Génie de Conception

Aérospatiale Nouvelles
BRP contribuera aux programmes canadiens d’exploration de la lune et de la planète Mars


12 avril 2011
Par Rob Colman

BRP, en collaboration avec le Centre de technologies avancées BRP-Université de Sherbrooke (CTA), va concevoir les châssis et les systèmes de locomotion d’un rover léger d’exploration lunaire et un rover scientifique et d’exploration de Mars.

BRP a remporté des contrats d’une valeur de 5,6 millions de dollars de MacDonald Dettwiler and Associated Ltd. (MDA) qui elle, avait reçu deux contrats de l’Agence spatiale canadienne (ASC) pour la conception, le développement, la construction et les tests des véhicules spatiaux avancés dans le cadre du programme de Mobilité de surface pour l’exploration de l’ASC.

Les prototypes terrestres de ces rovers seront conçus à partir d’alliages avancés d’aluminium et dotés d’un système de propulsion électrique alimenté par des piles, et par l’énergie solaire, dans le cas du rover martien. Ils pourront aussi intégrer des piles à combustion à l’hydrogène. Les prototypes de rovers viseront une amélioration de l’ordre de 5 à 10 en comparaison des performances des véhicules d’exploration lunaire et martienne existants en matière de vitesse, d’autonomie et de taille.

Advertisment

« Les véhicules auront pour mission de parcourir des surfaces planétaires encore plus rudes, plus difficiles et plus éloignées qu’aucune autre auparavant, d’expliquer Dr Christian Sallaberger, vice-président et directeur de l’exploration spatiale chez MDA. Le rôle que le Canada doit jouer exige le nec plus ultra de ce qui existe dans notre pays. La position de chef de file mondial de BRP dans le domaine des véhicules terrestres hors route en fait donc tout naturellement un partenaire idéal pour MDA dans ces projets. Nous sommes ravis de les accueillir dans notre équipe en croissance au Canada et nous sommes réellement heureux de la synergie qui existe entre les avancées technologiques terrestres et spatiales au Canada. »
 
« BRP est fière de participer au programme spatial canadien, a expliqué José Boisjoli, président et chef de la direction. Même si ce type de R&D ne fait pas partie de nos activités régulières, nous avons les ressources, grâce au CTA, pour profiter de cette opportunité. Les employés des trois installations en R&D de BRP, situées au Canada et en Autriche, travaillent de concert pour explorer l’inexploré et pour défier les paradigmes existants : c’est notre ADN. Nous sommes impatients de joindre nos connaissances à celles de MDA et de l’ASC pour faire avancer le rôle du Canada dans l’exploration spatiale. Un tel projet ne peut qu’élargir encore plus nos connaissances et accélérer le développement de nos technologies éco-performantes qui pourraient bien, à terme, se retrouver dans nos produits déjà existants. »

Trois véhicules de base seront conçus et construits au CTA, un partenariat public-privé entre BRP et l’Université de Sherbrooke, avant qu’ils ne soient livrés à MDA pour qu’on y intègre toute une gamme de capteurs intelligents et de charges utiles. « L’équipe du CTA sait faire preuve de créativité et sortir des sentiers battus, affirme Mihai Rasidescu, président et directeur général du CTA. Nous sommes en train de développer des systèmes qui pourraient devoir fonctionner dans les endroits les plus éloignés et hostiles, où les écarts de températures sont extrêmes, la gravité réduite et bien entendu, où la possibilité de réparer un système de locomotion une fois en marche est inexistante. Ça, c’est définitivement sortir des sentiers battus ! »

www.brp.com