Génie de Conception

Énergie Nouvelles
Focus Metals et l’Institut de recherche d’Hydro-Québec signent une entente portant sur une technologie de purification du graphite


22 mai 2012
Par Rob Colman

MONTRÉAL, le 7 mai – Focus Metals Inc. et l’Institut de recherche d’Hydro-Québec (IREQ), de renommée internationale, ont annoncé la signature d’un contrat de licence qui permettra à Focus Metals de mettre sur pied une usine de purification du graphite et une usine de production d’anodes en graphite pour batteries au lithium-ion.

Une nouvelle installation de Focus Metals transformera le graphite extrait du gisement à haute teneur de Focus Metals au lac Knife (Québec) en un matériau utilisable dans les batteries.

Ce contrat de licence comporte deux volets. Le premier porte sur la mise au point par Focus Metals d’un procédé de purification qui transformera le graphite traité du lac Knife en un produit à 99,95 % de carbone pour utilisation dans les batteries au lithium. Le traitement comprend des étapes de mise en forme sphérique et de purification thermique et chimique. Le deuxième volet porte sur la production d’anodes pour batteries au lithium-ion.

Advertisment

L’IREQ offrira un soutien technique et apportera sa collaboration à de futures améliorations relatives aux matériaux et aux procédés.

Le président et chef de la direction de Focus Metals, Gary Economo, affirme que les nouvelles installations de purification et de production seront construites au Québec et seront détenues et exploitées par Focus Metals. La nouvelle usine de purification sera conçue, sous réserve d’une analyse économique concluante, pour une production de pointe, dès 2015, de 15 000 tonnes de graphite en particules sphériques pour batteries ; quant à l’usine d’anodes, elle pourra produire jusqu’à 5 000 tonnes d’anodes. Le coût exact de ces installations et les besoins en financement restent à déterminer.

En contrepartie de la licence, du soutien technologique et des futures améliorations du procédé, l’IREQ recevra des droits, versés en espèces sur une période de trois ans, représentant moins de 10 % du fonds de roulement actuel, ainsi que des redevances indexées sur les ventes futures.

« Cette entente représente une étape décisive dans notre passage du prédéveloppement à la production pour notre gisement de graphite technologique du lac Knife, affirme M. Economo. En outre, ce mariage entre deux éléments québécois, le gisement exceptionnel de graphite de Focus Metals et le chef de file mondial des technologies de traitement – en particulier pour la production d’anodes pour batteries – permettra à Focus Metals de se tailler une place de choix à titre de fournisseur de qualité dans l’industrie en pleine croissance des batteries au lithium. »

« En particulier, cette entente vient appuyer notre objectif de devenir le producteur de graphite technologique au prix le plus compétitif de la planète, ajoute M. Economo. Ce contrat de licence de technologie entièrement québécois conclu avec un chef de file mondial en développement d’anodes de graphite et en brevetage est de très bon augure pour nos actionnaires. »

M. Economo indique que le procédé de production de graphite pour batteries sera intégré à l’évaluation économique préliminaire du projet du lac Knife, qui doit être déposée en juin 2012.

Focus Metals est le propriétaire exclusif du gisement du lac Knife, qui renferme 4,9 millions de tonnes de ressources mesurées et indiquées titrant 16 % de carbone sous forme de graphite (Cgr) et 3,0 millions de tonnes de ressources présumées titrant 16 % de Cgr (voir le rapport technique d’estimation des ressources minérales conforme au NI 43-101 déposé sur SEDAR), et dont la majeure partie est destinée à des applications technologiques.

L’IREQ est reconnu mondialement comme un chef de file technologique dans le domaine des énergies renouvelables.

« Nous sommes confiants que le graphite à haute teneur du gisement du lac Knife, associé à nos technologies de purification et de mise en forme du graphite, donnera un produit de qualité pour les batteries au lithium-ion », affirme Karim Zaghib, directeur – Conversion et stockage d’énergie à l’IREQ.

www.focusmetals.ca