Génie de Conception

Aérospatiale Nouvelles
Avec le lancement de Systèmes FlyScan, INO essaime sa 31e entreprise


3 février 2017
Par GC Staff

En janvier, INO, le important centre d’expertise en optique/photonique à vocation industrielle au Canada, a annoncé l’essaimage de Les Systèmes FlyScan Inc. Fondée par M. Éric Bergeron, cette entreprise de Québec proposera des services de détection à distance pour repérer les fuites de pétrole dans les pipelines souterrains.

Advertisment

Comme l’explique l’entreprise, les systèmes de détection actuels ne sont pas suffisamment sensibles pour détecter rapidement de petites fuites. De plus, la vaste majorité des pipelines sont enfouis sous terre, ce qui rend la tâche encore plus complexe. Grâce à la technologie mise au point à l’INO, « FlyScan proposera un service pour détecter les fuites beaucoup plus rapidement et précisément. Le système sera installé sur un appareil aéroporté (avions, hélicoptères, voire des drones à plus long terme) qui survolera le pipeline et localisera les fuites non détectables par les technologies actuelles, même si celles-ci sont souterraines. Ainsi, les opérateurs de pipelines pourront intervenir plus rapidement pour éviter des dégâts environnementaux. »

FlyScan est la 31e entreprise essaimée par l’INO et la deuxième créée grâce à son programme Entrepreneur en résidence. Ce programme, créé conjointement avec la Ville de Québec, permet à des entrepreneurs de démarrer une compagnie utilisant les technologies de l’INO en leur faisant bénéficier d’un soutien financier et technique. Cela permet d’offrir aux entrepreneurs une meilleure chance de réussite dans la création de nouvelles entreprises issues de la recherche en optique ou en photonique.

« Le programme Entrepreneur en résidence permet une commercialisation beaucoup plus rapide des innovations de l’INO, a soutenu Jean-Yves Roy, président-directeur général de l’INO. Ce programme aide à l’accélération de la création de richesse et d’emplois dans la région de Québec. En vingt-huit ans, les trente et une entreprises essaimées par l’INO ont permis de créer plus de 2 000 emplois, soutenant ainsi le développement économique de la région de Québec. »

www.ino.ca