Génie de Conception

Nouvelles Nouvelles générales
Green Cross Biotherapeutics construit une usine de fractionnement plasmatique


5 juin 2015
Par Eric Cloutier
De gauche à droite : B.G. Rhee, président de Green Cross Holdings, Mario Albert, président-directeur général d’Investissement Québec, Young Ho Kim, pdg de Green Cross Biotherapeutics, et Il-Sup Huh, président du conseil d’administration et pdg de Green Cross, lors de la signature de l’entente de partenariat financier pour la construction de la première usine de fractionnement plasmatique en Amérique du Nord, le 3 avril 2015. (Photo : site Web d’Investissement Québec, www.investquebec.com)

Green Cross Biotherapeutics, une filiale de la société sud-coréenne Green Cross Corporation, a amorcé, le 1er juin à Montréal, la construction d’une usine de fractionnement plasmatique – la première en Amérique – évaluée à 315 millions $ et qui permettra la création de 200 emplois spécialisés.

 

Établie au Québec depuis 2014, l’entreprise compte déjà onze employés à son siège social montréalais a obtenu une aide financière totalisant 25 millions de dollars et  accordée part Investissement Québec. Ce soutien comprend une subvention de 8 millions $ et un prêt de 17 millions $.

Advertisment

Le ministre de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations, Jacques Daoust, et son collègue Jean-Marc Fournier, ministre responsable des Affaires intergouvernementales canadiennes et de la Francophonie canadienne, ministre responsable de l’Accès à l’information et de la Réforme des institutions démocratiques, leader parlementaire du gouvernement et député de Saint-Laurent, ont pris part à la pelletée de terre symbolique annonçant le début des travaux.

«C’est avec fierté que nous accueillons au Québec le premier projet d’usine de l’entreprise en Amérique. Cela démontre, une fois de plus, que le Québec offre un environnement d’affaires des plus avantageux aux entreprises internationales qui souhaitent réaliser ici des projets d’investissement structurants, notamment dans l’industrie des sciences de la vie», a déclaré Jacques Daoust.

«C’est avec enthousiasme que je participe au lancement des travaux de cette usine, qui créera de la richesse et des emplois de grande qualité dans la région métropolitaine. C’est grâce à des projets comme celui-ci que nous pouvons assurer la vitalité de notre économie», a renchéri, pour sa part, Jean-Marc Fournier.

L’implantation de cette usine à Montréal contribuera à la croissance d’un créneau en expansion au Québec, soit celui des produits biologiques et, plus précisément, celui des produits dérivés du plasma.

«Grâce à ce projet d’envergure, nous pourrons développer une expertise nouvelle dans un créneau prometteur, en plus d’assurer l’approvisionnement au Québec de certains produits dérivés du plasma. Voilà donc un projet emballant pour notre industrie et pour la métropole, qui bénéficiera d’ailleurs de retombées économiques considérables», a conclu le ministre Daoust.

La société Green Cross Corporation possède 15 filiales spécialisées dans le domaine pharmaceutique, ainsi que dans les secteurs de la biotechnologie et des produits de santé naturels. L’entente a été signée le 3 avril dans les bureaux d’Investissement Québec en présence de Il-Sup Huh, président du conseil d’administration et président- directeur général de Green Cross, de B.G. Rhee, président de Green Cross Holdings, de Young Ho Kim, président-directeur général de Green Cross Biotherapeutics, la nouvelle filiale québécoise, et de Mario Albert, président-directeur général d’Investissement Québec. www.greencross.com, www.investquebec.com