Génie de Conception

Énergie Nouvelles
Le gouvernement appuie financièrement Energie Milot


14 août 2012
Par Rob Colman

SAINT-LUDGER-DE-MILOT, le 26 juillet – Le ministre des Transports, de l’Infrastructure et des Collectivités et ministre de l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, l’honorable Denis Lebel, annonce que l’organisme Énergie Milot se voit accorder une aide financière pour mettre en place et expérimenter une centrale de distribution de chaleur à Saint-Ludger-de-Milot, au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

« En soutenant financièrement les organisations innovantes comme Énergie Milot, le gouvernement du Canada témoigne de son engagement en faveur de la création de richesse économique », déclare le ministre Lebel.

Le projet de l’organisme permettra de valider l’efficacité énergétique et la rentabilité d’un système de chaufferie centrale de 250 kW, alimenté à la biomasse forestière. Le système distribuera la chaleur produite par la chaufferie via un réseau de tuyaux enfouis qui rejoindra trois entreprises situées à proximité. Un centre de conditionnement sera aménagé afin d’approvisionner la chaufferie en combustible. Si le système atteint le niveau de performance souhaité, Énergie Milot pourra mettre en place d’autres centrales de distribution pour desservir un plus grand nombre d’entreprises et sera en mesure d’offrir son expertise à d’autres municipalités de la région.

Advertisment

La réduction de l’impact environnemental par rapport au système actuel fonctionnant au mazout et des économies de coûts d’énergie pour les entreprises utilisatrices sont au nombre des avantages que peut présenter le projet d’Énergie Milot. De plus, l’utilisation de la biomasse forestière pourrait constituer une avenue intéressante de diversification économique.

À propos de l’Initiative ponctuelle de renforcement des économies forestières du Québec (IPREFQ)

L’aide financière fédérale annoncée s’élève à 70 000 $. Elle est consentie, sous forme de contribution non remboursable, en vertu de l’Initiative ponctuelle de renforcement des économies forestières du Québec (IPREFQ).

En vigueur depuis juin 2010, l’IPREFQ vise à aider les collectivités touchées par la crise forestière à diversifier leur économie pour préserver leur croissance, ainsi qu’à créer et à maintenir des emplois. Elle a également pour objectif d’appuyer les projets de la deuxième et troisième transformation du bois dans ces collectivités.

Cette mesure s’ajoute à plusieurs autres que le gouvernement du Canada a prises au cours des derniers mois pour combattre la crise forestière. Rappelons, entre autres, le Fonds d’adaptation des collectivités qui était doté d’un budget de un milliard de dollars réparti sur deux ans pour atténuer les répercussions de cette crise, le Programme d’écologisation des pâtes et papiers auquel a été alloué un budget de un milliard de dollars pour permettre aux entreprises d’amorcer la réalisation de projets respectueux de l’environnement, et le versement, en collaboration avec le gouvernement du Québec, de 238 millions de dollars pour la réalisation de travaux sylvicoles et l’entretien de chemins multiusages en milieu forestier. Les travailleurs ont eux aussi reçu leur juste part si l’on tient compte des nombreuses mesures adoptées par le gouvernement pour leur venir en aide pendant la crise économique mondiale.