Génie de Conception

Nouvelles Nouvelles générales
Canadiens et Américains joignent leurs forces industrielles


4 juin 2010
Par Dan Comand

Quatre importantes associations ainsi qu’un regroupement d’indépendants de la fabrication d’outils et de machinerie ont décidé d’unir leurs forces pour rendre leur secteur d’activité plus fort et viable. Ensemble, la National Tooling and Machining Association (NTMA), la Canadian Tooling and Machining Association (CTMA), la American Mold Builders Association (AMBA), la Precision Metalforming Association (PMA) et le regroupement d’indépendants fabricant des outils, et des moules ont formé la North American Automotive Tooling Coalition (Coalition nord-américaine de l’outillage de l’automobile).

Cette coalition est conçue pour rassembler l’industrie et se veut maintenant la courroie de transmission porteuse du message du secteur : « nous sommes le secteur critique de l’industrie de l’automobile tant au Canada qu’aux États-Unis », dit le communiqué de la nouvelle coalition.

Selon cette dernière, bien des représentations ont été faites depuis quelques mois auprès des dirigeants gouvernementaux des États-Unis et du Canada pour les prévenir de l’importance de ne pas oublier les fabricants d’outillage et de moules qui sont indispensables à l’industrie de l’automobile en Amérique du Nord, et dont la viabilité est menacée.

Advertisment

D’ailleurs, ce sont ces autorités gouvernementales qui ont suggéré à l’industrie de rassembler les secteurs de l’outillage, des gabarits, des moules et de la machinerie pour affronter les défis de l’avenir.

On dit que cette coalition a pour but d’assurer la rentabilité de l’industrie de l’outillage qui fabrique, avant tout, les composantes originales qui entrent dans la fabrication des automobiles. Mais elle est également un fournisseur indispensable à plusieurs autres secteurs comme le militaire, le médical et bien d’autres.

« La coalition focalisera sur la défense des entreprises du secteur, des emplois rattachés et visera à créer des nouvelles occasions pour relancer l’économie du secteur. Rassembleuse, elle verra à l’harmonie des différents groupes qu’elle chapeaute. Et dans l’immédiat, sa préoccupation est tournée vers les rumeurs de faillite des constructeurs et l’intérêt de ses membres dans tout ce manège…»