L’énergie vue du ciel

Pierre Deschamps
Juillet 02, 2019
Écrit par Pierre Deschamps
En 1976, Aldo Bonassoli, un réparateur de télévision, et Alain de Villegas, un ingénieur, signent un contrat avec Elf Aquitaine, une société d’extraction de pétrole alors dans le giron de l’État français. Les deux hommes ont réussi à convaincre la société française qu’il était possible de détecter des gisements de pétrole à l’aide d’un simple appareil embarqué à bord d’un avion. Fini donc les forages coûteux et aléatoires. Au cours des trois années suivantes, des tests menés à peu de distance des côtes françaises et en Afrique feront chou blanc. En 1979, l’escroquerie est mise à jour. Ce qui clôt ce qui sera dorénavant connu sous le nom de « Affaire des avions renifleurs ». 

 

Nous sommes aujourd’hui bien loin de la naïveté de ceux qui ont cru aux « possibilités » inédites d’un tel appareil. Le bricolage a en effet laissé place à une ère de haute technologie caractérisée par des satellites hautement sophistiqués qui, placés en orbite autour du globe, fournissent quantité d’informations sur ce qui se passe sur notre plancher des vaches. En témoigne un récent partenariat entre Kayrros, un spécialiste européen de l'analyse de données pour le secteur de l'énergie, et l’américain Planet, l’opérateur de la plus importante flotte de satellites commerciaux, recueillant quotidiennement des images haute résolution du monde entier.

En vertu de l’accord passé entre les deux sociétés, Kayrros utilisera les données de Planet pour assurer la surveillance des installations des acteurs du marché de l'énergie et ainsi apporter plus de transparence à leurs marchés. Avec près de 150 collaborateurs de plus de quinze nationalités travaillant au siège parisien et dans les bureaux de Houston, Londres, New-York et Singapour, Kayrros offre des données exploitables en temps quasi réel pour aider à une meilleure prise de décision.

La start-up utilisera également les outils de Planet pour se positionner comme un fournisseur de premier plan dans le domaine de la cartographie 3D sur mesure par satellite. Cette cartographie fournira une vue instantanée dimensionnelle et rendra compte de l'évolution des volumes de matières premières ou des changements structurels, permettant ainsi aux clients de suivre de près leurs biens matériels et de mesurer les volumes avec une précision et une rapidité inédites. 

« Chez Kayrros, nous avons réuni le plus grand groupe d'experts en imagerie satellite d'Europe et sommes en mesure d'offrir à nos clients du secteur de l'énergie un niveau de précision sans précédent, inconcevable il y a encore quelques années, a déclaré récemment Antoine Rostand, président-fondateur de Kayrros. Ce partenariat avec Planet, qui repose sur l'accès à leur imagerie Stereo SkySat, nous permet de construire un nouveau modèle de cartographie 3D, à ce jour unique sur le marché. » 

Comme le soulignait le président-fondateur de Kayrros dans une récente interview donnée au quotidien français Le Figaro : « Grâce à l’analyse automatique de plusieurs types d’images satellitaires, nous sommes capables de déterminer le niveau de la production de pétrole dans le monde à un instant donné, l’état des stocks, l’activité dans les raffineries et d’avoir une idée des quantités en transit en suivant les tankers dans les ports […] ces données nous permettent de dire deux semaines à l’avance si les cours du pétrole sont sur une tendance à la hausse ou à la baisse. La valeur de cette information est évidente pour les grands acteurs financiers et les grands groupes de l’énergie, ce qui fait que nous avons déjà décroché plus de 60 clients dans le monde ».

Comme le mentionne l’article : « Pour être capable de connaître le nombre de barils de pétrole sortis de terre par jour, [Kayrros] suit notamment toute la production américaine. Des algorithmes d’intelligence artificielle analysent ainsi l’activité de 30 000 à 40 000 puits de pétrole ! En combinant plusieurs canaux d’observation, visuels, radars ou infrarouge, les experts sont capables de déterminer si un puits d’un champ de gaz ou pétrole de schiste est en phase de forage, en train de faire de la fracturation hydraulique ou en cours de production. L’état des stocks de pétrole peut également être connu de manière automatique en déterminant la hauteur des toits flottants qui recouvrent les immenses cuves cylindriques dans les ports ou près des raffineries ».

Et Kayrros ne se compte pas s’arrêter de sitôt puisque, comme l’affirme Antoine Rostand, « après avoir commencé par le secteur pétrolier, nous étendons nos analyses à tout ce qui est physique, tout ce qui est mesurable dans le secteur de l’énergie, c’est une véritable numérisation du monde réel ». 
https://www.kayrros.com

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Les plus populaires

Événements récents

No events

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience sur notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Pour en savoir plus, lisez notre politique de confidentialité.