Génie de Conception

Aérospatiale Nouvelles
La turbosoufflante PW300 de Pratt & Whitney Canada marque son 20e anniversaire de service


11 octobre 2011
Par Rob Colman

LAS VEGAS, NEVADA – le 9 oct. 2011 – NBAA – Un pilier du segment des jets d’affaires de moyen tonnage – la turbosoufflante PW300 de Pratt & Whitney Canada (P&WC) – célèbre son 20e anniversaire cette année. Ce moteur est un leader de l’industrie avec 3 500 unités produites en neuf modèles ayant accumulé plus de 9 millions d’heures de vol. P&WC est une société de United Technologies Corp.

« La liste des cellulistes qui ont sélectionné le PW300 est impressionnante, déclare Mike Perodeau, vice-président, Marketing (aviation corporative et programmes militaires), P&WC. Cette liste comprend British Aerospace, Bombardier, Hawker Beechcraft, Gulfstream, Fairchild Dornier, Dassault, Cessna et The Spaceship Company (Virgin). Plus récemment, Dassault a sélectionné un moteur PW308C amélioré pour le Falcon 2000S, et Bombardier a choisi le moteur PW307B pour le Learjet 85. »

L’avion inaugural du moteur était le British Aerospace 125-1000 (renommé plus tard le Hawker 1000) qui a été repensé pour accommoder un allongement du fuselage de 2 pi 9 po et accroître le nombre de places à 15. Le premier vol propulsé par le moteur PW305 a eu lieu le 16 juin 1990, suivi par celui du Learjet 60 propulsé par le PW305A en juin 1991.

Advertisment

« Quand nous avons commencé son développement dans les années 1980, l’économie mondiale était sens dessus dessous, ajoute M. Perodeau. Pratt & Whitney Canada a fait des investissements majeurs pour mettre en marché son moteur le plus technologiquement avancé destiné au segment des jets d’affaires à moyen tonnage, pour lequel on prévoyait une croissance rapide au cours des années à venir, et cela a d’ailleurs été le cas. »

Au milieu des années 1980, la conception du PW300 s’est consolidée ; le moteur est devenu une turbosoufflante haute technologie produisant 5 266 livres de poussée au décollage et était en mesure d’engendrer de dérivés plus puissants – et, en fait, le moteur atteindrait ultimement 7 000 livres de poussée au décollage. C’est sur le PW300 que le système de régulation électronique numérique à pleine autorité du moteur (FADEC) a fait ses débuts sur des moteurs pour avions d’affaires, fournissant un rendement et une opérabilité optimaux, ainsi qu’une surveillance de l’état de fonctionnement et des diagnostics exhaustifs.

« Il est évident que les ingénieurs de P&WC du moment ont développé une plateforme technologie solide pour le PW300, poursuit M. Perodeau. Leur stratégie pour l’avenir était d’élaborer selon cette plateforme pour développer des modèles plus puissants du moteur qui continueraient d’évoluer en termes d’optimisation de la puissance et d’exploitation plus efficiente tout en réduisant la taille et le poids.

«Qu’un moteur conçu il y a 20 ans se retrouve en tête de sa catégorie pour ses performances environnementales confirme de manière incontestable la vision de ses ingénieurs d’origine. L’application de notre technologie de chambre de combustion TALONMC II sur le PW307A, qui est entré en service en 2007, a établi de nouvelles règles, lui permettant de satisfaire aux exigences d’émissions de la norme Zurich 5 tout en proposant un rendement exceptionnel et des coûts d’exploitation hors pair.

«Nous sommes impatients de voir les nombreux autres progrès que la famille PW300 fera au cours des 20 prochaines années », conclut M. Perodeau.

www.pwc.ca