Génie de Conception

Aérospatiale Nouvelles
La CSeries de Bombardier prend enfin son envol


19 septembre 2013
Par Eric Cloutier
C’est sous un ciel dégagé qu’un premier avion de la CSeries de Bombardier Aéronautique a effectué avec succès son vol inaugural, le 16 septembre en matinée, à partir de l’aéroport international Montréal-Mirabel. (Photo : Bombardier Aéronautique, cseries.com)

Ce que d’aucuns d’attendaient depuis plusieurs années est fait. C’est sous un ciel dégagé que Bombardier Aéronautique a vu, le 16 septembre en matinée à l’aéroport international Montréal-Mirabel, un premier avion de sa CSeries effectuer avec succès son vol inaugural.

Par Eric Cloutier

Advertisment

 

L’événement est survenu neuf mois après la date initialement prévue pour ce baptême de l’air.

 

Cet événement constituait une étape importante du programme de développement de cette gamme d’avions de ligne entièrement nouveaux et spécialement conçus pour le segment de marché des appareils de 100 à 149 places selon la compagnie. Le premier avion CSeries a été accueilli par plus de 3 000 employés de Bombardier, ainsi que des membres du conseil d’administration, clients, partenaires et fournisseurs, à son retour à l’usine de la Société à Mirabel (Québec), où la chaîne de montage final du programme d’avions CSeries est en cours de construction.

 

Pour ce vol historique du premier véhicule d’essais en vol (FTV1) CSeries, l’appareil utilisé était un biréacteur de ligne CS100 portant les marques d’immatriculation canadienne C-FBCS. Le capitaine Charles (Chuck) Ellis, pilote d’essais en chef, du Centre d’essais en vol de Bombardier, étaient aux commandes de l’appareil. Le commandant Ellis était respectivement assisté par le capitaine Andris (Andy) Litavniks au poste de copilote et Andreas Hartono à celui de responsable technique des essais en vol. L’avion a décollé de l’aéroport international Montréal-Mirabel vers 9 h 55 et est revenu vers 12 h 25.

 

«C’est un jour de grande fierté pour Bombardier et une véritable validation de la conception et du développement de l’avion CSeries, de même que de notre programme d’essais au sol exhaustif», a déclaré, pour sa part Rob Dewar, vice-président et directeur général, Programme CSeries, Bombardier Avions commerciaux. Après cinq années de préparatifs, le vol inaugural de l’avion CSeries est le point culminant de beaucoup de travail acharné et de dévouement de la part de nos employés, partenaires et fournisseurs du monde entier.»

 

«Au cours de son vol inaugural, le FTV1 CSeries a atteint une altitude de 12 500 pieds (3 810 mètres) et une vitesse aérodynamique de 230 nœuds (426 km/h). Les essais en vol comprenaient le déploiement et la rétraction des volets et du train d’atterrissage; des manœuvres en vol incluant un atterrissage simulé; et une première validation du système de pilotage. De plus, nous sommes enchantés des commentaires positifs de plusieurs de nos invités à propos de l’impressionnante et silencieuse performance de l’avion au décollage et à l’atterrissage», a ajouté M. Dewar.

 

Ce vol inaugural marquait le commencement du programme d’essais en vol des avions CSeries. Ce programme mènera à la première livraison à un client. Il s’agissait également, pour Pratt & Whitney, d’un premier vol pour son nouveau moteur Geared TurbofanMC PurePower dans le cadre d’un programme d’homologation d’un avion.

 

Le moteur PW1500G qui a obtenu une certification de Transports Canada en février dernier, «a jusqu’à présent complété 3000 heures de tests au sol et en vol», fait valoir Pratt & Whitney par voie de communiqué. Cette compagnie indique également que l’assemblage final de son moteur PW1500G sera effectué dans ses installations de Mirabel.

 

«Notre PW1500G améliorera l’efficacité énergétique du moteur de 16% et réduira les coûts d’opération d’essais moteurs de plus de 20%. Le moteur PurePower coupe de plus de 75% l’empreinte du bruit du moteur comparativement aux moteurs turboréacteurs existants», affirme Dave Brantner, président de Pratt & Whitney Moteurs commerciaux.

 

«La patience, le soin et la qualité qui ont caractérisé le programme de développement des avions CSeries ont brillé aujourd’hui (16 septembre), alors que nous célébrons cette réalisation marquante du premier avion monocouloir entièrement nouveau qui révolutionnera le marché des avions commerciaux de 100 à 149 places – avec ses caractéristiques économiques extraordinaires, son empreinte environnementale réduite et son expérience de pilotage exceptionnelle», a indiqué, de son côté, Mike Arcamone, président de Bombardier Avions commerciaux.

 

Un total de cinq véhicules d’essais en vol CS100, tous actuellement à divers stades d’assemblage, se joindront au programme d’essais en vol dans les prochains mois. Selon Marc Duchesne, des relations médias, Avions commerciaux chez Bombardier, ces tests se poursuivront au cours des 12 prochains mois.

 

La Presse canadienne rapporte, de son côté, que le budget actuel du programme de développement des avions CSeries de Bombardier aéronautique s’élève à approximativement 3,5 milliards $. Actuellement, près de 800 personnes ont été embauchées pour la conception du nouvel appareil. Au total toutefois, ce sont environ 3500 personnes qui pourraient être employées à Mirabel pour l’assemblage des avions.

 

Bombardier Aéronautique prévoit assembler entre 120 et 240 appareils annuellement avec des pièces en provenance de Belfast, en Irlande, et de la Chine. Toujours selon la Presse canadienne, Bombardier compte déjà des commandes fermes pour 177 avions CSeries de la part d’une dizaine de clients et ce nombre grimpe à 388 avions avec les options et les lettres d’intention. http://cseries.com