Génie de Conception

Produits CAO/FAO/IAO
Creaform… et le film prend forme (voir la vidéo ci-contre)


7 mars 2010
Par Administrateur-SQ

Sujets

Creaform a produit un film d’animation mettant en vedette un modèle de numérisation 3D pleine grandeur de l’Inukshuk qui a servi d’inspiration à la créatrice du logo pour les Jeux olympiques d’hiver de 2010 à Vancouver.

La fièvre olympique qui brûlait d’un océan à l’autre et à l’autre a
atteint sévèrement le personnel de Creaform (!) En décembre dernier,
une équipe de numérisation a fait le voyage jusqu’à Vancouver et a
rendu visite à l’Inukshuk installé sur une plage d’English Bay, près de
Stanley Park. Ils ont numérisé toute la statue de pierre, qui fait 6
mètres de haut, à l’aide de 2 VIUscan, le scanneur laser Handyscan 3D
qui numérise la géométrie et la texture.

Jérôme Baillargeon, un des deux membres de l’équipe de numérisation,
était impressionné : « Lorsque je me suis trouvé à quelques centimètres
de ce symbole, j’ai réalisé toute sa signification : c’est en l’honneur
des valeurs d’autrefois, bien différentes de celles d’aujourd’hui, que
l’on érigeait de telles œuvres. »

Advertisment

Une fois la numérisation complétée, des artistes du 3D ont travaillé
avec le modèle de numérisation 3D pour le placer dans son contexte. «
Je voulais montrer les origines du symbole en mettant l’accent sur
l’hiver et la vie des autochtones, » dit Louis-Philippe Gendron, le
directeur artistique du projet. « Je voulais mettre de l’avant
l’importance des forêts au Canada, les arbres énormes, l’importance de
la nature et sa position centrale dans les cultures autochtones. »
Selon Maxime Davignon, le gestionnaire du projet, « Les étapes
principales du projet étaient de numériser la statue en 3D, d’en
retravailler la topologie pour pouvoir l’animer, et finalement de créer
un court film d’animation qui expliquerait l’origine de l’emblème. »

La numérisation de l’Inukshuk a été rendue facile par la polyvalence et
la portabilité du numériseur laser Handyscan 3D utilisé, même si
l’équipe a dû mobiliser une plate-forme élévatrice pour en atteindre
les parties les plus hautes. Le temps glacial sur la English Bay a
également été tout un défi pour l’équipe de numérisation. L’équipe de
Creaform a de l’expérience en création d’animations multimédia
comprenant des modèles de numérisation 3D, alors la retouche de la
topologie et l’animation de l’Inukshuk était une façon amusante de
garder la main.

L’équipe a eu l’idée de ce projet en lisant un article sur le site
Internet de la CBC à propos de la gagnante du concours de création du
logo de Vancouver 2010.