Génie de Conception

Développement durable Nouvelles
Initiative empreinte carbone – L’industrie québécoise de l’aluminium primaire fait reconnaître ses lingots à faible empreinte carbone


28 février 2012
Par Rob Colman

MONTRÉAL, le 27 févr. 2012 – L’Association de l’aluminium du Canada (AAC) a annoncé, dans le cadre du lancement de l’Initiative empreinte carbone, la participation de ses membres – Alcoa Canada, Aluminerie Alouette inc. et Rio Tinto Alcan – à ce programme.

Selon Jean Simard, président de l’AAC, « nous voulions être les premiers à participer à ce programme afin de confirmer les résultats des efforts et des investissements consentis par l’industrie au cours des 20 dernières années, conférant à notre aluminium la plus faible empreinte carbone de l’industrie ».

En effet, l’industrie de l’aluminium a réduit ses émissions de gaz à effet de serre (« GES ») de 21% en absolu durant la période de 1990 à 2009, alors qu’elle doublait sa production. Le secteur a apporté une des plus grandes contributions à la réduction de GES au Canada, tant par ses investissements majeurs en modernisation, que par l’amélioration du contrôle des procédés, dépassant ainsi, et avant terme, les objectifs de Kyoto et de Copenhague.

Advertisment

Toujours selon le porte-parole de l’AAC, cette reconnaissance devrait contribuer à l’avenir à inciter des entreprises de fabrication à s’installer au Québec pour accéder à de l’aluminium à faible empreinte carbone, réduisant d’autant l’empreinte de leur produit. « Du même coup, selon Jean Simard, nous espérons aussi amener nos grands fabricants d’équipements de transport à intégrer l’aluminium du Québec dans leur production. »

L’Association de l’aluminium du Canada regroupe les trois grands producteurs d’aluminium canadiens. Ces entreprises exploitent dix (10) alumineries au Canada, dont 9 au Québec, et emploient plus de 10,000 personnes.