Génie de Conception

Nouvelles Nouvelles générales
Atos lance le simulateur quantique le plus performant au monde


14 juillet 2017
Par GC Staff

Au début de juillet, Atos, leader international de la transformation numérique, a lancé un simulateur quantique capable de simuler jusqu’à 40 bits quantiques (Qubits). Baptisé « Atos Quantum Learning Machine » (Atos QLM), celui-ci est propulsé par un supercalculateur ultra compact associé à un langage de programmation universel. Disponible en cinq configurations de puissance (de 30 à 40 Qubits) pour couvrir les différents besoins des organisations, Atos QLM permettra de développer et de tester les applications et les  algorithmes quantiques de l’ordinateur de demain.

Advertisment

« En dévoilant le simulateur quantique commercial le plus performant au monde, Atos confirme à la fois son ambition d’industriel leader en Europe et la vocation qui est la sienne d’accompagner ses clients dès le début de ce qui s’annonce être la future évolution technologique majeure des années à venir, a affirmé Thierry Breton, président-directeur général d’Atos. La physique quantique va engendrer de profondes mutations notamment dans le domaine de la cybersécurité, l’une des priorités stratégiques des organisations. Nous nous devons d’en anticiper dès aujourd’hui les conséquences. Les équipes du laboratoire d’Atos Quantum ont fourni des efforts remarquables, reconnus et soutenus par un Conseil scientifique de renommée internationale, pour fournir dès à présent aux chercheurs et ingénieurs du monde entier un environnement de simulation leur permettant de développer des algorithmes quantiques et se préparer aux accélérations majeures à venir.»

Comme le souligne cette firme, «alors que la loi de Moore, régissant l’industrie des microprocesseurs et structurant l’informatique depuis plus de 50 ans, deviendra bientôt obsolète, l’ordinateur quantique – s’appuyant sur  les principes de la mécanique quantique – devrait permettre de dépasser les limites physiques de l’informatique actuelle, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives notamment dans le calcul intensif.

Parmi les capacités de calcul qu’offre l’informatique quantique figure la factorisation quasi instantanée en nombres premiers (algorithme de Shor) avec pour conséquence directe la vulnérabilité de la plupart des algorithmes de chiffrement asymétriques courants, comme le RSA, à la base de toute la sécurité d’Internet et du système bancaire actuels.

L’informatique quantique devrait permettre, dans les années à venir, de faire face à l’explosion des données qu’entraînent le Big Data et l’Internet des Objets. Par des capacités d’accélération de calcul ciblées et inédites s’appuyant notamment sur le supercalculateur de classe exascale Bull Sequana[i], elle devrait également favoriser des avancées dans le deep learning, l’algorithmique et l’intelligence artificielle pour des  domaines aussi variés que la pharmaceutique ou les nouveaux matériaux.

https://atos.net