Génie de Conception

Nouvelles Nouvelles générales
Marmen signe un protocole d’entente avec Force Protection Industries


21 novembre 2011
Par Rob Colman

Trois-Rivières, Québec, le 17 novembre 2011 — Marmen inc. de Trois-Rivières a annoncé qu’elle avait signé un protocole d’entente avec Force Protection Industries, inc. le 30 août 2011 en vue de fournir des services de fabrication et d’usinage pour le Timberwolf, un véhicule blindé tactique de patrouille (VBTP) sécuritaire, fiable et perfectionné spécialement conçu pour les Forces canadiennes.
 
Le gouvernement canadien a précédemment sélectionné Force Protection Industries, inc. comme l’un des soumissionnaires qualifiés pour fournir jusqu’à 600 véhicules de combat sur roues et des services connexes de soutien à long terme. Le ministère de la Défense nationale (MDN) prévoit octroyer un contrat au soumissionnaire sélectionné en 2012.
 
Grâce à ce protocole d’entente, Marmen se joint à l’équipe Timberwolf, menée par Force Protection Industries et CAE. CAE serait responsable de l’ensemble de la solution de soutien en service. L’équipe Timberwolf est également composée de sous-traitants canadiens de haut niveau : Lockheed Martin Corporation, Elbit Systems Land and C4I (ESLC) et Malley Industries.
 
« Nous sommes très heureux de faire partie de l’équipe Timberwolf », a dit Patrick Pellerin, président de Marmen. « Tant l’entreprise que ses employés sont très fiers de savoir que l’expertise et le savoir-faire de Marmen peuvent contribuer à la sécurité des troupes canadiennes. »
 
« Marmen a été sélectionnée pour le projet Timberwolf en raison de la qualité inégalée de ses services de fabrication et d’usinage, et nous attendons d’eux qu’ils jouent un rôle central dans la fabrication de ce que nous pensons être le véhicule optimal pour les Forces canadiennes », a déclaré Randy Hutcherson, chef du développement des affaires de Force Protection. Nous avons réuni, au sein de l’équipe Timberwolf, un groupe dynamique de sociétés canadiennes ayant des compétences complémentaires qui peuvent livrer une solution rentable, à faible risque et à long terme de VBTP au Canada. »
 
« Remporter ce projet permettra à Marmen de se diversifier et de se développer, et en plus, nous prévoyons que les retombées s’étendront au-delà de notre propre entreprise », a ajouté M. Pellerin. « Outre la création d’environ 100 emplois chez Marmen, les retombées économiques positives se feront certainement sentir dans notre région. »
 
www.marmeninc.com