Génie de Conception

En Vedette Nouvelles générales
L’imagerie médicale se développe tous azimuts

Des avancées technologiques et médicales dans plusieurs domaines


7 août 2021
Par Pierre Deschamps
(Photo credit: Philips)

Le domaine de l’imagerie médicale offre actuellement de belles perspectives de développement comme l’indique le Global Medical Imaging Equipment Market Report and Forecast Analysis 2021-2027, publié par Spire Market Research. Plus précisément, le rapport « offre une perspective de premier plan sur les facteurs majeurs et mineurs qui peuvent affecter ou maintenir le développement du marché ».

Sur le plan commercial, l’imagerie médicale semble d’ailleurs présenter un fort pouvoir d’attraction auprès d’investisseurs de premier plan. Pour s’en convaincre, il suffit de souligner la récente annonce de Novacap, un leader canadien dans le domaine du placement privé, relativement à son investissement dans Canada Diagnostic Centres (CDC), un fournisseur de services d’imagerie médicale basé en Alberta, et chef de file canadien dans ce créneau. Comme le mentionne Novacap, cet investissement vise à soutenir « l’objectif de CDC d’étendre leurs services d’un océan à l’autre, et de renforcer leur réputation de chef de file en services d’imagerie diagnostique au Canada ». 

Incidemment, du côté des technologies, « un certain nombre de vulnérabilités, connues collectivement sous le nom d’adversaires de l’apprentissage en profondeur, empêchent l’intelligence artificielle (IA) de réaliser tout son potentiel dans des applications telles que l’amélioration de la qualité de l’imagerie médicale et le diagnostic assisté par ordinateur », estiment des chercheurs du Rensselaer Polytechnic Institute, la toute première université de recherche technologique des États-Unis fondée en 1824.

Advertisement

Pour contourner ces obstacles, le Rensselaer Polytechnic Institute a récemment reçu le soutien d’un prix du programme de développement de carrière (CARREER) de la National Science Foundation Faculty. Ce qui permettra à Pingkun Yan, professeur adjoint de génie biomédical à l’institut de diriger une équipe de chercheurs qui œuvrera au développement de nouvelles techniques d’IA qui protègent les algorithmes de ces vulnérabilités, ce qui incluent des données contaminées, des attaques malveillantes ou des algorithmes indépendants qui interfèrent les uns avec les autres.

L’objectif de cette recherche est de résoudre ce problème en développant des techniques d’IA suffisamment robustes pour se prémunir contre les problèmes d’apprentissage en profondeur sans interférer avec les tâches que d’autres algorithmes tentent d’effectuer. Les outils développés par Pingkun Yan et son équipe seront capables de détecter des images contradictoires, de corriger ces divergences et d’améliorer la qualité des informations produites par le système d’IA. 

« Nous voyons un grand potentiel dans l’IA, l’apprentissage automatique et l’apprentissage en profondeur dans l’imagerie biomédicale, a déclaré Pingkun Yan. Nous avons juste besoin de construire un système étape par étape pour le rendre plus robuste, utilisable et compréhensible. »

Rafael Henriques, Sune Jespersen et Noam Shemesh, qui animent une équipe de chercheurs de l’Université d’Aarhus au Danemark, ont développé une nouvelle méthodologie qu’ils ont baptisée « Correlation Tensor MRI » (CTI), qui pourrait être une un pas en avant fondamental dans l’utilisation de l’IRM non invasive destinée à l’analyse des lésions d’AVC. 

Spécialiste de l’échographie, la firme aixoise SuperSonic Imagine a développé une technologie d’imagerie offrant aux praticiens et aux patients la perspective d’avancées cliniques sans équivalent pour le diagnostic et suivi du cancer du sein, de la prostate, de la thyroïde, des maladies hépatiques et de nombreuses pathologies vasculaires.

Les échographes Aixplorer que la firme a mis au point « permettent d’augmenter la fiabilité du diagnostic et de réduire le nombre de biopsies inutiles. Ces bénéfices cliniques majeurs permettent aux praticiens de disposer d’une solution pour une meilleure détection, caractérisation et classification des différentes pathologies lors d’un simple examen échographique ».

Du côté des fabricants de matériel en imagerie médicale, notons que Royal Philips, un leader mondial des technologies de la santé, a annoncé récemment un accord de partenariat stratégique avec NICO.LAB, une société de soins de l’AVC MedTech. Avec les capacités d’AVC récemment étendues du système de thérapie guidée par l’image Azurion de Philips, « ce nouveau partenariat fait considérablement progresser l’engagement de Philips à améliorer les résultats pour les personnes victimes d’un AVC. Philips connecte les informations, les technologies et les personnes tout au long du parcours de soins de l’AVC, permettant aux équipes de soins de travailler rapidement et d’agir de manière décisive – un facteur clé pour fournir le meilleur traitement aux patients ».
https://spiremarketresearch.com/
http://www.novacap.ca
https://www.rpi.edu/
https://www.sciencedirect.com/
https://www.supersonicimagine.fr/
https://www.philips.ca/fra