Génie de Conception

Aérospatiale Nouvelles
Coupes de 7000 emplois d’ici 2017 chez Bombardier qui ira en sous-traitance


23 février 2016
Par Eric Cloutier

La suppression de 7000 emplois annoncée par Bombardier, le 17 février, et qui entreront graduellement en vigueur d’ici la fin de 2017 à travers les différentes installations de la multinationale sur l’ensemble de la planète, font entrevoir une hausse à venir des contrats de sous-traitance.

 

Au Québec seulement, ce sont 2400 au Québec qui disparaîtront selon ce qu’a indiqué Alain Bellemare, président de Bombardier, lors d’une conférence tenue à Montréal et au cours de laquelle il a également annoncé la conclusion d’un nouveau partenariat avec Air Canada pour l’annonce d’une commande de 45 avions C Series par ce transporteur (voir autre texte)

Advertisment

Les suppressions d’emplois visent surtout à réduire les coûts de production interne de Bombardier.

«Effectivement, il y aura plus de sous-traitance à développer au cours des deux prochaines années, en aéronautique surtout », a indiqué le principal porte-parole de Bombardier, John-Paul Macdonald.

«Les composantes d’avions qui sont moins complexes et qu’on pourrait fabriquer à moindre coût, on va les envoyer ailleurs. Certaines productions de composantes [au Canada] pourraient être transférées à nos usines du Maroc et du Mexique, mais aussi aller vers des tierces parties [sous-traitants]», a-t-il ajouté.

Des 7000 suppressions d’emplois annoncées pour cette année et l’an prochain, au moins 2830 sont prévues au Canada, dont 2400 au Québec et 430 en Ontario. Au Québec, les usines et bureaux de la division aéronautique, à Saint-Laurent et à Dorval, seront les plus touchés, avec 2300 emplois supprimés d’ici la fin de 2017.

Par contre, Bombardier embauchera au moins 300 personnes d’ici deux à trois ans pour son programme CSeries à Mirabel.

www.bombardier.com