Le MALE européen en visite à Berlin

GC Staff
Mai 10, 2018
Écrit par GC Staff
Lors du récent salon aéronautique de Berlin (25-29 avril 2018), Airbus, Dassault Aviation et Leonardo ont profité de cet événement d’envergure internationale pour présenter une première maquette à l’échelle 1 du MALE RPAS (MALE pour moyenne altitude longue endurance ; RPAS pour Remotely Piloted Aircraft System), le futur drone militaire européen de moyenne altitude et de longue endurance piloté à distance, dont le premier exemplaire devrait être livré en 2025.

 

Cette maquette est la concrétisation de l’engagement pris en mai 2015 par l’Allemagne, l’Espagne, la France et l’Italie ainsi que des partenaires industriels de développer un tel appareil destiné à assurer la défense et la sécurité de l’Europe. Il pourra en outre, en fonction des besoins des pays concernés, être doté d’armement.

Pour les missions militaires auxquelles il est destiné, ce drone sera équipé d’une boule optique destinée à des opérations d’observation, de cartographie et de surveillance de terrain. Ce drone est équipé de deux turbopropulseurs situés de part et d’autre du fuselage, tout juste derrière la voilure. 

Selon les informations fournies lors du salon de Berlin, ce drone devrait mesurer seize mètres de long, pour une envergure de vingt-six mètres. Sa masse au décollage sera de onze tonnes. Il volera à la vitesse de 500 km/h à une altitude pouvant atteindre jusqu’à 13 700 m. 

Ses principales fonctions opérationnelles seront la surveillance terrestre et maritime, la reconnaissance et l’identification de cibles diurnes ou infrarouges, le soutien aux opérations, l’intégration en C4I (Commandement, Contrôle, Communication, Informatique et Intelligence) et l’intégration dans le trafic aérien

« Des programmes innovants comme celui-ci, menés dans le cadre de partenariats bien conçus, renforceront la compétitivité de l’Europe et offriront de nouvelles alternatives à l’acquisition sur étagère de produits non-européens, a souligné Éric Trappier, le président-directeur général de Dassault Aviation. Une façon pour l’Europe de ne pas avoir à choisir une offre externe comme le MQ-9 Reaper, de General Atomics.

Pour sa part, Dirk Hoke, le responsable de la branche défense d’Airbus, affirme que « cette maquette grandeur nature est une première ébauche de ce que l’Europe est capable de réaliser dans un domaine de haute technologie lorsqu’elle unit ses moyens industriels et son savoir-faire ». 
http://www.airbus.com/defence/uav.html

Plus dans cette catégorie : « Cette fois, c’est Objectif Mars

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Les plus populaires

Événements récents

No events