule, laquelle indiquera au conducteur qu’il est temps de se diriger vers une station de recharge où, en quelques minutes, une imprimante 3D réinjectera du latex sur la bande de roulement.

Qui plus est, quand vient le temps de réinjecter du latex, l’application embarquée détectera le type de sculpture qui convient à ce moment-là en fonction de l’usage qui est fait par l’utilisateur du véhicule. Comme quoi le Concept Vision Michelin est aussi un objet « connecté » : il communique avec le véhicule et le véhicule communique avec lui.

Michelin n’est toutefois pas le seul fabricant à se pencher sur le pneu de demain. En mars dernier, au salon automobile de Genève, Goodyear a présenté son concept Eagle 360 Urban adapté à la voiture connectée. Ce pneu sphérique est recouvert d’une « peau bionique », en polymère très souple grâce à laquelle le pneu sera capable de « sentir » l’état de la route au moyen de capteurs.

La structure de la bande de roulement pourra ainsi être modifiée selon les conditions : en cas de pluie, le pneu créera des alvéoles afin d’améliorer l’adhérence ou passera sur un profil lisse sur route sèche. Cette métamorphose s’opèrerait grâce à une mousse à mémoire de forme, qui constitue le cœur du pneu et qui est activée par stimulation électrique.

http://www.michelin.com

https://corporate.goodyear.com/en-US/


Imprimer cette page

À propos



Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*