Possible expansion de la production de Greenfield Global à Varennes

GC Staff
Août 17, 2017
Écrit par GC Staff
Greenfield Global (auparavant GreenField Specialty Alcohols) le plus important producteur d'éthanol au Canada et un chef de file mondial en alcools purs de spécialité, a amorcé une étude de faisabilité pour accroître de manière significative la production de biocarburants durables à sa bioraffinerie de Varennes, au Québec.

Première usine d'éthanol établie au Québec, la distillerie de Varennes est un modèle pour la gestion de ses eaux usées et son efficacité énergétique. L'usine produit déjà de l'éthanol ayant une empreinte de carbone parmi les plus basses en Amérique du Nord et est en voie de devenir partie intégrante d'un complexe de bioraffinerie de pointe.

L'expansion potentielle pourrait augmenter la capacité de production de 70 % (de 170 mla à 300 mla). L'étude de faisabilité inclura également l'adaptation de technologies émergentes en production de biocarburants utilisant des matières premières et des procédés non traditionnels, dont l'éthanol cellulosique, le diesel et le gaz naturel renouvelables.

Ce processus d'évaluation comprendra un examen approfondi des matières premières ainsi que des technologies potentiellement utilisables. Comme ce fut toujours le cas, Greenfield se concentrera sur la création d'emplois, l'environnement local et les bénéfices économiques, l'agriculture, et la promotion de la recherche qui développera la prochaine génération de sa plateforme de biocarburants.

Cette étude se déroule alors que les gouvernements tentent de réduire les effets environnementaux néfastes dus aux émissions de gaz à effet de serre (GES). Le gouvernement du Canada a entrepris une consultation sur les normes nationales de carburants propres avec, comme objectif, de réduire de 30 mégatonnes les émissions de GES, d'ici 2030.

Et, dans le cadre de sa Politique énergétique 2030, le plan d'action 2017-2020 du Québec prévoit l'adoption d'une réglementation comportant des exigences volumétriques sur les contenus renouvelables de 5 % pour l'essence, de 2 % pour le diesel et 5 % pour le gaz naturel renouvelable, une première pour la province.

Le président et DG de Greenfield Global, Howard Field (au premier plan sur la photo) a indiqué que : « Greenfield comprend très bien que si le Canada veut remplir rencontrer ses engagements dans le cadre des accords de Paris, il est nécessaire de produire des biocarburants à faible émissions de carbone et de l'énergie renouvelable.

Nous nous engageons à contribuer à la réalisation d'une économie à faible émissions de carbone, tant par les procédés utilisés pour la fabrication de notre éthanol que par les biocarburants eux-mêmes. L'augmentation de notre production de biocarburants à Varennes apporterait une contribution importante à l'atteinte des engagements du Canada quant à la réduction de ses émissions de GES et cadrerait parfaitement avec les objectifs de la Politique énergétique 2030 et le Plan d'action 2013-2020 sur les changements climatiques du Québec ».

Ce processus d'évaluation comprendra un examen approfondi des matières premières ainsi que des technologies potentiellement utilisables. Comme ce fut toujours le cas, Greenfield se concentrera sur la création d'emplois, l'environnement local et les bénéfices économiques, l'agriculture, et la promotion de la recherche qui développera la prochaine génération de sa plateforme de biocarburants.

http://www.greenfield.com

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Les plus populaires

Événements récents

No events