Génie de Conception

Aérospatiale Nouvelles
L’Agence spatiale canadienne renforce son partenariat avec l’Agence spatiale européenne pour soutenir l’innovation et les activités scientifiques


6 décembre 2016
Par Staff

Les représentants des États membres et des États coopérants de l’Agence spatiale européenne (ESA) se sont rencontrés à Lucerne, en Suisse, pour prendre des décisions d’investissement concernant les futures activités de l’Europe dans l’espace.

 

Pour soutenir l’innovation et les activités scientifiques fondées sur des données probantes dans le secteur spatial canadien, le Canada investira environ 83 millions de dollars (53,6 M€) dans trois programmes. Cet investissement comprend la somme de 30 millions de dollars annoncée dans le budget de 2016 pour le Programme de recherche de pointe sur les systèmes de télécommunications (ARTES).

Advertisment

En plus de renforcer le partenariat à long terme avec l’ESA, l’investissement appuiera la recherche de pointe et favorisera la croissance du secteur.

Grâce à l’Accord de coopération entre le Canada et l’ESA, des acteurs de l’industrie, le milieu universitaire et des scientifiques du Canada ont pu établir des partenariats stratégiques dans le secteur spatial mondial en participant à des missions spatiales de l’ESA depuis plus de 35 ans. Cette collaboration permet aussi au secteur spatial canadien d’avoir accès aux données des missions et aux infrastructures de l’ESA. L’investissement continu du gouvernement fait en sorte que le Canada pourra stimuler encore davantage la croissance économique grâce à l’espace, dont il tirera aussi parti dans l’intérêt de toute la population canadienne.

En bref

  • La collaboration entre le Canada et l’ESA s’est officialisée à la signature, en 1979, d’un premier accord de coopération, reconduit quatre fois depuis.
  • Les réunions du Conseil ministériel de l’ESA ont lieu tous les trois ou quatre ans. Les États membres et les États coopérants y confirment leurs investissements dans les programmes actuels et futurs de l’ESA. Le Canada est le seul État coopérant non européen de l’ESA.
  • L’investissement dans le programme ARTES, le Programme-enveloppe d’observation de la Terre et le Programme général de technologie de soutien s’échelonnera sur les sept prochaines années.
  • Le secteur spatial canadien produit d’importantes retombées socioéconomiques, dont des revenus de 5,4 milliards de dollars, un effet sur le PIB de l’ordre de 2,9 milliards de dollars et un effectif de 10 000 Canadiens.

www.asc-csa.gc.ca