Génie de Conception

Nouvelles Nouvelles générales
Entente entre le CRIQ et Festo pour implanter l’industrie 4.0 au Québec


26 juillet 2016
Par Eric Cloutier
Sur la photo durant la cérémonie de signature officielle de l’entente, on aperçoit, à l’avant, Roger Hallett, président-directeur général de Festo Canada (à gauche) et Denis Hardy, président-directeur général du Centre de recherche industrielle du Québec (CRIQ). À l’arrière, on voit Philippe Couillard, premier ministre du Québec, et Dominique Anglade, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique.

Le Centre de recherche industrielle du Québec (CRIQ) et Festo, fournisseur international de technologies d’automatisation industrielle et de programmes de formation, ont annoncé, le 15 juillet, la conclusion une entente dont l’objectif consiste à accélérer l’implantation des principes de l’industrie 4.0 et de l’usine intelligente dans le secteur manufacturier québécois.

 

Cette annonce a eu lieu dans le cadre de la mission économique en Allemagne organisée par le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MESI) à Munich, en Allemagne,

Advertisment

«L’usine intelligente, au cœur même du concept d’industrie 4.0, se caractérise par la communication continue entre les différents outils et postes de travail des chaînes de production et d’approvisionnement», peut-on lire dans un communiqué émis conjointement par les deux organisations.

«En vertu de cette entente, le CRIQ a maintenant accès à de nouvelles ressources spécialisées et à quelque 30 000 technologies d’automatisation d’avant-garde ayant fait leurs preuves dans plus de 175 pays. L’équipe de Festo collaborera donc activement avec une équipe de recherche du CRIQ spécialisée en robotisation, en intelligence artificielle, en télématique, en commandes numériques, en organisation de systèmes de production et en gestion de grandes bases de données (Big Data)», écrivent-elles encore.

Festo et le CRIQ soulignent qu’une fois bien lancée et arrivée à maturité, leur collaboration verra naître des vitrines technologiques en usine. Selon elles, d’autres entreprises québécoises pourront s’inspirer de ces vitrines.

«Ce partenariat est un engagement clair du CRIQ envers le virage numérique de nos usines québécoises et témoigne de l’importance que nous accordons à la modernisation du secteur industriel dans nos activités de recherche», a déclaré Denis Hardy, président-directeur général du CRIQ.

«Festo est heureux d’avoir conclu cette collaboration avec le Centre de recherche industrielle du Québec. Dans un contexte en mouvance, notre partenariat assurera la compétitivité du secteur manufacturier québécois grâce à l’adoption des principes de l’Industrie 4.0», a ajouté, de son côté, Roger Hallett, président-directeur général de Festo Canada.

www.criq.qc.ca, www.festo.com