Génie de Conception

Automatisation Nouvelles
Festo acquiert Lab-Volt de Québec et inaugure ses nouveaux locaux à Montréal


22 septembre 2014
Par Eric Cloutier
Thomas Lichtenberger, président de Festo Canada, Alan DeSouza, maire de l’arrondissement Saint-Laurent à Montréal, et Patrice Charlebois, directeur général pour l’Est du Canada. (Photo : Eric Cloutier)

Festo, le manufacturier de l’automatisation allemand, a tenu, le 16 septembre, une journée portes ouvertes pour marquer l’ouverture de ses nouveaux bureaux de l’Est du Canada dans l’arrondissement Saint-Laurent, à Montréal, et, du même coup, l’acquisition de Lab-Volt, une entreprise basée à Québec, qui, depuis le 20 juin officiellement, fait partie de sa division Festo Didactic et qui se spécialise dans le domaine de la production de matériel pédagogique en technologie.

«Nous voulons marquer l’année 2014 de façon très spéciale parce que nous avons renouvelé notre engagement vis-à-vis le Québec en augmentant notre offre dans le domaine de la formation. Du coup, nous créons un stage pour un finissant Québécois à notre célèbre laboratoire de R et D à Esslingen, dans le länder de Bade-Wurtemberg, au sud de l’Allemagne, a déclaré Thomas Lichtenberger, président de Festo Canada.

 

Advertisment

Festo Canada mettra ainsi en place ce stage au cours de l’année 2015. L’étudiant choisi devra être inscrit dans un programme d’étude professionnel, collégial ou universitaire lié à l’automatisation. Plus de détails sur ce stage seront dévoilés ultérieurement.

 

Ce laboratoire de R et D a entre autres mis en place le Réseau d’apprentissage bionique qui s’inspire des principes que l’on retrouve dans la nature pour créer des applications techniques et industrielles. Festo puise son inspiration dans les merveilles de la nature et a ainsi entrepris de reproduire les mouvements les plus complexes de cette nature, tels que le saut et le vol notamment, en créant des animaux virtuels comme un kangourou artificiel ou un goéland bionique.

 

«Ces chefs d’œuvre de la technologie, explique Thomas Lichtenberger, permettent de perfectionner l’efficacité énergétique ou l’aérodynamisme des processus d’automatisation destinés à nos 300 000 clients dans le monde.»

 

«Festo est encore très présente au Québec. Nous sommes 18 employés, dont 16 à Montréal et deux à notre bureau satellite de Québec. Nous ne sommes plus seulement une entreprise fabriquant des pièces et des composantes pour des machines d’automatisation et un simple fournisseur de produits. Festo offre également son expertise à des fabricants d’équipements d’origine (OEM) en tant que partenaire d’affaires pour offrir des solutions financières ou, à 90% du temps, des solutions d’ingénierie aux fabricants d’équipements d’origine», a confié Patrice Charlebois, directeur général pour l’Est du Canada, en entrevue à PIQ.

 

Festo a enregistré un chiffre d’affaires de 3,35 milliards $ canadiens en 2013 et emploie plus de 17 000 personnes dans 250 endroits à travers le monde. Au Canada, Festo emploie 200 personnes situées à Montréal, Québec et Mississauga.

 

Quant à la filiale Festo Didactic, elle se spécialise dans le matériel technico-pédagogique et offre à l’industrie manufacturière ainsi qu’aux écoles, collèges et universités des solutions clé-en-main de formation en automatisation. 

 

«Il faut commencer tôt, dès l’école secondaire, à intéresser les jeunes aux techniques de l’automatisation et de la fabrication. La filière manufacturière offre des métiers de haute technologie passionnants et, en plus, cela a un effet démultiplicateur sur l’économie», affirme Thomas Lichtenberger. 

 

«Avec 100 nouveaux produits par an, une part de 7% du chiffre d’affaires consacrée à la R-D et 2900 brevets déposés, Festo entend mettre toute sa force de frappe en innovation au service de la compétitivité du client», souligne, pour sa part, Patrice Charlebois.

 

De son côté, Lab-Volt, la nouvelle filiale de Festo Didactic, fera l’objet d’un reportage exclusif dans le le numéro de novembre-décembre 2014 de PIQ.