Génie de Conception

En Vedette Fabrication additive
Des pistons en 3D

Des performances améliorées pour une Porsche 911 GT2 RS.


8 août 2020
Par GC Staff

MAHLE, un fournisseur allemand de l’industrie automobile, a produit pour la première fois des pistons en aluminium haute performance en utilisant l’impression 3D. C’est dans le cadre d’une coopération avec le constructeur de voitures de sport Porsche et la société de construction mécanique Trumpf, que MAHLE a produit ces pistons qui ont été testés avec succès sur le banc d’essai moteur de la voiture de sport 911 GT2 RS de Porsche.

Alors que les pistons forgés standard ont atteint les limites de leur potentiel de performances, les pistons MAHLE produits par l’imprimante 3D augmentent les performances du moteur de la Porsche 911 GT2 RS, tout en la rendant plus efficace.

Le nouveau processus présente la possibilité de mettre en œuvre une conception dite bionique. Dans cette approche, qui imite les structures naturelles telles que le squelette humain, la matière n’est ajoutée que dans les zones chargées, la structure du piston étant adaptée à la charge. Ce qui permet d’économiser de la matière et d’avoir le potentiel de rendre le piston imprimé en 3D jusqu’à 20 % plus léger que son homologue de fabrication habituelle et ce, tout en augmentant la rigidité.

Advertisment

De plus, les développeurs de MAHLE ont introduit une galerie de refroidissement qui réduit la charge thermique au niveau de la zone dite supérieure, une partie particulièrement sollicitée du piston, optimisant ainsi la combustion et ouvrant la voie à des régimes moteur maximum plus élevés.

Le nouveau processus de production est basé sur un alliage d’aluminium spécial développé par MAHLE. Atomisé en une poudre fine puis imprimé dans un processus connu sous le nom de fusion laser de métal (LMF), cet alliage est soumis à un faisceau laser qui fait fondre la poudre à l’épaisseur de couche souhaitée, suivi de l’application d’une nouvelle couche sur le dessus, construisant ainsi le piston une couche à la fois. En utilisant cette méthode, le spécialiste de l’impression 3D Trumpf ont produit des ébauches de piston composées d’environ 1 200 couches en environ 12 heures.

L’ébauche de piston est ensuite finie, mesurée et testée chez MAHLE et doit répondre aux mêmes normes strictes qu’une pièce de fabrication conventionnelle. Une attention particulière est portée à la zone centrale du piston – connue sous le nom de jupe – et au point de connexion avec la bielle – l’alésage de l’axe. Ces zones sont soumises à des tests de pulsation et d’arrachement de jupe; Les ingénieurs de MAHLE peuvent ainsi simuler les charges qui se produiront lors de l’exploitation future.

En plus de couper des pistons ouverts pour l’analyse, le partenaire du projet Zeiss a effectué de nombreux tests non destructifs en utilisant des procédures telles que la tomodensitométrie, la numérisation 3D et la microscopie. Les résultats montrent que le piston imprimé atteint le même standard de qualité élevé qu’un piston de production fabriqué de manière conventionnelle. 

Pour ce qui est des essais pratiques, six pistons ont été installés dans le moteur de la Porsche 911 GT2 RS et l’unité d’entraînement a réussi 200 heures d’essais d’endurance dans les conditions les plus difficiles sur le banc d’essai. Cela représentait environ 6000 kilomètres à une vitesse moyenne de 250 km / h, y compris les arrêts de ravitaillement, et environ 135 heures à pleine charge. L’essai comprenait également 25 heures de charge motrice, c’est-à-dire le mode de dépassement simulé d’un véhicule.
www.mahle.com


Imprimer cette page

À propos



Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*